16 novembre 2010

Blog les Barbets: La vérité sur les résistants Niçois !

Souvent qualifiés de brigands comme le feront lors de la seconde guerre mondiale les Allemands avec les Résistants Français, ces rebelles à « l'ordre nouveau » décrété en 1789 et imposé par une force étrangère n'avaient rien de bandits ou de criminels. Ces hommes issus de la société civile défendaient leurs foyers contre les armées révolutionnaires françaises (puis impériales) qui venaient les asservir.                                                         (Cliquez ci-dessous)

les_barbets_pn1


27 novembre 2009

Nice 1792-1814: La vérité sur la première annexion !


Païs Nissart 1792-1814
envoyé par Libera_Nissa. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.


  joseph_andr_1Cet ouvrage capital ignoré depuis 115 ans, raconte pour la première fois ce que fut la vie journalière des Niçois durant la période révolutionnaire et le premier Empire.
Joseph André s’appuyant sur une multitude de documents officiels originaux et des témoignages d’époque, nous restitue une part importante de l’histoire de Nice, très peu connue et volontairement occultée. Cette grande fresque humaine fait surgir du passé des personnages de chair et d’os qui souffrent, espèrent et qui, même oppressés et réduits à une affreuse condition, luttent néanmoins pour défendre leur liberté.

      Nice 1792 - 1814 est en vente dans les bonnes librairies niçoises suivantes : 

  Librairie-Presse Lépante, 17 rue de Lépante

      Art et Lecture, 27 av. Borriglione      

        Librairie La Source, 5 rue Bonaparte

      Librairie Quartier Latin, 30 av. St-Jean-Baptiste

        Nouvelle Presse Niçoise, 52 av. de la République

              Ou téléphonez au 04 93 26 90 93

Site: LES CAHIERS DE L'ANNEXION

28 mars 2009

Honneur aux Barbets: Résistants Niçois !

d_cret_GaLa République française appelait, et appelle toujours les Barbets par le biais d'associations pseudo-culturelles  niçoises, brigands alors que ce sont des héros morts pour la liberté de leur pays.
Outre les fusillés, il convient de citer également les Barbets en fuite pourchassés par les autorités françaises qui avaient pris les dispositions suivantes : " Arrêté d' ELIMINATION du Ministre de la Police Générale du dix-neuf Germinal, An neuf de la République Française".
Les Bleus clouèrent le cadavre de l'un d'eux dit "Lalin" sur la porte de sa propre mère à l'Escarène, avant de l'exposer à Nice à la grande fureur de la population. La France les appela bandits (comme il n'y a pas si longtemps l'occupant allemand et les collaborateurs qualifièrent les résistants de terroristes) alors que tous avaient un métier et que l'on trouve même parmi les suppliciés et les fugitifs de l'An neuf, un notaire, un pharmacien, un orfèvre, un officier, un prêtre, un limonadier, un cordonnier, des cultivateurs, tous les représentant de la société civile du Pays de Nice, à l'époque!


Pays de Nice 1792-1814 (Honneur aux Barbets)
envoyé par Libera_Nissa. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.

Posté par LIBERA NISSA à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le saut des français: résistance des Barbets niçois !

Saut_des_fran_ais_DuranusLe saut des français est un des hauts lieux de la résistance Niçoise où les Barbets jetaient les envahisseurs français dans le vide lors de l'agression du Pays de Nice (1792-1814) par les troupes révolutionnaires (puis impériales) guidées par le traitre André Masséna.      
Malgré les dénigrements orchestrés par la France (relayée par des associations pseudo culturelles Niçoises) à l'encontre des Barbets, cet endroit reste un lieu mythique symbolisant pour bon nombre de Niçois le refus de notre peuple de se soumettre.
Cette vidéo est dédicacée à Tchoa Fulconis dit "Lalin" qui fut supplicié et cloué sur la porte de sa mère à l'Escarène... On lui attribue cette déclaration:
« Je défends mon pays, vous êtes les plus nombreux et nous multiplions nos forces par la ruse et l’audace. Que nous font vos libertés promises et la gloire d’appartenir à une nation plus grande que la notre ? Nous leur préférons les franchises de nos ancêtres et nos petites tribus montagnardes. Nous n’avons pas été vous attaquer chez vous, c’est vous qui êtes venus nous piller et nous chasser de nos foyers. Faites de moi ce que vous voulez, le sacrifice de mon existence appartient à mon pays et à mon roi »   



MENTALITA NISSARDA
envoyé par Tchoa_Fulconis. - L'actualité du moment en vidéo.

Posté par LIBERA NISSA à 19:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,