18 décembre 2009

GARIBALDI & NICE

GARIBALDI___NICE_rectoVoilà enfin l’ouvrage unique qui manquait à la bibliographie de Garibaldi pourtant riche de 40 000 livres dans le monde. Cet ouvrage n’est pas un livre c’est un monument! Grand format 24 x 32, 534 pages, dont 112 d’illustrations en couleurs, 69 chapitres plus les annexes, 13 pages de bibliographie… Outre les combats épiques de Garibaldi pour la liberté des peuples en Amérique du Sud et en Europe, nous y découvrons ses rapports privilégiés avec Nice, sa ville natale qu’il aimait d‘un amour ardent et tout ce qu’il entreprit pour elle tout au long de sa vie. Citant des documents inédits, l’auteur éclaire enfin des événements peu connus de l’histoire de Nice, et la part très importante qu’y prit Garibaldi. Il donne vie à un Garibaldi humain, tel qu’il fut, dont la pureté était plus grande encore que la gloire qui nimbe son nom.  

      Nous découvrons également dans cet ouvrage, l’histoire jusqu’à présent inconnue du Comité pour Nice, que Garibaldi initia en 1860 afin d’empêcher l’annexion ; la vérité sur le soulèvement séparatiste à Nice en 1871, les rapports de Garibaldi avec la franc-maçonnerie, la Commune et la république française; la Question de Nice qui faillit faire l’objet d’un congrès international et de nombreux aspects inconnus de la vie du héros. En lisant l’histoire de cette vie, on sent battre le cœur de Garibaldi, le cœur de Nice, et au long des pages se GARIBALDI___NICE_versomatérialise la passion, la souffrance et la gloire...

    Cet ouvrage est honoré de la prestigieuse préface de Giuseppe Garibaldi, descendant direct du Héros des Deux-Mondes, Conservateur du Musée Garibaldi de Caprera, Président de l’Institut international pour l’étude de Garibaldi qui a son siège à Rome, ce qui lui confère à la fois la caution garibaldienne officielle et la qualité méritée de livre de référence.  

    

L’auteur sollicité n’a pas souhaité s’exprimer sur cette œuvre magistrale qui a nécessité trois ans de travail intense, et à notre remarque : « Ce n’est pas un livre, c’est un monument ! », il a simplement répondu : « Le monument, c’est Garibaldi, Nice peut être fière de lui avoir donné le jour ».

pour plus d'informations:

Site: LES CAHIERS DE L'ANNEXION

Posté par LIBERA NISSA à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


17 décembre 2009

Pseudo débat sur l'identité nationale à Nice: NISSART E BASTA !

Carta_NissardaL'année 2010 sera capitale pour la sauvegarde de l'Identité du Pays Niçois. Au fil des siècles, elle s'est construite avec l'apport d'immigrants qui se fondirent dans la population autochtone avec une aisance remarquable. Cette intégration s'atténua néanmoins, suite à l'annexion frauduleuse de 1860, et l'arrivée d'un nombre non négligeable de colons "franchouillards" arrogants, rejetant avec vigueur et mépris ce peuple qui leurs accordait pourtant une hospitalité évidemment contrainte! Les parfaits descendants de ceux qui au cours des siècles avaient envahi, pillé et martyrisé le Pays de Nice. L'Identité Niçoise ne se résume pas comme voudrait le faire croire certains imposteurs, uniquement à une appartenance ethnique, tout comme d'autres à un folklore désuet. Elle est issue d'un environnement géographique, d'une longue histoire, d'une langue, d'une culture riche et ouverte, d'une certaine idée de la liberté cultivée pendant des siècles et qui nous incite, encore de nos jours, à rejeter toute forme d'obligation dictée par qui que ce soit! S'ajoute à tout cela ce qui est sûrement le plus important aujourd'hui pour la sauver:
Nos droits juridiques inaliénables!
Pour sa survie, le peuple Niçois s'allia avec ses voisins, la ligue Génoise (617) puis Pise (1166) , et protégea jalousement, tout au long de son histoire, sa souveraineté et plus tard par défaut, son autonomie élargie comme ce fut le cas avec La Dédition conditionnelle de 1388  avec la Maison de Savoie! Il faut aussi  Barbets_pendus_par_les_fran_aiss'intéresser à ce qui se passa dans le Pays Niçois en 1543, 1691, 1705 ou lors de la première annexion (1792-1814) pour pouvoir affirmer que les Niçois n'avait aucune raison rationnelle d'imaginer rejoindre la patrie de leurs bourreaux séculaires! Quand ils le firent contraints et forcés en 1860, ils regagnèrent leur liberté à la première occasion donnée, par les urnes et seulement onze ans plus tard, le 8 février 1871 avant d'être spoliés une fois de plus, par la force des baïonnettes !
Contrairement à ce qu'affirment les diffuseurs de la pensée unique jacobine, le peuple Niçois étaient beaucoup plus libre avant 1860! Il suffit d'observer les statuts dont s'est doté Nice dès 1108 ainsi que les franchises et autres dispositions avantageuses dont bénéficiait le pays de Nice jusqu'à l'enchainement et tentative de dissolution suite à l'annexion scélérate. Etrangement, plus notre véritable histoire est révélée dans des ouvrages qui relaient des arguments étayés par des preuves incontestables, plus les érudits "officiels" nous ressassent la vieille propagande négationniste élaborée par la IIIeme république. Nous pouvons trouver curieux que ces "historiens" ne s'interrogent pas un seul instant sur les arguments, pourtant pertinents, exposés par la L.R.L.N! Simulant la bonne foi, à grand  proupagandarenfort de couteux papier glacé et d'articles dans le monopole de presse (qui n'a de Niçois que le nom), ils préparent leurs festivités pour les 150 ans du "rattachement plébiscité par la quasi unanimité du peuple Niçois à la France", magnifique pays que Victor Hugo, contemporain de Napoléon III, décrivit si bien dans:             "Les Misérables"!
Si cette version est exacte, pourquoi ne pas en débattre ouvertement avec ceux qui la contredisent?
NICE 1792 -1814 de Joseph André  , NICE CONTEMPORAINE de Henri Sappia  ainsi que NICE DEMAIN L'INDEPENDANCE de Alain Roullier-Laurens  sont ils des tissus de mensonges?
Qu'attendent ils pour le démontrer textes à l'appui?
Désormais, de très nombreux Niçois prennent conscience qu'ils ont été roulés dans la farine et que ceux que l'on présentait comme de dangereux "illuminés Niçois" ne dévoilaient en fait que la stricte Vérité! D'ailleurs des associations culturelles de premier plan commencent enfin à dénoncer la forfaiture démontrée de 1860, bien obligées par l'opinion éclairée de leurs adhérents et sympathisants. Quand aux "officiels", s'ils ne persistent pas à rabâcher leurs mensonges d'Etat, ils minorent les faits outrageusement et se décrédibilisent un peu plus à chaque intervention...
Face à une propagande venue d'un autre temps et usée jusqu'à la corde, il y a des ouvrages, des preuves et des médias libres. La vieille soupe périmée trop souvent réchauffée devient pour les Niçois de plus en plus indigeste... Quand viendra l'heure du "grand banquet" organisé par les falsificateurs en 2010, les Niçois ne seront pas présent pour festoyer avec eux mais pour leur présenter une addition qui risque d'être salée...

"Il n'est pas de tyran au monde qui aime la Vérité, la Vérité n'obéit pas"
Alain

Posté par LIBERA NISSA à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 décembre 2009

Eric Besson et l'identité nationale: Qu'es aquo?

27 octobre 2009,

besson_calais_402Le ministre français de l'immigration, Eric Besson, a annoncé dimanche son "envie de lancer un grand débat sur ce qu'est être Français aujourd'hui". (L'EXPRESS.FR)
Cela devient une habitude, dès qu'un gouvernement est en difficulté à l'approche d'une élection, il nous ressort la vieille rengaine accompagnée d'un air d'accordéon: L'identité nationale française et la marseillaise (chant barbare et xénophobe) !
Cela convient peut-être à une catégorie minoritaire de français...
Mais concernant les Niçois et les Savoisiens, il faudrait nous expliquer à compter de quel moment de leur longue histoire, devraient-ils se sentir concernés par cette virtuelle identité française, eux qui selon le secrétariat des Nations Unis ne font même pas partis légalement de l'hexagone? Peut-on forcer un peuple annexé par la force à se sentir intégré à "l'identité nationale française"?
Nike___NiceLa France n'a jamais considéré les Niçois comme des français à part entière, pour la simple raison que les autochtones n'entrèrent jamais en compte, mais seulement la position stratégique du pays Niçois (bouclier militaire, puis pompe fiscale). Nous nous souvenons tous, à un moment ou un autre de notre vie, de ces réflexions imprégnées de dédain, avec un accent à couper au couteau, de ceux qui vivent chez nous tout en désignant les Niçois par le fameux "ici les gens".
"Ici les gens ceci" , "ici les gens cela", "la mentalité des gens d'ici"...etc... Et peut-être leur préférée:
"Ici les gens ne sont pas accueillants" !!
Barbets_pendus_par_les_fran_aisCherchez donc un seul peuple dans le monde qui accueillerait à bras ouvert un autre qui lui "cague" dessus, celui même qui pendant des siècles le martyrisa, le pilla, l'annexa par la fraude et la violence, instaura la dictature quand pacifiquement et par les urnes, il reconquit son droit à faire valoir sa souveraineté (1871). Cherchez bien, et si vous en trouvez un, contactez nous !
De plus et ce n'est plus un mystère pour personne, étant donné le simulacre de consultation pour le changement de nom de la région PACA, le nom de "Provence" arrive bien évidemment en tête et à point nommé pour le plus grand bonheur de nos gouvernants jacobins. La côte-d'azur était déjà un nom bien vague pour nous désigner, avec la  grande "Région Provence"c'est la négation totale et définitive de 25 siècles d'histoire du Pays de Nice   !
C'EST INADMISSIBLE !
impasseLe tout devrait bien évidemment se mettre en place pour 2010, associé au bouquet final des honteuses festivités organisés par Christian Estrosi et ses courtisans de tous bords, concernant les 150 ans de l'annexion scélérate de 1860. Jusqu'à présent, seule la L.R.L.N a tiré la sonnette d'alarme et nous pouvons constater que l'association Garibaldienne avait raison. Ils détruisent tout ce qui peut rappeler notre identité ! Il n'est pas trop tard, comme voudrait nous faire croire les représentants de la force occupante. Il y a beaucoup de moyens de nos jours pour se faire entendre et les faire reculer. PETITION , Sondage monopole de presse, forums, facebook, manifestations...
Pour revenir au  "grand débat sur ce qu'est être Français aujourd'hui" nous ne sommes pas dupes. Il n'aura tout simplement pas lieu. Toutes celles et ceux originaires des anciennes colonies françaises (dont ne fait pas partie l'Auvergne) connaissent trop bien la définition de "l'identité française". De par son histoire, l'identité Niçoise a le mérite d'être propre quand elle n'est pas salie par des  imposteurs...Français !

Posté par LIBERA NISSA à 19:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 novembre 2009

Coupe du monde : 2010 l'année des forfaitures !

coupe_du_monde_logo1  Pendant des années, les français ont pleuré sur le match joué contre l'Allemagne, en 1982 à Séville, suite à l'injustice incontestable dont fut victime la bande à Platini. Ce fut ensuite le tour des italiens d'être stigmatisés par ces bien pensants français qui les accusaient d'être des "cinéastes, plongeurs, tricheurs" dont étaient victimes les innocentes colombes bleues qui suivaient à la lettre le célèbre dicton de Coubertin: L'essentiel est de participer !
Les irlandais, souvent montrés en exemple pour leur état d'esprit sont les victimes aujourd'hui d'un vol manifeste! Tout amateur de football, pourvu qu'il ait un minimum d'objectivité, admettra que les irlandais méritaient largement la qualification pour la coupe du monde qui se déroulera en Afrique du sud en 2010. Le français moyen pourra toujours se cacher derrière sa mauvaise foi, tout comme  Nicolas Sarkozy qui a déclaré après le match "malgrés les péripéties, l'important est d'être qualifié".
En clair, la fin justifie les moyens !
Le football est tombé bien bas, et en 2010, les français chanteront "qu'un sang impur abreuve nos sillons" sur la terre de Nelson Mandela, suite à une fraude flagrante... Il semble que l'année 2010 sera celle de la célébration des fraudes. Le temps passe et les dirigeants français se félicitent toujours d'arriver à leurs fins, quelques soient les moyens utilisés...

"Jamais tu ne feras qu'un crabe marche droit."
Aristophane

Posté par LIBERA NISSA à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La marche inéluctable du folklore Niçois vers les droits du peuple Nissart!

carte_republica Notre identité est appréciée et défendue par la très grande majorité des Niçois. Pour beaucoup, la sensation de ne pas entrer dans le stéréotype du français moyen, est une source de jubilation. Il n'y a qu'à voir notre défiance vis à vis des habitants de l'arrondissement de Grasse (qui est réciproque) et la très provençale région PACA . Cette identité, aussi appelée "particularisme niçois" a toujours été le ciment social, qui nous apporte, à juste titre, le sentiment d'appartenir à une communauté à part et bien définie. Peu importe qu'on soit "de souche", patron, ouvrier ou chômeur... On est Niçois! Il n'y a qu'à voir avec quelle ferveur, les soirs de match, toutes les tribunes du Ray se lèvent comme un seul homme pour saluer l'Hymne du Pays de Nice: Nissa la bella.
Combien de Niçois,au moment de s'émanciper de la tutelle parentale, ont-ils cherché leur premier logement dans le Pays Niçois sans imaginer un seul instant aller vivre sur l'autre rive du Var?
Combien ont-ils quitté Nice pour des raisons professionnelles et vite compris que leur avenir ne pouvait se dissocier du Pays Niçois?
Combien ont-ils eu l'impression (pas forcement dérangeante) de ne pas être français à part entière?
La réponse est assurément un très grand nombre...

Suite à la demande grandissante des Niçois à vivre dans leur culture, la langue qui fut interdite par la France jacobine reprend ses droits et permet à bon nombre de nos jeunes compatriotes d'apprendre le langage de leurs ancêtres. Mais que l'on ne s'y trompe pas, si les piliers du "système autoritaire centralisé" nous autorisent à reparler la langue de nos anciens, ou installer quelques panneaux en "Nissart", c'est seulement parce qu'ils s'imaginent que cela ne comporte plus aucun danger pour ledit système. Pour eux, la structure est en place et rien ne pourra contrarier cet état de fait... Mais ils n'avaient pas songé qu'en soufflant sur les braises, le feu reprendrait. "Les gens d'ici" qui auparavant feignaient de ne pas entendre certains "gens de là-bas" cracher leur venin sur les Niçois relèvent la tête et ne craignent plus de dire certaines vérités trop longtemps contenues. Prenant conscience de la richesse de leur patrimoine culturel et historique, qui sont indissociables, le peuple Niçois s'émancipe de plus en plus de la tutelle intellectuelle française. Ce peuple à qui on avait presque réussi à faire croire qu'il avait définitivement disparu, se rend compte en fait, qu'il n'a jamais autant existé. Beaucoup de jeunes issus de familles "d'adoption" se revendiquent "Nissart" alors que cela était impensable il y a seulement une vingtaine d'années...Les révélations faites par la L.R.L.N (Site: LES CAHIERS DE L'ANNEXION) concernant les conditions de l'annexion du pays de Nice par la France ainsi que nos droits inaliénables ne feront dans l'avenir, que cimenter un peu plus le peuple Niçois actuel.
frontiereCela est inéluctable ! Même les plus septiques se souviennent qu'ils n'auraient jamais imaginé la carte de l'Europe actuelle avec tous ces nouveaux pays avant 1989. Certains indices nous révèlent que cette nouvelle donne inquiète nos gouvernants. "le Var ne doit plus être une frontière", redécoupage des cantons pour 2012, "marier Nice avec marseille", changement du nom de la région PACA afin de trouver une dénomination commune aux Niçois et Provençaux, sans parler des festivités prévues pour 2010 qui feront penser à "la marche des orangistes" en Irlande du nord! Ils savent bien que le folklore ne suffit plus aux Niçois! A un moment que tous savent proche, les Niçois réclameront leur droit légitime à choisir leur destin.

 

Posté par LIBERA NISSA à 06:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


23 octobre 2009

Le droit français s'applique t'il en Savoie et Pays Niçois?

En Savoie comme en Pays Niçois, le droit international entre en conflit avec le droit français.( Droit international ONU 1947 )
Ces articles de presse en témoignent...

SavoiaSavoia_1

Posté par LIBERA NISSA à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 octobre 2009

Liberté de la presse: Reporters sans frontières classe la France 43eme !

logo_rsf_internet_6875aLa France classée 43eme par REPORTERS SANS FRONTIERES concernant la liberté de la presse ! Surpris? Pas nous...

D'ailleurs, qui aujourd'hui pourrait croire que la liberté de la presse existe en France et en particulier à Nice? monopole de presse et démocratie sont ils compatibles?

« La liberté de la presse doit être défendue partout dans le monde, avec la même force et la même exigence », a déclaré Jean-François Julliard, à l’occasion de la publication du huitième classement mondial de la liberté de la presse par Reporters sans frontières, le 20 octobre 2009.

« Il est inquiétant de constater que des démocraties européennes comme la France, l’Italie ou la Slovaquie continuent, année après année, de perdre des places dans le classement. L’Europe doit faire preuve d’exemplarité dans le domaine des libertés publiques. Comment dénoncer les violations commises dans le monde si l’on n’est pas irréprochable sur son territoire ? Suite >>> Reporters Sans Frontières

Posté par LIBERA NISSA à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 octobre 2009

Estrosi et napoléon III: VIGILANCE !

MOTOLEON_IIIQuand on observe la dérive bonapartiste de son ami et chef de l'état français, avec l'affaire de la tentative d'intronisation du "prince Jean" à la Défense, on comprend mieux l'affection particulière qu'a Mr Estrosi pour Napoléon le petit dont il demande la réhabilitation. Selon lui, il fut un très grand homme injustement décrié, en particulier par Victor Hugo!

Il est vrai que concernant les jeux de chaise musicale et l'interprétation bonapartiste de la démocratie, il est loin d'être le dernier.


Estrosi Vénère Napoléon le petit
envoyé par Henry_Sappia_1871. - L'actualité du moment en vidéo.

11 octobre 2009

La squadra azzura qualifiée pour la coupe du monde 2010 !

squadra_azzuraHier soir, en réalisant un match nul en Irlande 2-2, l'équipe de football du pays unifié par Jousé Garibaldi s'est donc qualifiée pour la coupe du monde qui se déroulera en Afrique du sud, en 2010. Deux fois menés, les champions du monde sont parvenus à revenir à la marque. Buts de Camoranesi (26ème)et Gilardino (90ème). Liberà Nissa souhaite à la squadra azzura d'aller aussi loin dans la compétition qu'en 2006.

Et pourquoi ne pas accrocher une cinquième étoile au légendaire maillot azur?


Irlande -Italie (2-2): résumé
Caricato da juventusfrcom. - Altri video di sport

Posté par LIBERA NISSA à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 septembre 2009

NICE-MATIN: Clientélisme, Monopole, Objectivité contestable !

Le monopole de presse niçois, dénoncé par le Syndicat des agences de communication.

Voici un article qui corrobore nos arguments concernant l'objectivité de ce quotidien qui se prétend "d'information" mais qui pour beaucoup n'est qu'un outil de propagande entièrement voué aux politiciens locaux en place !

Article (source rue 89):

Entre pubards et politiques, on n'est pas loin des gros mots sur la côte d'Azur. Tout cela à cause de deux appels d'offres annulés par le cabinet du maire et ministre Estrosi. Le syndicat des agences de communication monte au créneau, mais se voit privé d'expression par le quotidien local du groupe Hersant. Enquête.

La publicité réfusée par Nice-Matin (DR)

Ci-dessus, l'encart publicitaire que les lecteurs de Nice-Matin n'ont pas pu lire. Un message directement adressé au ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, ci-devant toujours maire de Nice. La charge est forte…

« Les agences conseils en communication ne veulent plus participer à des appels d'offres où tout le monde perd. Lors des derniers mois, deux appels d'offres concernant la communication ont été classés sans suite par vos services, alors que les agences de la Côte d'Azur avaient investi beaucoup de temps, de travail et de créativité pour y répondre au mieux. »

…mais pas forcément compréhensible pour le commun des lecteurs. Reprenons.

Avant les vacances, l'Office du tourisme de la ville, présidé par le maire Christian Estrosi, lance un appel d'offre pour moderniser son logo et sa charte graphique (très « années 80 » à mon sens). Idem du côté de la Communauté d'agglomération de Nice Côte d'Azur (CANCA), qui veut promouvoir sa politique de développement durable par une grande campagne de com'.

Une vingtaine d'agences de la Région se lancent dans la course à l'échalotte :

« Cela représente pour chaque entreprise un investissement de 10 000 à 30 000 euros, explique Philippe Français, président de l'Union des conseils en communication (UCC) Méditerranée. Avec le travail de création, de conception, le médiaplanning… etc. »

Le verdict tombe à la rentrée : aucune proposition n'est retenue. Explication officielle : « disparition du besoin public ». (voir la lettre ci-dessous)

Derrière cette imagination administrative débordante, il faut en réalité voir l'intervention du cabinet du maire. Le député UMP Rudy Salles, vice-président de l'Office, raconte l'histoire :

« Quand j'ai présenté ça au ministre, il m'a dit : “ C'est pas le moment, ces logos sont intéressants mais nous avons une réflexion pour revoir l'ensemble de notre charte graphique. ” Nous avons donc été obligés d'arrêter cette consultation. Il nous a semblé plus pertinent de faire comme ça, ce sont des contre-temps d'agenda. Mais ce n'est pas une polémique, c'est un loupé malheureux. »

Philippe Français, lui, ne décolère pas :

« En ces temps de crise, c'est une décision insupportable. Nous représentons 70 agences qui emploient 1500 personnes dans la région. Nous voulons que les procédures d'appel d'offres soient plus professionnelles. Comme dans les projets d'architecture, nous voulons être dédommagés des frais techniques. »

Les pubards sont d'autant plus furieux, qu'il y a quelques mois, le Conseil général des Alpes-Maritimes, à majorité UMP, a payé une campagne intitulée « Stop la pub », pour éviter le bourrage de boites aux lettres par les tracts.

Fureur redoublée le jour où Nice Matin a refusé de publier leur encart publicitaire prenant à partie le ministre-maire. Selon Philippe Français, le journal aurait estimé le texte « trop polémique ». Contacté par Rue89, ni la direction, ni la rédaction du quotidien n'ont souhaité commenter cette affaire, tout en reconnaissant bien avoir refusé la publication de l'encart.

Estrosi énerve les pubards, Nice-Matin refuse la polémique | Rue89

Posté par LIBERA NISSA à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,