Dans un article du 27 janvier 2014,  la perfidie n'ayant aucune limite chez les membres de la mouvance identitaire, dont l'antenne niçoise au slogan usurpé " nissa rebela " est spécialiste, c'est avec un certain dégout que nous avons pu constater que le décès de Mr Alain Roullier-Laurens, président fondateur de la LRLN et du Parti Niçois, semble entrer dans un plan de récupération dont seul ce mouvement nauséabond est capable !
Le tout en utilisant, sans autorisation, le logo de la LRLN ( qui risque d'entraîner des poursuites judiciaires ).

Mr Vardon, signataire d'un article que nous ne pouvons considérer que comme délirant affirme entre autres inepties: " je considère aujourd’hui que l’avenir du Pays Niçois est au sein de la nation française ". C'est son problème, ça le regarde, mais les amis d'ARL veulent pouvoir regarder leurs ancêtres dans les yeux le jour venu, comme peut le faire avec fierté le président de la L.R.L.N et du Parti Niçois !

Depuis toujours, Mr Alain Roullier-Laurens n'a eu de cesse de condamner les imposteurs parasitaires de la mouvance d'extrême droite française du bloc identitaire qui se cachent sous les jupons de Catarina Segurana et le vocable niçois usurpé : « Nissa rebela », titre d’une chanson niçoise, outrageusement plagié.. Il a toujours condamné toute idéologie qui irait à l'encontre de nos valeurs ancestrales ! Que cela soit dit une bonne fois pour toutes !

nissa rebela defouora