15 et 16 avril 2010: Drapeaux Niçois contre 150 ans de mensonges !

pl_bisciteLes 15 et 16 avril 2010, cela fera 150 ans qu'aura eu lieu le plébiscite truqué qui permit de valider l'annexion du Pays de Nice par la France.
Avril 1860, occupation militaire française de Nice suivie d'un plébiscite frauduleux qui ne peut avoir aucune valeur juridique: non-inscription volontaire sur les listes électorales de la quasi totalité des Niçois en droit de voter ; vote de très nombreux non-Niçois  ; listes électorales dressées exclusivement par des agents français disposant du pouvoir de statuer sommairement sur les réclamations, ville sous administration civile et militaire française ; surveillance des bureaux et dépouillement du scrutin confiés exclusivement à des agents français ; absence de bulletins négatifs,  occupation militaire de la ville et du lieu du scrutin ; plébiscite également invalide car le traité de Turin ne stipulait pas les conditions pratiques de l'annexion et surtout ne déterminait pas les populations concernées par l'annexion, puisque le tracé définitif des frontières sera fixé un an après le vote…  Nous appelons tous les habitants du Pays Niçois à marquer leur désapprobation concernant cette forfaiture démontrée mais pourtant célébrée par les autorités françaises et les associations culturelles officielles para-municipales. Nous drapeau_ni_oisinvitons les Niçoises et les Niçois, de souche comme d'adoption ainsi que toutes celles et ceux, profondément attachés au principe démocratique et au droit des peuples à disposer d'eux mêmes qui se sentiront à coup sûr concernés, de mettre en évidence à leur fenêtre un drapeau Niçois ou par défaut un drapeau de l'Ogcn.
Le plébiscite de 1860 est une insulte au droit des gens ! Ce vote fut qualifié à l'époque par un éditorialiste du journal THE TIMES de « Farce la plus abjecte qui ait été joué dans l'histoire des nations » mais aussi de « Trafic de chair humaine ».
La France qui se proclame « Patrie des droits de l'homme » peut-elle cautionner les plébiscites truqués qui validèrent l'annexion de la Savoie et du Pays de Nice en 1860?

Facebook 15 et 16 avril 2010: Drapeaux Niçois contre 150 ans de mensonges !


16 mai 2020

Islam: Comment le dieu babylonien Sîn est devenu Allah !

nice chrétien

Le Pays de Nice, catholique par essence et dans lequel fut conservé le Saint-Suaire pendant 7 ans au 16eme siècle avant de partir pour Turin, a vécu bien des péripéties dans sa longue histoire. Attaques franco-turcs, razzias de barbaresques, idéologie jacobine... L'athéisme de façade de l'état avec sa laïcité à sens unique qui administre le Pays Niçois depuis 1860 suite à une annexion scélérate, avec un anticléricalisme revendiqué tout en expliquant que l'islam était une chance culturelle pour nous en le comparant souvent avec le christianisme, il nous a semblé bon de rétablir quelques vérités concernant la religion musulmane qui n'a jamais été aussi offensive à Nice comme partout en Europe d'ailleurs.  Chacun a le droit de croire en ce qu'il veut, cet article n'a aucun but politique, son objectif est de rétablir quelques vérités historiques et théologiques concernant les incohérences manifestes qui animent l'Islam !

sin islam

Dans l’Antiquité, à Babylone et tout le Moyen-Orient, le dieu principal était le dieu de la lune, représenté par un taureau, symbole de force et de fécondité, et plus simplement parfois par ses seules puissantes cornes en forme de croissant de lune.

C’est ainsi que l’on peut voir encore au Musée d’Alep (Syrie), le dieu de la Lune, Sîn, protecteur d’Ur, symbolisé par des hampes surmontées d’un croissant lunaire. Sous ses différents noms, le dieu de la lune fut très tôt adoré en Mésopotamie comme le « Père des dieux », l’équivalent de Zeus pour les Grecs ou de Jupiter pour les Romains. Les arabes païens adoraient eux-aussi ce dieu de la lune appelé Hubaal. Hubaal avait eu trois filles: Al-lât, la déesse du soleil, Al-Manat la déesse du destin et de la mort, et Al-Uzza, l’étoile Vénus, les divinités priées par Mahomet dans les fameux versets sataniques. La Bible, quant à elle, stigmatisait ce super-dieu représenté par un taureau comme étant le faux-dieu par excellence, appelé Baal.

Par souci de cohésion et de légitimité pour leur entreprise, les judéo-nazaréens ou juifs-messianiques, ces « faux-frères » comme les appelait S. Paul (Ga 2.4 ; 2 Co 11.13, 26 ; Ph 3.2), venus chercher auprès des tribus arabes du renfort pour reprendre Jérusalem, firent passer Hubaal du rang de plus puissant de leurs dieux (statut que conserve encore la célèbre formule « Allah akbar »!, «Allah est plus grand (que)»!) au rang de seul Dieu, et donc identique au Dieu juif. Et de même que les Romains disaient : « Ô Deus ! » (« Ô Dieu ! ») pour s’adresser à Jupiter, de même chaque tribu arabe s’adressait à son dieu propre en le nommant « Le dieu », « Al-Ilâh », ce qui par contraction a donné « Allah » , « LE Dieu », unique, pour désigner Hubaal, le Dieu de la lune et le plus grand des dieux devenu le seul Dieu. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui encore Hubaal continue à couler des jours heureux, toujours représenté sur les drapeaux musulmans ou le toit des mosquées… souvent d’ailleurs accompagné de sa fille, la planète Vénus, la déesse Al-Uzzah…

Contrairement donc à ce que veut faire croire l’islam, Allah, même s’il est vrai qu’il s'agit d'un dieu unique, il est le produit de la rencontre entre l’idolâtrie de Hubaal, le dieu de la lune, le plus grand des dieux du panthéon arabe, et l’affirmation de l’unicité divine typique du judaïsme, en sorte que l’islam, à proprement parler, n’est rien d’autre qu’une idolâtrie du dieu juif.

Kaaba Vagin Allat

Il est facile en effet de reconnaître encore d’autres sources païennes de l’islam, comme par exemple la vénération de la pierre noire à la Mecque, symbole féminin de la déesse Shaybah. Ainsi que cela se pratique encore d’autres religions, et comme autrefois le faisaient leurs ancêtres arabes païens aimant toucher la vulve de la déesse en gage de bénédictions, aujourd’hui encore les musulmans se font une joie de terminer leur pèlerinage à la Mecque en touchant et embrassant cet objet sacré…

Bref, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi, sous couvert de respect du caractère sacré de la religion, l’islam condamne comme blasphémateurs et souvent passibles de la peine de mort, ceux qui osent réfléchir sérieusement au bien-fondé de son discours officiel…

 Un évangile écrit par... les musulmans !

 « L’Évangile de Barnabé » est un ouvrage décrivant la vie de Jésus rédigé par un ou plusieurs auteurs anonymes vraisemblablement musulmans, sans doute à partir d'un texte plus ancien de teneur judéo-chrétienne. Les deux manuscrits les plus anciens écrits en italien et espagnol ont été datés de la fin du XVIèmé siècle, mais du texte espagnol il ne subsiste qu'une copie du XVIIIème siècle. Le manuscrit italien comprend 222 chapitres, dont l'essentiel décrit le ministère de Jésus. Sous plusieurs aspects, notamment l'annonce explicite de la venue de Mahomet, il est conforme à l'idée que se font les musulmans du Nouveau Testament.

Cet Évangile est considéré par les chercheurs sérieux comme une « fraude pieuse », tardive et pseudépigraphique ; les musulmans ne le considèrent ni plus ni moins authentique que les autres évangiles (qui de fait sont en contradiction totale) et certaines organisations islamiques le citent pour appuyer la conception islamique de Jésus, le seul qui contiendrait selon elles la vérité sur la crucifixion.

 Pour résumer, selon l'islam, Jésus-Christ n'était qu'un prophète qui aurait annoncé la venue de Mahomet, en aucun cas le fils de Dieu et encore moins la Sainte Trinité, fondation de la religion chrétienne. L'Islam va même jusqu'à affirmer que Jésus aurait organisé un tour de passe passe, ne serait jamais monté sur la croix et que ça aurait été une doublure qui aurait été crucifiée ! La connexion entre Jésus et Mahomet se faisant grâce à deux manuscrits dont les plus anciens furent écrits en italien et espagnol et qui ont été datés de la fin du XVIèmé siècle !

 En prenant acte de tout ça, on peut se demander comment est-il possible que l'église catholique puisse reconnaître une religion qui piétine les fondamentaux du christianisme en falsifiant de manière criante la vie du Christ qui avait pourtant mis en garde contre toute personne qui se réclamerait de lui dans le futur serait... l'antéchrist !

 En fait, il n'existe dans la bible qu'une seule référence à la futur nation arabe et en aucun cas n'y est mentionné un quelconque prophète issu de la lignée d'Ismaël, fils d’Abraham supposé être le dénominateur commun des trois religions monothéistes, elle se trouve dans la Genèse 16-1-16.

La connexion opportuniste des auteurs du Coran au livre saint par l'intermédiaire d'Abraham se base d'ailleurs sur un verset pas très flatteur pour les musulmans....

(Genèse 16-1-16) :

10 - Puis l'ange de l'Eternel affirma à Agar : « Je multiplierai ta descendance. Elle sera si nombreuse qu'on ne pourra pas la compter ».

11 - L'ange de l'Eternel lui dit : « Te voici enceinte. Tu mettras au monde un fils à qui tu donneras le nom d'Ismaël, car l'Eternel t'a      entendue dans ton malheur ».
12 -  « Il sera pareil à un âne sauvage. Sa main sera contre tous et la main de tous sera contre lui. Il habitera en face de tous ses frères ».

 Voici donc le seul passage de la bible où est mentionné le peuple qui accouchera de l'Islam !

Point de prophète en vue, juste «  il sera pareil à un âne sauvage. Sa main sera contre tous et la main de tous sera contre lui. Il habitera en face de tous ses frères ».

 Tous les miracles réalisés par Jésus-Christ ont été observés par un grand nombre de ses contemporains, au point de faire vaciller le puissant empire romain !

 Les supposés miracles du guide suprême des musulmans ne furent pas observés sinon par Mahomet lui-même ! Parmi ces « miracles » se trouve un voyage aller-retour en une nuit de la Mosquée sacrée de la Mecque à Jérusalem à dos d'âne ailé à tête humaine, pour se rendre à la Mosquée Al-Aqsa alors que du vivant du prophète Mahomet, qui est mort en 632, la mosquée n'existait pas et n'avait pas encore été construite avant la conquête de Jérusalem par Omar en 638.

La Bible:

 Elle forme non pas un livre, mais une bibliothèque à elle seule, en raison de la multitude d'écrits à partir desquels elle s'est constituée. Son élaboration a duré plus d'un millénaire. Les quatre Evangiles, racontant la vie et la prédication de Jésus, ont été rédigés par diverses communautés chrétiennes, le premier d'entre eux, celui de Marc, quarante ans après la mort du Messie. Il faudra attendre le IVèmè siècle après Jésus-Christ pour que la forme canonique du Nouveau Testament soit établie par l'Eglise.  

Pour les chrétiens, l'Alliance biblique est une alliance entre Dieu et l'humanité en général ou avec le peuple descendant d'un prophète en particulier comme Noé, Abraham, Jacob-Israël. A priori cette alliance n'a de sens que pour le judaïsme et le christianisme qui croient au caractère sacré de la Bible.

Le Coran:

C'est la parole même d'Allah, irréfutable et intouchable, "Le Livre qui ne doit pas être mis en doute" (sourate 2, 2). Il a été révélé à Mahomet sous la dictée divine. Il est « incréé ». Le Prophète l'a récité et ceux de ses fidèles qui savaient écrire l'ont retranscrit. Selon la tradition, en 652, vingt ans après la mort du Messager de Dieu, le calife Othman ordonne de rassembler ces textes épars en un seul livre : le Coran.  

Le mot « islam » est la translittération de l'arabe الإسلام, islām, signifiant : « la soumission et la sujétion aux ordres de Dieu ».

Ces quelques références (et il en existent beaucoup d'autres) démontrent aisément la falsification historique et théologique qui a permi à l'islam de créer une connexion artificielle entre la Sainte Bible et le Coran... entre Jésus-Christ et Mahomet.

On peu ajouter les djinns, l'hommage à la vulve d'Allat, (pierre noire), le culte rendu à « Ishtar 'Kili li » appelée également « la Reine des prostituées » qui est originaire d'Arabie. En effet, la tradition chez les musulmans qui consiste à tourner autour de la Pierre Noire (le cube/la Ka'ba) remonte au culte rendu à Ishtar (appelée aussi Athtar ou Allat). La Kaaba remplit parfaitement le rôle de la prostituée. Comme le souligne Edward Gibbons, la bâche noire est considérée par les musulmans comme la robe d'une femme (Kiswa) : « ... La magnifique kiswa qui recouvre la Kaaba est utilisée pour recouvrir ce qui est [vertueux]. Sur le dessus est inscrite une phrase qui signifie, « nous l’avons revêtue de sa robe ». 

La conclusion est que le Dieu des musulmans ne peut pas être le même que celui des judéo-chrétiens.   

 

jesus-l-enquete

ENQUÊTE METICULEUSE SUR LA RESURECTION DU CHRIST:

Histoire vrai, à voir ou à lire absolument !

Lee Strobel, journaliste d’investigation au Chicago Tribune et athée revendiqué, est confronté à la soudaine conversion de son épouse au christianisme. Afin de sauver son couple, il se met à enquêter sur la figure du Christ, avec l'ambition de prouver que celui-ci n'est jamais ressuscité…

 

 

 

 







23 juillet 2015

La Selecioun Nissarda en route pour un doublé historique !

selecioun nissardaUniquement composée de footballeurs nés sur le sol du Comté de Nice, dont le territoire regroupe le littoral de Nice à Cap-d’Ail, les vallées de l’Estéron, du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Roya, de la Bévéra et du Paillon, la Selecioun Nissarda est notre équipe nationale !

De nos jours, chaque Peuple s'identifie à travers son équipe nationale de football ! Le Peuple Niçois a la sienne ! Et quelle équipe !

Loin des frasques politico-judiciaires des parrains de la très officielle FIFA, et seulement un an après son titre de champion du monde, l’équipe du Comté de Nice va participer au championnat d’Europe de la ConIFA, fédération qui regroupe les sélections non-affiliées à la FIFA.

selecioun championne du mondeLe 8 juin 2014, la Selecioun, parainnée par le plus Nissart des footballeurs, Alexy Bosetti, soulevait la Coupe du Monde de la ConIFA. En venant à bout de l’Île de Man, de l’Ossétie du Sud, de la Padanie ou encore du Haut-Karabagh, les représentants du Comté de Nice ont remporté leur premier titre, à peine plus de deux mois après la création de la Selecioun.

Après l’heureuse épopée de 2014 en Laponie suédoise, l’équipe va disputer le championnat d’Europe de la ConIFA. la compétition se déroulera du 17 au 21 juin 2015 à Debrecen, la deuxième ville de Hongrie.

La Selecioun Nissarda sera confrontée à la Padanie, à l’Île de Man, à la Haute-Hongrie, au Pays Sicule et au Peuple rom.

Soutenu par de nombreux tifosi nissart, la selection nationale du Pays de Nice a ses chances pour un doublé historique coupe du monde / coupe d'europe !

ISSA NISSA E BASTA !

LA SELECIOUN Countea de Nissa Football Association

Le tableau des rencontres :

Finale coupe Europe Football

Posté par LIBERA NISSA à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 janvier 2015

Commémoration du soulèvement séparatiste Niçois de 1871 !

1871_CANONSChaque année, les Niçois commémorent le soulèvement séparatiste réprimé violemment par la France, suite au déni de la réalité du scrutin pourtant limpide, des élections législatives du 8 février 1871…

En effet, lors des élections législatives du 8 février 1871 dans le pays de Nice, le raz-de-marée séparatiste emporta tout. A peine passés 10 ans d'annexion, la ville de Nice donna 16 514 voix aux quatre candidats séparatistes et seulement 900 au préfet Dufraisse candidat français qui malgré ses fraudes avérées et des moyens importants, fut littéralement balayé. Sur le territoire du Pays de Nice, Garibaldi obtint 13 984 voix sur 29 428 suffrages exprimés, soit 47,51 %, Piccon, Bergondi et Borriglione, autres candidats séparatistes, 12 550, soit 42,64 % alors que le préfet Dufraisse se contentait de 2894 voix, soit 9,83 % !
Le lendemain du vote, les dépouillements terminés, Joseph André titra dans le Dirrito: « Vive Nice !!! »; dans un long éditorial, il écrivait entre autre : « ...Nice a parlé ! Mais non la Nice des Piétri et des Pillet (Piétri envoyé par Napoléon III avait truqué le plébiscite de 1860 et Pillet, consul de France à Nice avait beaucoup intrigué à Nice pour favoriser l'annexion) mais la Nice de Ségurane et de Garibaldi ! Le citoyen Dufraisse a renié Garibaldi car il est le chef du parti séparatiste, Nice à l'unanimité a voté Garibaldi, donc, citoyen Dufraisse, et selon votre propre logique, Nice est séparatiste et ne reconnaît pas l'infamie de 1860 ! Ce vote magnifique est un plébiscite ! ».

Du 8 au 10 février, les Niçois se souviennent… de qui ils sont !

Du 8 au 10 février, les Niçois mettent en évidence le drapeau Niçois ou allument une bougie...

« Pour que le droit des gens ne soit pas une vaine parole... », comme le disait dans l'une de ses nombreuses protestations, le héros des deux mondes en 1860...

« J'ai toujours entendu dire par les républicains qu'ils étaient les défenseurs des droits de l'homme contre la tyrannie...Ceci soit dit pour la dernière fois à la confusion de ces doctrinaires qui veulent se faire un monopole de la conception républicaine comme s'ils en étaient les inventeurs, et comme si avant eux, il n'eût jamais existé de république ».

 Garibaldi

 

 

 

25 janvier 2015

Il y a un an, décédait un Nissart hors-norme: Alain Roullier-Laurens.

Alain Roullier-LaurensIl y a un an disparaissait Alain Roullier-Laurens.

Il y a un an, disparaissait celui qui a rendu au Peuple Niçois son histoire et son identité, celle d’un Peuple qui depuis des siècles défend jalousement sa liberté !

Sa liberté de choisir avec qui il souhaite  partager son destin !

Alain Roullier-Laurens a notablement contribué au soutien et à la promotion de la culture niçoise par ses chroniques dans divers journaux et revues niçoises ; il fut, jusqu’en 2001 membre du comité de rédaction de la revue niçoise le Sourgentin dans laquelle il publia de 1992 à 2001 de très nombreux articles culturels et historiques, constituant parfois le central de la revue (comme « Les Russes à Nice », « Le Palais de la Méditerranée », « Le Marché aux puces de Nice »). De même, il sauva l’ensemble des archives du prestigieux Palais de la Méditerrannée de Nice (vouées à la destruction, par ses propriétaires koweïtiens) lesquelles témoignent d'un demi-siècle de vie culturelle niçoise (1929-1976). Il défendit également l’intégrité de la façade du Palais de la Méditerranée due au grand sculpteur Sartorio et classée à l’inventaire des monuments historiques par Jack Lang.

-palais-mediterranee-nice-Fondateur de l’association « Palais Méditerranée », il initia un recours devant le tribunal administratif de Nice et fit annuler un projet de construction déposé par la société FRADIM, lequel prévoyait l’érection de bâtiments dépassant en hauteur la façade classée, qui eussent défiguré la promenade des Anglais.

Alain Roullier-Laurens permit par ses recherches de faire découvrir de très rares ouvrages d’auteurs niçois du XIXeme siècle, en les traduisant de l’italien et en les faisant publier. En 2006, parut ainsi dans la collection "Les Cahiers de l’annexion Nice contemporaine (dont on ne connaît que 3 exemplaires) publié à Londres en 1871 par l’érudit et conspirateur républicain Henri Sappia, qui fonda plus tard la revue Nice historique et l'acadèmia Nissarda ; cet ouvrage fut interdit par la troisième république et pilonné dès son entrée en France, car il évoquait entre autres des événements dont il avait témoin oculaire, comme la brutale répression militaire du soulèvement séparatiste à Nice, après la confiscation des élections législatives du 8 septembre 1871, lesquelles avaient donné dans l’ancien pays de Nice une écrasante majorité à trois candidats séparatistes : Garibaldi, Piccon, Bergondi !

En 2009, parut le Nice 1792 - 1814, ouvrage rare du Niçois Joseph André (Giuseppe André), qui relatait l’invasion révolutionnaire à Nice, la résistancedes Barbets et les multiples exécutions, pillages et exactions que subit Nice de 1792 jusqu’en 1814, étayé par de nombreuses archives diplomatique… françaises !

 En 2011, parut Souvenirs historiques et documentés de 1860 de Pierre Louis Caire, qui à l’âge de 19 ans assista à l’annexion de Nice et s’exila en Italie où il devint magistrat. Ces trois ouvrages de l’histoire de Nice révélaient ainsi une autre version de l’histoire de Nice.

Une autre version que celle enseignée par l’éducation nationale française, celle dans laquelle les Niçois auraient rêvé de tous temps de faire partie de la belle et grande « patrie des droits de l’homme », qui décréta la ségrégation raciale à Nice en l’an 11du calendrier jacobin au nom de la sainte république  « une et indivisible ».

Alain Roullier-Laurens, c’est aussi son combat politique. Conscient des difficultés pour se faire entendre démocratiquement dans un système politique bicéphale, il créa le concept de la « guérilla politique »…

L'année de la naissance du mouvement garibaldien (LRLN), Alain Roullier-Laurens fut à la tête de la liste Sauver Nice. En 2008, alors arrivé en 3eme position lors de l’élection cantonale, il fit chuter Eric Ciotti dans le très symbolique 1er canton historique du port. Eric Ciotti avait été désigné à l'époque par l'ancien président du conseil général des alpes maritimes (Christian Estrosi) comme étant son successeur ! Eric Ciotti arrivera néanmoins à ses fins suite à la mascarade de St Martin Vésubie et un jeu de chaise musicale cynique jetant à la face des Niçois le mépris qu'a pour la démocratie les sbires de la France jacobine !

geneve onuLe 24 mars 2010, date anniversaire de la signature du Traité de Turin en 1860, pendant que la France jacobine fêtait la signature du déjà illégal  traité de Turin  Alain Roullier-Laurens avec son alter égo savoisien Jean de Pingon, par la très officielle Déclaration de Genève interpellait la communauté internationale au sujet de l'abrogation dudit traité en 1947 par l'Organisation des Nations Unies, provoquant plusieurs questions du député Yves Nicollin à l’assemblée nationale dont les réponses restent plus qu’évasives…

unesco Alain RoullierARL était aussi l’auteur de plusieurs ouvrages historiques ou biographiques, notamment Le Gardien des âmes (1998), récit autour de la vie de l’écrivain américain James Baldwin, préfacé par Jack Lang. En tant que conférencier à l'UNESCO, Alain Roullier-Laurens  organisa un hommage international à James Baldwin  (écrivain américain de couleur qui lutta pour les droits de la communauté noire aux côtés Martin Luther King), projet associé à l’UNESCO, dans le cadre de « La route de l’esclave » initié par cette institution.

Il organisa des manifestations officielles dans la grande salle de l’UNESCO à Paris, à Saint-Paul-de-Vence, dans les amphithéâtres des facultés de Lettres de Nice et de Nantes, à Salon-de-Provence, ainsi que des conférences dans diverses villes. Cette action lui valut l’amitié d'Aimé Césaire qui le remercia par l’envoi de sa photographie dédicacée et l’un de ses ouvrages, portant la dédicace suivante : « À Alain Roullier pour le remercier de nous ouvrir la porte de la civilisation universelle à partir de la culture, ou plutôt des cultures particulières. Votre œuvre est une belle leçon d’humanisme vrai. En très réelle sympathie. Aimé Césaire ; Fort-de-France, le 1er juillet 2004 ».

Depuis un an, le Peuple Niçois prend conscience du travail pharaonique effectué par Alain Roullier-Laurens, grâce à qui plus rien ne sera jamais comme avant…

grâce à lui, les Niçois savent… qui ils sont !

« Nos petites personnes sont insignifiantes, car seul l’avenir du Pays de Nice est important »

Alain Roullier-Laurens


07 janvier 2015

IEU SIEU CHARLIE !

CHARLIE je suis

Posté par LIBERA NISSA à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 septembre 2014

Mr Hervé Gourdel, Nissart victime de la barbarie intégriste.

Hervé Gourdel (2)

Les ravisseurs de l'otage Niçois ont mis leur menace à exécution. Ce mercredi soir, les Soldats du califat ont revendiqué l'assassinat d'Hervé Gourdel, guide Niçois de haute montagne de 55 ans.

Hervé Gourdel, de Saint Martin Vésubie et père de deux enfants, était en vacances en Kabylie.

Hervé Gourdel a été enlevé dimanche au lieu-dit Tizi N'koulal, un carrefour routier au cœur du parc national du Djurdjura, un haut lieu du tourisme, devenu sanctuaire des groupes armés islamistes dans les années 1990. Le groupe terroriste avait menacé lundi de tuer l'otage, si la France ne renonçait pas «sous 24 heures» à ses frappes aériennes en Irak. L'ultimatum avait été rejeté mardi par le président François Hollande.

L'Algérie avait déployé ces deux derniers jours quelque 1.500 soldats en Kabylie (nord-est) pour tenter de retrouver Hervé Gourdel. En vain...

La rédaction de Liberà Nissa présente ses sincères condoléances à la famille de Mr Gourdel, victime de la barbarie de gens qui sont tout, sauf des êtres humains.

Que Dieu vous bénisse...

Posté par LIBERA NISSA à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 mai 2014

La Carta d'Identità Nissarda est en ligne !

 

Carte identité nicoiseAfin de faciliter l'acquisition de la Carta d'Identità Nissarda, dont le succés ne cesse de croître, la LRLN met désormais à votre disposition le formulaire téléchargeable et imprimable de la demande du plus grand symbole d'appartenance au  Peuple Niçois.

Loin d'être  folklorique, la  Carte d'Identité éditée par la LRLN symbolise avant tout la revendication et le partage de nos valeurs ancestrales basées sur la tolérance, la défense de notre culture, notre véritable histoire, notre liberté: l'authentique IDENTITE NICOISE ! 

Toutes celles et ceux qui partagent nos valeurs, qu'ils soient de souche ou d'adoption, se reconnaissent et portent sur eux fièrement la Carta d'Identità Nissarda !

20€ pour les adultes.

 15€ pour les moins de 18 ans et les étudiants (justificatif).

 Imprimez votre document, remplissez le et envoyez le avec 2 photographies, UN TIMBRE au tarif en vigueur (pour l'expédition) ainsi que votre règlement à la LRLN, 1 rue Caïs de Pierlas 06300-NISSA .

 Chèques à l'ordre de la LRLN.

 

La LRLN s'engage à garder vos données confidentielles.

 

 

 

19 mai 2014

Jérôme Kerviel: l'incarcération à Nice est-elle compatible avec le droit ?

Jérôme kerviel NiceIl semble bien que non.

Alors qu'à l'unisson les médias français, depuis quelques jours, minute par minute, nous font vivre en direct le feuilleton de l'ex-trader Jérôme Kerviel, nous pouvons nous poser la question de la légitimité des autorités françaises à incarcérer en terre Niçoise ce très contreversé personnage. Loin de nous l'idée de juger Jérôme Kerviel dont nous ne maitrisons pas le dossier, mais étant donné du contexte particulier du lieu de l'arrestation, nous ne pouvons que donner quelques précisions juridiques précises et irréfutables concernant cette affaire.

En effet, selon l'article 44 alinéa 1,2 et 3 du traité de paix international de 1947, et les articles 5 et 55 de la constitution française , l'incarcération de Jérôme Kerviel à Nice, sur décision du palais de justice représentant « la justice française », est parfaitement illégale du fait que le droit français ne s'applique plus légalement en Pays Niçois depuis 1947 !

Comme l'expliquait Jean de Pingon en 2010 :« Après la deuxième Guerre mondiale, le traité de Paix signé avec l'Italie le 10 février 1947 prévoyait que tous les traités conclus avant le conflit entre les alliés et l'Italie, suspendus à la date de la déclaration de guerre, devaient signifiés à l’Italie et être enregistrés au Secrétariat des Nations Unis afin d'être maintenus et remis en vigueur. La France avait six mois à compter de la promulgation du traité pour effectuer ces démarches, fautes de quoi ces traités seraient abrogé ipso facto ; mais cela n'a pas été le cas », en présentant une attestation signée de la responsable en chef de la section des traités de l'O.N.U. Ce courrier confirmait un précédent courrier, jamais diffusé et daté de 2002, émanent du conservateur en chef du patrimoine du ministère français des Affaires étrangères.

 

Rappel du Traité de paix du 10 février 1947 (Section IX Traités bilatéraux Article 44):

1. Chacune des Puissances Alliées ou Associées notifiera à l'Italie, dans un délai de six mois à partir de l'entrée en vigueur du présent Traité, les traités bilatéraux qu'elle a conclus avec l'Italie antérieurement à la guerre et dont elle désire le maintien ou la remise en vigueur. Toutes dispositions des traités dont il s'agit qui ne seraient pas en conformité avec le présent Traité seront toutefois supprimées.

2. Tous les traités de cette nature qui auront fait l'objet de cette notification seront enregistrés au Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies, conformément à l'article 102 de la Charte des Nations Unies.

3. Tous les traités de cette nature qui n'auront pas fait l'objet d'une telle notification seront tenus pour abrogés.

 

L'incarcération de Jérôme Kerviel est de plus anticonstitutionnelle du fait que les articles 5 et 55 disent de façon très claire:

Art. 5. - Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat.

Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités.

Art. 55. - Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l'autre partie.

Nous n'imaginons malheureusement pas un seul instant les soutiens de Jérôme Kerviel arguer l'illégalité de l'incarcération de leur protègé en soutenant les arguments juridiques cités plus haut.

Il est vrai que les combats idéologiques français ne tiennent pas compte du droit des Peuples...

21 mars 2014

Les drapeaux niçois pour fêter le IVèmè anniversaire de la Déclaration de Genève !

Pendant que la France s'offusque des évènements qui se déroulent en Crimée, en lisant le droit international d'une façon pour le moins sélective , ce 24 mars nous fêterons le quatrième anniversaire de la Déclaration de Genève signée en 2010 !


Pour rappel,
Alain Roullier-Laurens (président de la L.R.L.N) et Jean de Pingon (fondateur de la ligue savoisienne) avaient interpellé la communauté internationale concernant l'abrogation du traité de Turin, seul lien juridique entre la Savoie et le Pays de Nice d'une part et la France d'autre part.

Leurs arguments étaient étayés par des documents Onusiens irréfutables qui sont celui du secrétariat des Nations Unies confirmant l'inexistence d'un quelconque enregistrement du Pays de Nice et de la Savoie (ainsi que de la Corse) par la France, ainsi que les articles concernant la charte des Nations Unies qui démontrent formellement et ce grâce à l'article 44 alinéa 1, 2 et 3 du traité de paix international signé en 1947 ainsi que l'article 55 de la constitution française, l'impossibilité d'enregistrer Nice et la Savoie du fait de l'abrogation définitive du traité de Turin !

Le 24 mars, nous invitons les habitants du Pays de Nice à mettre en évidence le Drapeau Niçois pour rappeler que le droit international doit être appliqué PARTOUT dans le monde, et par TOUS les pays signataires du traité de paix international de 1947 !

ONU Nice Savoie

Posté par LIBERA NISSA à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,