04 avril 2013

Classement RSF 2013: La presse française est-elle vraiment libre ?

presse_francaise_RSF_CassementAprès avoir atteint sous le règne de Sarkozy et ses sbires " niçois " Estrosi et Ciotti, une sinistre 44ème place au classement de Reporters sans frontières en 2010 , on voit une légère remontée de la presse française.

Dans ce nouveau Classement mondial 2013 de Reporters sans frontières, la France, patrie des droits de l'homme autoproclamée, est largement distancée par le tiercé de tête composé de la Finlande, les Pays-Bas et la Norvège puis le Luxembourg et Andorre...

Viennent ensuite ( ne riez pas ! ) la Jamaïque (13), le Costa Rica (18), la Namibie (19), Le Cap-Vert (25), le Ghana (30), le Surinam (31)... tous ces pays souvent montrés du doigt par les médias français avec une certaine condescendence comme étant des pays peu démocratiques, au mieux qualifiés de pays en voie de développement ou le plus souvent de pays quasi totalitaires...

Et à la 37ème place (attention roulement de tambour) : LA FRANCE, LA PATRIE DES DROITS DE L'HOMME !

Ce classement a été rédigé avant l'affaire révélée par Médiapart (l'affaire Cahuzac) qui émoustille aujourd'hui tous les médias français et la classe politique ! On peut aisément imaginer la position française dans ce classement avec la démonstration flagrante de l'omerta généralisée des médias français concernant cette affaire et tant d'autres...

Un grand nombre d'informations sont actuellement travesties ou totalement occultées par la presse écrite et audiovisuelle française, à commencer par l'illégitimité juridique de la France sur les territoires Savoisien et Niçois, information pourtant relayée par un grand nombre de médias étrangers en 2010 suite à la Déclaration de Genève qui provoqua plusieurs questions à l'assemblée nationale !

Plus que jamais les  Médias Libres du Pays Niçois invitent leurs lecteurs à être vigilant et à vérifier les informations distillées par la propagande étatique française !

« La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu'à moins d'aimer la vérité on ne saurait la reconnaitre ».
Blaise Pascal


23 mars 2013

Déclaration de Genève: toujours aucune réponse pertinente de la France!

d_colonisation_FranceNous fêtons le troisième anniversaire de la Déclaration de Genève du 24 mars 2010, date à laquelle la délégation présidée par Alain Roullier-Laurens de la LRLN et le fondateur de la ligue savoisienne Jean de Pingon interpellait la communauté internationale au sujet du non respect des traités internationaux signés par la France en 1947.
A l'époque, bien qu'aucun écho n'ait eu lieu dans les médias français qui fêtaient outrageusement la signature d'un traité pourtant abrogé depuis 63 ans, un grand nombre de quotidiens étrangers relayait cette information qui concerne aussi les pays signataires du traité de paix international, signé à Paris par les vainqueurs de la seconde guerre mondiale.
 La Déclaration de Genève avait conduit un député UMP à poser une question écrite au ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales sur le nouveau statut du Pays de Nice et de la Savoie et sur les conséquences et risques qui en découlaient pour la France. Le 27 avril (?), le sujet et l’attributaire de la question ont été modifiés : la question concernait « l'application de délimitation de la frontière franco-italienne ». Elle a été remplacée par « enregistrement du traité d’annexion de la Savoie (et du Pays Niçois), en 1860 ». Le terme d’annexion est employé officiellement. Le nouvel attributaire n’est plus le ministre de l’Intérieur, mais « le ministre des Affaires étrangères et européennes »

ONU 1947 Nice

Pendant que le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner annonçait que « cet oubli maheureux (la notification à l'Italie) était sans conséquence et que le traité de Turin serait rapidement enregistré » (enregistrement qui on le sait aujourd'hui a été logiquement rejeté par l'ONU) , le président français de l'époque Nicolas Sarkozy, lors d'un voyage en Chine fit une déclaration loin d'être neutre: En effet selon les médias français, pour rétablir les relations, il n’a fallu qu’une petite phrase, paraphée par la France: « La France mesure pleinement l’importance et la sensibilité de la question du Tibet et réaffirme qu’elle s’en tient à la politique d’une seule Chine et à sa position selon laquelle le Tibet fait partie intégrante du territoire chinois ». Finies les références à une autonomie culturelle large tibétaine, au respect des droits de l’homme, la France lâchait le Tibet pour courtiser Pékin officiellement... alors qu'il est évident que la nouvelle donne juridique connue de tous concernant les Pays de Nice et de Savoie annexés illégalement free_corsicapar la France est la véritable raison de ce revirement soudain de position. Personne n'a oublié lors des jeux olympiques de pékin les « free Corsica » répondant aux « free Tibet » ! Alors imaginons un seul instant la France devant les cas Niçois et Savoisiens soulevés par des pays subissant depuis des décennies les leçons de morale d'un pays qui fut l'un des plus grand colonisateur et massacreur de Peuples de l'histoire des nations !

Les réponses successives embarrassées de la France à la Déclaration de Genève depuis maintenant trois ans ont été toujours inapproriées ou extrêmement confuses:
« notification à l'talie et enregistrement dans les plus brefs délais » en violation totale avec la Charte des Nations Unies Chapitre XVI Dispositions diverses (Article 102) et l'article 44 du traité de paix international de 1947.
Suite à la 2eme question du député UMP Yves Nicolin à l'assemblée national, en novembre 2012, le ministère des affaires étrangères a répondu que « que le traité n’est pas abrogé car il a été notifié, dans les délais, par « note verbale » aux autorités italiennes… ». On demande à l'entendre !
Quand aux démonstrations délirantes de Mr. Jean-Pierre Cot qui comparait les Peuples Niçois et Savoisiens à des bancs de poissons se situant au large du Qatar, Jean de Pingon à eu l'occasion de rappeler à cet ancien membre du gouvernement Mauroy comment lire le droit international de façon stricte et objective.
le_mod_le_fran_aisLe seul obstacle à l'application de nos droits inaliénables à la Liberté restait la prise de conscience des Peuples Niçois et Savoisiens...
Face aux bouleversements économique, sociétale et identitaire inéluctables que subira le modèle révolu de la France occupante lors des décennies à venir, même les descendants des colons français, devant l'effondrement des prétendues valeurs qui conduisent le pays de leurs ancêtres, sont désormais tous fiers de se raccrocher à des identités qui n'ont pas de sang sur les mains et qui restent fidèles à leurs principes !  Ils sont fiers d'être Niçois ou Savoisiens et le revendiquent haut et fort ! Il n'ont plus qu'à nous rejoindre en tant que Niçois ou Savoisiens d'adoption et revendiquer à nos côtés, leur droit légitime à l'autodétermination !

Charte des Nations Unies:

Chapitre XVI Dispositions diverses (Article 102)

1. Tout traité ou accord international conclu par un Membre des Nations Unies après l'entrée en vigueur de la présente Charte sera, le plus tôt possible, enregistré au Secrétariat et publié par lui.

2. Aucune partie à un traité ou accord international qui n'aura pas été enregistré conformément aux dispositions du paragraphe 1 du présent Article ne pourra invoquer ledit traité ou accord devant un organe de l'Organisation.

Traité de paix du 10 février 1947 (Section IX Traités bilatéraux Article 44):

1. Chacune des Puissances Alliées ou Associées notifiera à l'Italie, dans un délai de six mois à partir de l'entrée en vigueur du présent Traité, les traités bilatéraux qu'elle a conclus avec l'Italie antérieurement à la guerre et dont elle désire le maintien ou la remise en vigueur. Toutes dispositions des traités dont il s'agit qui ne seraient pas en conformité avec le présent Traité seront toutefois supprimées.

2. Tous les traités de cette nature qui auront fait l'objet de cette notification seront enregistrés au Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies, conformément à l'article 102 de la Charte des Nations Unies.

3. Tous les traités de cette nature qui n'auront pas fait l'objet d'une telle notification seront tenus pour abrogés.

La constitution française (Articles 5. et 55).

Art. 5. - Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat.

Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités.

Art. 55. - Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l'autre partie.

Comment imaginez vous l'avenir de Nice ?

SONDAGE

11 février 2013

Peuples européens séparatistes: la France plus qu' inquiète !

Effectivement, c'est un fait, la France tremble !
Drapeaux_souverainsLa France jacobine a une peur viscérale de la remise en cause de son dogme essentiel qui est « l'indivisibilité de sa république ».
Bien évidemment, le pouvoir jacobin ne citera jamais des faits se déroulant sur le territoire de sa sacro-sainte « république une et indivisible », mais des signes de sa grandissante inquiétude se sont particulièrement révélés ces dernières semaines.
Cela a commencé avec les élections municipales en Belgique qui ont vu une percée du parti séparatiste flamand qui réclame l'indépendance de la Flandre (nord néerlandophone) vis-à-vis de la Wallonie, dont le prétexte serait selon les médias français la faiblesse économique de sa voisine francophone.
S'en suivit une étrange analyse tendant à vouloir théoriser les « nids séparatistes européens »...
 Les séparatistes écossais seraient motivés uniquement par le fait qu'ils aient sous leur territoire maritime des réserves conséquentes de pétrole, les riches catalans seraient des égoïstes et les basques dont le PIB est supérieur à celui de l'Estonie ( pays souverain ) pays_basquesseraient de dangereux terroristes !  Concernant les deux « provinces espagnoles », les médias jacobins oublient bien évidemment qu'elles empiètent sur le sol « un et indivisible » français, et que le problème séparatiste de ces provinces dites espagnoles deviendra inévitablement dans un futur proche le problème de la France !
La livraison de la militante basque Aurore Martin aux autorités espagnoles par le ministre actuel de l'intérieur naturalisé Manuel Valls, en est d'ailleurs la triste démonstration. L'arrêt du fragile cessez-le-feu décrété par l'ETA depuis un an permettrait de revoir la question basque sous un angle sécuritaire qui arrangerait sans aucun doute la France.
Concernant Manuel Valls, il semble que les naturalisés aient une fâcheuse tendance à essayer de plaire à leur pays hôte en se montrant plus jacobin que les jacobins de souche. Nous avions pu en voir la démonstration lors des élections régionales de 2010, quand certains hommes politiques UMP de la région PACA d'origine italienne subirent les sarcasmes de leurs collègues « de souche » qui trouvaient que ceux dont les noms se terminaient en i se donnaient beaucoup de mal pour montrer qu'ils étaient plus français que les français (sic).
Malgré toute la désinformation, le problème séparatiste existe bien dans leur France « une et indivisible » et le plus connu est bien évidemment celui de la Corse. Les récents succés électoraux de Corsica Libera ne vont pas pour rassurer le pouvoir français. Comme par hasard, à la première occasion offerte et suite à l'assassinat d'un célèbre avocat corse, a eu lieu un déferlement médiatico-politique sur l'île de beauté. Les vieilles recettes dignes des intellectuels et écrivains de renom, qui de tout temps ont méprisé et insulté les peuples qui refusaient la domination contraints et forcés !
marseille_provenceViolence, mafia, armes, omerta le tout amalgamé avec l'idée séparatiste... Situation inadmissible selon les plus hauts responsables gouvernementaux ! Il est vrai que la Seine Saint Denis ou les Bouches du Rhône respirent l'honnêteté, qu'il n'y a jamais de règlement de compte, pas d'armes, pas de trafic... et que du côté de Neuilly ne vivent que des gens honnêtes !
Pendant la Seconde guerre mondiale, la Corse fut le premier « territoire français » libéré de l’occupation allemande et italienne. Si aucune mention n’est faite dans les manuels d’histoire de cet événement, le sort qui a été réservé aux Juifs de Corse passe également inaperçu. Pour info, le Papon de sinistre mémoire était préfet de la Corse quand les mesures antijuives furent appliquées et l'omerta du Peuple Corse tant décriée par la France d'hier comme par celle d'aujourd'hui a sauvé bien des vies. Si l'action entamée par Maxime Cohen, président de la communauté juive de l'île, aboutit, le Peuple Corse serait le premier au monde à obtenir le statut de « Juste » pour son rôle joué dans la protection des juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale.
 ni_ois_savoyard_corseAux souverainistes corses viennent s'ajouter les mouvements séparatistes Niçois et Savoisien qui réclament leur droit légitime à la souveraineté étayé par des arguments historique et juridique irréfutables, et même si leur notoriété grandissante n'atteint pas encore celle des indépendantistes corses, ils sont aujourd'hui un réel problème pour la France. L'abrogation par l'ONU en 1947 du traité de Turin qui était le seul lien juridique entre la Savoie et le Pays de Nice d'une part et la France d'autre part, est un problème insoluble pour la force occupante. Nous savons de source sûr qu'au moins une tentative d'enregistrer le traité abrogé en douce a été faite par la France qui s'est bien évidemment vu rejetée par les instances internationales...
 Lors des dernières élections cantonales les candidatures séparatistes niçoises (Parti Niçois-Partit Nissart) ont semble-t-il provoqué un vif émoi dans le ministère de tutelle de la préfecture des Alpes-Maritimes (ministère de l'Intérieur), dont certains employés semblaient très amusés par les coups de téléphone incessants et inquiets de Paris demandant : « c'est quoi ce nouveau parti » ?
Effectivement, la France a peur et sa politique de l'autruche n'arrêtera pas la modernité et la liberté de triompher. L'effondrement moral, identitaire et économique de la France ne fera qu'emplifier la revendication légitime à la souveraineté des Peuples niçois, savoisien et corse ainsi que l'unification des Peuples basque et catalan !

Pour que le droit des gens ne soit pas une vaine parole...
Garibaldi

27 janvier 2013

Soulèvement séparatiste de 1871: le temps passe mais les Niçois n'oublient pas !

1871_CANONSDu 8 au 10 février les niçois commémorent le soulèvement séparatiste du Peuple Niçois suite à la spoliation dedrapeau_nissart l'écrasante victoire de la liste menée par Garibaldi aux élections législatives du 8 février 1871, soulèvement réprimé avec une grande violence par l'armée française !
Du 8 au 10 février, comme le firent nos insoumis ancêtres, les niçois mettront en évidence le Drapeau Niçois à leur fenêtre (ou par défaut une bougie) !

534685_502023229816962_2141637054_n

09 janvier 2013

Traité de Turin: réponse confuse du gouvernement et confirmation de l'abrogation !

Trait__de_TurinCommuniqué du 8 janvier 2013

La bonne nouvelle : confirmation !

 Le 25 décembre dernier Jean de Pingon annonçait que le Secrétariat de l’ONU avait refusé d’enregistrer le traité d’annexion de la Savoie, le Gouvernement français en apporte confirmation dans une réponse publiée aujourd’hui au Journal Officiel.

  À Genève, le 24 mars 2010, Alain Roullier-Laurens et Jean de Pingon rendaient public un document de l’ONU qui prouvait que le traité d’annexion de Nice et de la Savoie n’avait pas été enregistré auprès de cet organisme. Quelques mois plus tard, le Gouvernement français annonçait son intention de présenter ce traité à l’ONU à fin d’enregistrement.

 Dans le texte publié aujourd’hui par le Gouvernement français, on apprend que l’ONU aurait refusé d’enregistrer ce traité sous prétexte qu’il était antérieur à 1945 et qu’il aurait été publié dans quelques recueils…

 De qui se moque-t-on ?

 L’assertion de ce gouvernement aux abois va à l’encontre de toute vérité historique et juridique. Cela, nous l’établirons au moyen des éléments irréfutables qui sont en notre possession.

 Le Gouvernement français avance que le traité n’est pas abrogé car il a été notifié, dans les délais, par « note verbale » aux autorités italiennes… une note verbale imprimée sur du papier à cigarette?… une publication du traité d’annexion dans l’album de Tintin au Congo ?

De qui se moque-t-on ?

 Et pourquoi donc avoir présenté ce traité pour enregistrement à l’ONU si cet enregistrement était inutile ? Ce qu’avance le Gouvernement français n’est d’aucun poids face à la vérité et il n’y en a qu’une en cette affaire.

 Le Gouvernement français a présenté le traité de l’annexion de Nice et de la Savoie à l’ONU pour qu’il soit enregistré et l’ONU a refusé de le faire car ce traité est définitivement abrogé !

 L’hiver est encore là, mais chaque jour davantage le temps s’approche pour le printemps de nos peuples.

 Alain Roullier-Laurens                                                     Jean de Pingon

 Président de la LRLN et du Parti Niçois                           Fondateur de la Ligue Savoisienne


24 septembre 2012

Naissance du Comté de Nice: Nissartitude et falsification historique vont de pair !

Affirmer que la Dédition de 1388 est l'acte fondateur du Comté de Nice, est quelque peu réducteur...
Selon ce raisonnement plus pervers qu'il n'y paraît, en supposant que le Comté de Nice soit né de la signature du traité conditionnel avec la Maison de Savoie en 1388, le 27 mars 1860, date de l'abrogation du même traité par Victor emmanuel II qui en déliant Nice de son serment de fidélité à sa personne et à sa dynastie deviendrait par voie de conséquence le jour de la mort du Comté de Nice en tant que pays laissant derrière lui seulement un folklore désuet ! Cette interprétation volontairement biaisée de notre histoire convient bien évidemment au falsificateurs de notre histoire...

La mort étant irréversible, il devient alors plus facile de faire accepter à un Peuple dépouillé de sa véritable nationalité (qui par défaut devient "français soit") l'annexion scélérate de 1860, la repression du soulèvement séparatiste de 1871 ainsi que ses droits inaliénables bafoués en 1947 révélés par la LRLN et superbement ignorés jusqu'à présent par certains soi-disant gardiens de l'identité niçoise...

La réalité historique et juridique est qu'à cette date, la charte de 1388 étant devenue caduque, le Pays de Nice retrouvait légalement son indépendance en même temps que sa pleine souveraineté ! Le traité signé en 1388 a été un tournant important dans l'histoire du Peuple Niçois, son abrogation du 27 mars 1860 l'a été encore plus étant donné qu'à cette date le Pays de Nice retrouvait légalement son entière souveraineté !


signature___St_Pons_1388_2003En 2003, Le président de la LRLN Alain Roullier-Laurens et le fondateur de la ligue Savoisienne Jean de Pingon (signataires de la Déclaration de Genève le 24 mars 2010) avaient symboliquement réédité la signature de la dédition de 1388 non pas dans un esprit folklorique et figé mais dans une démarche de Vérité historique, juridique et politique.


 

Alpes maritimaeEn 31 avant J-C, l'empire romain considérait déjà notre "province" comme une entité à part entière où vivait un Peuple clairement identifié au même titre que ceux des autres provinces romaines, bien avant 1388 les nombreux actes souverains montraient de façon éclatante que Nice et sa viguerie ( "Pays de Nice" ou  "Comté de Nice" peu importe comment on le nomme) existait bien avant le 28 septembre 1388 !

Il n'est point besoin de se justifier par la nissartitude quand on est vraiment Niçois, un Niçois se reconnait à sa mentalité pas à une supposée attitude... 

02 septembre 2012

Julien Llinares ( Parti Niçois) soutenu par « l''institut d'études garibaldiennes »

INSTITUT NICOIS ET INTERNATIONAL D’ETUDES GIUSEPPE GARIBALDI 

Communiqué du 27 août 2012

Institut_garibaldien« L’Institut Niçois et International d’Etudes Giuseppe Garibaldi, soutient la candidature niçoise de M. Julien Llinares dans le canton de Levens. Ce candidat a toujours soutenu et mis en pratique les valeurs garibaldiennes. Il a activement participé aux fêtes données à Nice par la L.R.L.N. à l’occasion du 200éme anniversaire de la naissance du Héros des Deux-Mondes, présidées par Giuseppe Garibaldi, descendant direct du héros. Comme jadis Garibaldi, M. Llinares est un indéfectible promoteur de l’identité niçoise, et son attachement au Païs Nissart, en fait un candidat naturel dans le canton de Levens. »

Garibaldi_ARL_LlinaresLe président d'honneur de  L’Institut Niçois et International d’Etudes « Giuseppe Garibaldi » est Giuseppe Garibaldi, arrière-petit-fils du héros des deux mondes, conservateur de la maison-musée de Garibaldi à Caprera et le seul autorisé par l’Etat italien à y résider. Président de l'Institut historique International des Etudes « Giuseppe Garibaldi » il est le représentant officiel de Garibaldi en Italie et dans le monde.

 

 

01 septembre 2012

Election cantonale partielle de Levens: des soutiens pas très niçois semblent se dévoiler !

soupe_au_porcSelon le blog dédié à l'antenne « niçoise » du bloc identitaire (nissa rebela), Mario Borghezio, député de la trés anti-garibaldienne ligue du nord plusieurs fois condamné pour violences, aurait annoncé « son soutien » au candidat d'extrême droite Benoît Vardon, à l'occasion de l’élection partielle des 9 et 16 septembre 2012 dans le canton de Levens. ...
Mario_BorghezioCe même Borghezio, dans le fameux documentaire de canal+ « Europe Ascenseur pour les fachos » expliquait aux identitaires du pays niçois comment faire oublier qu'ils sont des fascistes en se faisant passer pour des « régionalistes »... On pouvait y voir entre autres M. Plaquevent, plusieurs fois candidat identitaire à Nice, acquiesçer : « Il faut insister beaucoup sur le côté régionaliste de notre mouvement, c’est une bonne manière de ne pas être classé comme fasciste nostalgique, mais comme une nouvelle mouvance régionale, catholique, etc... mais dessous, nous sommes toujours les mêmes ».

Le journaliste résumait ainsi cette tactique « pénétrez partout où vous le pouvez et mentez pour faire oublier que vous êtes fascistes ».

 En juillet 2011, la ligue du nord a elle-même suspendu temporairement Borghezzio pour avoir glorifié plusieurs idées du manifeste d' Anders Behring Breivik , l'auteur du massacre en Norvège, c'est dire la personnalité de celui qui soutient le candidat du bloc identitaire ...

partit_nissart__Ni_oisNi de gauche, ni de droite, Le Parti Niçois - Partit Nissart est un mouvement régionaliste apolitique 100% Niçois et s'inscrit dans la continuité de nos ancêtres qui ont défendu becs et ongles la liberté du Pays de Nice comme le firent Segurana, Verani, Ribauda, les Barbets , Garibaldi, Arson, Sappia, André... et tant d'autres anonymes.


Depuis une dizaine d'années, un groupuscule d'extrême droite étranger dont le symbole est le sanglier gaulois parasite notreCatarina_Segurana Identité ...
et il est vraiment temps que cela cesse !
Pour défendre efficacement leurs intêrets, les Niçois doivent regarder notre société par le prisme Niçois et plus par un prisme français imposé par la force occupante...

Les Niçois sont ni de gauche, ni de droite: ils sont Niçois !

Catarina Segurana rende toujou pan per crissenssa.

 

31 août 2012

Dossier historique de Nice matin: mémoire sélective dans un contexte revu et corrigé !

Nice_matin_histoire Cet article paru dans Nice-matin est intéressant non pas pour son contenu historique car les niçois savent trés bien comment leurs aïeux furent " rééduqués " par les enseignants de l'école républicaine aussi appelés " hussards de la république ", mais par la volonté affichée de l'auteur de nier le contexte dans lequel évoluaient les Niçois à cette époque...


Le sujet est traité comme il pourrait l'être dans n'importe quelle région française avec des enfants embrigadés dès leur plus jeune âge dans le but de venger l'humiliation de 1870 qui vit la France perdre l'Alsace et la Lorraine, annexées par l'Allemagne.
Seulement voila, il y a un " hic "... le Pays de Nice n'était pas (et n'est d'ailleurs toujours pas) une " région française comme les autres " du fait que les jeunes niçois vivaient la même situation que leurs homologues alsaciens et lorrains : à dix ans d'intervalle, leurs parents avaient été annexés illégalement par un pays étranger et on les assimilait de force à leur " nouvelle patrie " qu'ils devraient défendre en faisant couler leur sang aux cotés de leurs " nouveaux bienfaiteurs "...


nice_annexionLa IIIeme république a " rééduqué " les enfants de ceux qui ont subit l'annexion scélérate de 1860 et  la répression de 1871 suite au soulèvement séparatiste provoqué par l'invalidation du scrutin gagné triomphalement par la liste menée par Garibaldi.
Sur tous les monuments aux morts du pays de Nice sont inscrits les noms de jeunes niçois qui ont été envoyés, pour le compte du pays qui les asservissait, mourir dans des pays lointains et froids, pour défendre des droits que la France nie toujours à leurs descendants...


En effet, le 17 février 1871 devant le parlement français réfugié à Bordeaux, M. Emile Keller, au nom des députés du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Meurthe et Moselle, protesta contre l’annexion de l’Alsace et la Lorraine par l’Allemagne afin de préserver les droits de ces populations et de la France. Quarante-sept ans plus tard, à la fin de la guerre de 1914-1918, quelques heures seulement après l’armistice signé le 11 novembre, l’Assemblée nationale française se réunit en séance extraordinaire ; la séance fut ouverte à 14 H 45, et les députés réclamèrent  immédiatement à la communauté internationale le retour des provinces perdues lors de la précédente guerre.


drapeau_nissartEn 1860, après être intervenus au parlement de Turin avant même le vote sur la ratification du traité du 24 mars qui cédait Nice et la Savoie à la France, les deux députés de Nice, Garibaldi et Laurenti-Roubaudi avaient adressé leur démission au président de cette assemblée. Le texte de cette lettre est capital puisqu’en droit, il constitue la protestation officielle de la représentation nationale niçoise après le plébiscite frauduleux au même titre que celle de Keller.


Quand aux "enfants de la laïque qui cognaient sur ceux de la religieuse et les gosses de la communale, qui parlaient nissart et provoquaient ceux du Lycée parce qu'ils parlaient français ", la caricature est telle, qu'elle en devient risible...
Des niçois incultes et curetons qui parlaient le Nissart  "qui provoquaient ceux du Lycée parce qu'ils parlaient français "...

L'auteur de l'article semble vouloir faire croire qu'il ne sait pas que l'église, par l'intermédiaire de Monseigneur Pierre Sola ( dont un lycée professionnel " laïque " porte le nom à Nice) fut l' acteur incontournable de l'annexion frauduleuse du Pays de Nice en 1860 !

 

Plus de cent ans ont passé et on nous sert toujours la même soupe périmée cuisinée par la troisième république... soupe que les niçois trouvent de plus en plus indigeste !

 

Coura lu Françès pisson contra lou vent de l'istoria, si bagnon la camilha !

28 août 2012

ALLIANZ RIVIERA: 0% Nissart mais 100% Vergougna !

allianz_riviera« Le nom attribué au futur Grand stade de Nice a stupéfait la population et les supporters : les responsables ont fait le choix de la honte, alors que tout le monde attendait qu’ils fassent le choix de la gloire en le baptisant « Garibaldi ».  Dans une société française  où tout est à vendre, il n’est pas étonnant que l’argent ait conduit certains à cette intolérable indignité.

« Dans une ville qui a eu beaucoup à souffrir le l’occupation lors de la seconde guerre mondiale, où l’on a fusillé des jeunes otages du Lycée Masséna, torturé des résistants, déporté opposants et minorités religieuses, d’où des convois sont partis  vers les camps d’extermination, nommer « Allianz » le grand stade de Nice est une insulte à leur mémoire. C’est aussi une insulte à leurs descendants, qui décemment ne pourront pas mettre les pieds dans un stade qui porte le nom d’une société qui à l’époque nazie assurait entre autre le personnel du camp d’extermination d’Auschwitz, et les bâtiments, fours crématoires, laboratoires où l’on procédait à de hideuses expériences,  et sans doute aussi les chambres à gaz et les stocks de Zyklon B.

 « Après la destruction, lors  de la nuit de cristal, des biens appartenant à des juifs, soit 200  synagogues et 6500 magasins, puis à l'exode et aux déportations qui suivirent, cette société qui assurait beaucoup des  biens détruits, remboursa... les nazis auteurs des déprédations !

 Allianz_kurt_smith« Cette société, autrefois très liée au parti nazi, dont le directeur général Kurt Schmitt devint même ministre du Reich, en ne changeant pas de nom après la guerre, a montré clairement qu’elle ne rejetait pas catégoriquement son noir passé qu’il convient de rappeler brièvement. Fouiller dans les latrines de l’Histoire n’est point agréable, mais il convient de le faire, pour rappeler aux financiers immoraux que l’indignité flétrit, qu’elle marque une société au fer rouge, et que l’honneur, et la dignité  n’ont pas de prix.

 « Aux Etats-Unis, où pourtant le capitalisme règne, une levée de bouclier a empêché ce qui malheureusement est arrivé à Nice. En effet, alors que cette société s’implantait dans le pays, la presse et notamment le New York Time, dévoilèrent, en 2008, les négociations secrètes de la société Allianz avec les équipes New-Yorkaises des « Jets » et des « Giants » aux fins de donner son nom au stade de Meadowlands en échange du versement de 25 millions de dollars par an à ces deux équipes. Les journaux dévoilèrent  à cette occasion « que cette société assurait les installations des camps de concentration et adressait aux nazis l’argent dû  aux légitimes bénéficiaires Juifs »...

 ALLIANZ_RIVIERA_STADIUM« La présidente Républicaine du Comité des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants, dénonça, elle aussi le scandale et déclara dans les médias : « Allianz n’est pas un conglomérat ordinaire de l’assurance ;  cette compagnie a été impliquée dans l’une des plus grandes atrocités de l’histoire récente et a usé de longues manœuvres dilatoires pour éviter d'affronter la responsabilité de ses actes. Il est largement temps pour Allianz de payer sa dette aux survivants et aux familles qui ont souffert des conséquences de l‘Holocauste ». Des procès sont d’ailleurs toujours en cours, initiés par les victimes et leurs descendants.

Intégralité du communiqué >>> NOM DU GRAND STADE DE NICE : LE CHOIX DE LA HONTE !!! - Parti Niçois - Partit Nissart - site officiel