Pour la deuxième année consécutive,Christian Estrosi commémore l'abolition de l'esclavage devant le monument qui évoque le centenaire de la première annexion frauduleuse du pays de Nice par la France en 1793.
Les niçois,quand à eux,se souviendront que l'occupant révolutionnaire français devenu impérial instaura par décret, la ségrégation raciale en pays niçois, le tout au nom de la liberté et de l'égalité.Nice  (le monument de la honte)
envoyé par Libera_Nissa. - Plus de vidéos de blogueurs.