monument_de_la_honteDans le nice-matin du 16 mars 2010, Estrosi nous dévoile sa dernière trouvaille à la mesure de sa mégalomanie:
Un deuxième monument de la honte qui sera une structure
métallique Stalinienne de 30 mètres de haut (composée de neuf immenses barres de fer) qui  ne pourra représenter pour les Niçois que les barreaux du cachot dans lequel ils ont été jetés en 1860!  Cette ignominie dont le transport devrait coûter deux millions d'euros pris dans la poche des contribuables Niçois, prendra place sur le parking Sulzer.