26 juillet 2012

Pour les Niçois le Stade Allianz Riviera sera le Stade « Giuseppe Garibaldi » !


Les Niçois ont toujours appelé le stade Léo Lagrange « Stade du Ray », ils appeleront le Stade Allianz Riviera Stade « Giuseppe Garibaldi » !

  « NICE, LE NOM DU GRAND STADE : UN SCANDALE ! » 24 juillet 2012 - Communiqué de la .L.R.L.N.

lrln« Baptiser le nouveau stade de Nice du nom d’une compagnie d’assurance étrangère, accolé au mot « rivièra », est à la fois un non-sens et une nouvelle atteinte intolérable à l’identité niçoise. Nice n’a rien voir avec la « rivièra » terme vague inventé par le français Liegard, et bien que le Veau d’Or triomphant soit servi par les politiciens, les Niçois, eux n’ont pas l’intention de vendre leur âme et leur identité, ce qui est la même chose.

« Depuis le début de la mandature Estrosi, les atteintes à notre identité sont allées crescendo, comme si ses ambitions nationales bien connues avaient pour prix de donner au jacobinisme parisien, toujours plus de gages de « non nissartitude ».

Photos_n_ice_dg__045« Nous avons vu d'abord disparaître la reproduction de la statue de Charles-Félix devant la Mairie ; remplacée par le pouce de César, c’était un doigt d’honneur aux Niçois, en quelque sorte. Le démantèlement des fêtes niçoises organisées naguère par Dédé Truqui, réduites à la portion congrue, la suppression du mot d’accueil en niçois au standard téléphonique de la Mairie, les drapeaux Niçois devenus très discrets, la comédie de la réhabilitation de napoléon le Petit, premier dictateur moderne qui renversa la République, les ferrailles de la honte commémorant une invasion militaire et un plébiscité truqué, l’arrestation de jeunes et courageux Niçois qui chantaient Nissa la Bella devant le théâtre de Verdure le jour où l’on célébrait indignement l’asservissent de nos ancêtres, la pièce de théâtre honteuse et falsificatrice, jouée lors de ces cérémonies, louant les prétendues vertus de ce dictateur responsable de multiples assassinats, fusillades et déportations en masses, qui en outre détruisit la langue niçoise et tenta d’effacer à jamais notre identité...

« Sans oublier l’écharpe du club de Monaco portée publiquement par le maire, le « mariage » contre nature de Nice avec Marseille, la dissolution de la BSN et l’abandon programmé du stade du Ray, pour réaliser dans la plaine du Var une juteuse opération financière, qui bénéficie à de grosses sociétés non niçoises et risque de nous coûter très cher dans un avenir proche.

« Il convient également de relever à cette occasion, que Nice, depuis l’annexion scélérate a toujours été la vache à lait des banquiers et affairistes français et de nombreux exemples montrent que cela continue aujourd’hui de plus belle, alors que les niçois sont chassés de chez eux par la flambée de la spéculation immobilière, ou spoliés de leurs terrains.

« Alors qu’un sondage avait indiqué qu’une forte majorité de niçois désirait donner au grand stade le nom de Garibaldi, on l’affuble aujourd’hui, par vénalité, d’un nom ridicule. Les Niçois même menottés par le jacobinisme parisien, n’ont jamais courbé l’échine et ont toujours répondu aux offenses par le mépris. Ce fut le cas lors de l’érection de la statue du traître à Nice, masséna, dans un square public ; ne pouvant l’empêcher, ils firent en sorte de rendre ce lieu nauséabond et le baptisèrent « Lou coumun de masséna », ce qu’il est inutile de traduire.

« Ce sont encore les Niçois qui le soir du 4 septembre 1870, alors que le régime du tyran honni s’effondrait dans la honte et le sang, baptisèrent du nom de Garibaldi, l’ex-place napoléon. Les vrais Niçois d’aujourd’hui doivent suivre l’exemple de leurs ancêtres, et  baptiser eux-mêmes le Grand Stade du nom de Garibaldi, et ne le nommer qu’ainsi ; qu’importe le nom officiel résultant d’une opération financière qui bafoue la volonté populaire, celui que l’on retiendra à Nice, sera celui que lui donneront les Niçois entre eux.

« Celui qui, pour l’instant, est maire de Nice, ayant perdu l’appui supposé de l’ex-président, vient d’amorcer un virage à 180°, car il convient de caresser les Niçois dans le sens du poil à l’approche des élections municipales. Lui qui, en début de mandat, déclarait que le Var ne serait plus une frontière et aujourd’hui, qu’il veut créer un courant « bonapartiste et gaulliste » au sein de son parti, annonce à grand renfort de tambours et trompettes dans le monopole de presse, qu’il va rendre enfin aux niçois l’ancien Palais communal, sis place Saint-François, projet qui n’est pas le sien, car la LRLN, en 2008, l’avait négocié avec l’ancien maire, lequel, bon gré mal gré, avait été contraint de le faire figurer dans son programme.

« Mais l’on ne séduit personne en plagiant les autres et en mettant brusquement en épingle des projets dont on se moquait éperdument quatre ans auparavant, d’autant que durant la campagne municipale de 2008, M. Estrosi interrogé par la presse, avait cité comme ses héros niçois... uniquement des non niçois, à savoir Calmette, Mgr Rémond et Torrin et Grassi ! Il ignorait alors l’existence de Ségurana, de Garibaldi  et de Jeanne Verani !

scan_napo1« Les Niçois mesureront l’amour de M. Estrosi pour l’identité niçoise, à l’aune de l’une de ses dernières déclarations dans laquelle il a indiqué qu’il installerait dans l’ancien Palais communal, une salle où seraient exposés.... les portraits de tous les présidents de la République française !!!.... à commencer par le prince-président, futur napoléon III, qui renversa la République et annexa Nice par la force !!! Ce serait ridicule et incongru, si ce n’était pas honteux.

« Le sieur Ciotti que la presse nationale donne pour concurrent au maire, curieusement, et dans le même temps, se trouve lui aussi pris d’amour pour les traditions niçoises, au point que par le biais du conseil général, financé par nos deniers, il vient de ressusciter le Passagin... Enfin, l’été pour les touristes... et sans doute pour mieux mettre en valeur l’identité niçoise, on a vu dans le monopole de presse, une photographie du pointu mythique, arborant un beau pavillon français !!!

« Les vrais niçois sont las de ces tartufferies ; ils en ont plus qu’assez de ceux pour qui la culture niçoise n’esannessiount qu’un faire-valoir, tout au plus quelques farandoles costumées au festin des cougourdons. Les mêmes qui folklorisent notre culture, nient l’identité niçoise, car elle implique aussi une identité politique qui si elle reprenait corps, les éliminerait de facto.

PARTI_NICOIS« Cette identité politique, nous la reconstruisons depuis une décennie, contre vents et marées, et viendra bientôt le temps où, en pleine déliquescence des structures françaises, la société civile niçoise prendra ses affaires en main et chassera du pouvoir municipal les serviteurs des partis parisiens. Libera Nissa !!! (fin de communiqué)

Posté par LIBERA NISSA à 20:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


21 juin 2012

Suite aux élections qui ont concerné la force occupante, la LRLN communique !

"l’UMP à Nice : qui trop embrasse mal étreint"

AIGLE_MASSE_Communiqué de la L.R.L.N. du 20 juin 2012

« Le pouvoir UMP s’est effondré à Paris, remplacé par la gauche. Les cactus teintés de bleu, sont maintenant devenus roses, mais ils conservent leurs vénéneuses épines . Ces deux partis jacobins ont grandement nuit à Nice à tour de rôle, car le jacobinisme refuse de reconnaître notre identité particulière et plus encore les droits qui nous ont confisqué jadis par la force. C’est pourquoi, nous avons toujours refusé de reconnaître leur légitimité chez nous. Le nombre de bulletins nuls et l’énorme taux d’abstention de 53 % démontre que les élus UMP à Nice, sont très fragilisés, même s’ils poussent des cocoricos de victoire afin de donner le change...

Lire la suite...

19 juin 2012

De souche comme d'adoption: rejoignez les Niçois libres !

Les Niçois existent bien. Nous le savions évidemment, mais certains voudraient faire croire le contraire, comme ceux qui prétendent que les Niçois sont “un peuple résiduel”. La L.R.L.N (Ligue pour la Restauration des Libertés Niçoises) à voulu, en créant la Carta d’Identita Nissarda, recenser tous les Niçois de souche ou d'adoption, demeurant à Nice ou dans l'arrière-pays, qui revendiquent fièrement leur nissardité et nos valeurs ancestrâles, afin de resserrer entre Niçois les liens distendus pas notre société laquelle est le fruit d’une logique politique et économique qui nous a été imposée par Paris.

 

Pour les promoteurs et bénéficiaires de ce système, l’identité niçoise doit disparaître et il n’en doit rester que la tourte de blette, car un homme, tant qu’il est conscient que son identité est particulière, ne peut être facilement lobotomisé et transformé en numéro sur une ligne d’ordinateur.

 

Etre titulaire d’une Carta d’Identita Nissarda, c’est d’abord s’affirmer en tant que Niçois avant tout, entrer en communion d’esprit et d’action avec désormais les milliers de Niçois qui l’ont également, et reconstituer avec eux une force niçoise, basée sur des valeurs niçoises afin de pouvoir s’opposer plus efficacement à tous ceux qui détruisent Nice.

 

C’est aussi protester contre le saccage de notre ville et la panbagnatisation de l’identité niçoise, transformée en folklore à deux sous, qui sert de faire-valoir aux politiciens locaux et amuse les touristes parisiens en safari chez nous.

 

La Carta d’Identita représente la condamnation de tout ce qui nuit à notre identité, l’union de ceux qui aiment Nice et surtout l’amorce d’un grand renouveau niçois, ce qui est un immense espoir.

 

Comme l'ont fait des milliers de Niçois depuis sa création, que vous soyez Niçois de souche ou d'adoption: Rejoignez nous !

  

 

siege_LRLNPour obtenir la Carta d’Indentita Nissarda téléphonez au 06 12 86 25 05 ou rendez-vous au siège de la L.R.L.N au 1 rue Caïs de Pierlas – 06300 Nice, le vendredi après-midi de 16h à 19h30 ( ou sur rendez-vous).

13 avril 2012

Election présidentielle 2012: Votons Niçois !

Concernant la mascarade qui est l'élection présidentielle Française, le Peuple Niçois Libre a la possibilité d'envoyer un message fort à la force occupante. Bien que le nombre de bulletins « Nice Libre » ne sera jamais publié officiellement, la préfecture les comptabilisera quand même « pour information » !

A la présidentielle je vote contre l'occupation illégitime du Pays de Nice par la France !

Les 22 avril et 6 mai 2012, je vote « Nice Libre » !!!

bulletin nice libre

12 Avril 2012 - Communiqué  du Parti Niçois/Partit Nissart

Parti_nicois_2_1

« Le Parti Niçois/Parti Nissart n’avait pas souhaité jusque là, communiquer à propos du grand Barnum organisé par la classe politique française à l’occasion de l’élection présidentielle car cette campagne n’a été que mauvaise foi, contre-vérités,  poudre aux yeux et tumultes inutiles. Lors de cette foire d’empoigne indigne et insultante pour le corps électoral, les bateleurs et marchands de rêve patentés ont monté leurs tréteaux, et proposé les habituelles potions magiques, et soupes réchauffées en se gardant bien  d’aborder concrètement  et en détail les problèmes essentiels qui intéressent le public ; quand à l’effort financier que devront supporter toutes les catégories de contribuables après les élections, aucun des candidats ne l’a chiffré avec certitude. Et pour cause ! L’honnêteté a été la grande absente des débats » !

Suite du communiqué

24 mars 2012

La Déclaration de Genève signée par la LRLN a 2 ans !

JdP_et_ARLCe 24 mars, nous fêtons le deuxième anniversaire de la déclaration de Genève faite par Alain Roullier-Laurens président de la L.R.L.N et Jean de Pingon fondateur de la ligue savoisienne le jour des 150 ans de la signature du déjà illégal traité de Turin le 24 mars 1860.
Pour rappel, les signataires de La Déclaration de Genève avaient interpellé la communauté internationale concernant l'abrogation du traité de Turin, seul lien juridique entre la Savoie et le Pays de Nice d'une part et la France d'autre part.
Leurs arguments étaient étayés par des documents Onusiens irréfutables qui sont celui du secrétariat des Nations Unies confirmant l'inexistence d'un quelconque enregistrement du Pays de Nice et de la Savoie (ainsi que de la Corse) par la France appuyé des articles ONU_001___CopieOnusiens concernant la charte des Nations Unies qui démontrent formellement et ce grâce à l'article 44 alinéa 1, 2 et 3 du traité de paix international signé en 1947 ainsi que l'article 55 de la constitution française, l'impossibilité d'enregistrer Nice et la Savoie dufait de l'abrogation définitive du traité de Turin ! Dans un premier temps la France a tenté de minimiser les conséquences de cet état de fait mais annonçait quand même qu'elle allait notifier à l'Italie le traité de Turin suspendu en 1940 et enregistrer le "malheureux oubli" dans les plus brefs délais en oubliant que la démarche se ferait 63 ans trop tard dufait que l'article 44 du traité de paix international indique clairement que « chacune des Puissances Alliées ou Associées notifiera à l'Italie, dans un délai de six mois à partir de l'entrée en vigueur du présent Traité, les traités bilatéraux qu'elle a conclus avec l'Italie antérieurement à la guerre et dont elle désire le maintien ou la remise en vigueur. Toutes dispositions des traités dont il s'agit qui ne seraient pas en conformité avec le présent Traité seront toutefois supprimées » et que sa propre constitution (la constitution française) dans son article 55 indique tout aussi clairement que « les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l'autre partie ».
Nous savons de source sûr qu'au moins une tentative d'enregistrer le traité abrogé en douce a été faite par la France qui s'est bien évidemment vu rejetée par les instances internationales...
ONU_1947_2010Ce 24 mars 2012, le droit français ne s'applique toujours pas en Pays Niçois et en Savoie du fait qu'il n'existe plus de lien juridique entre ces pays annexés et la France.
Pour le Pays de Nice, le dernier acte juridique officiel le concernant et le manifeste signé par le roi Victor-Emmanuel II  (publié le 1er avril) par lequel il déliait officiellement les Niçois et les habitants du Comté de leur serment de fidélité à sa personne et à sa dynastie. A cette date, la charte de 1388 étant caduque, le Pays de Nice retrouvait légalement son indépendance en même temps que sa pleine souveraineté. Cet acte qui abrogeait tout lien de droit entre la maison de Savoie et le Pays de Nice, et par voie de conséquence tout lien de droit entre ce dernier et la Sardaigne, établissait incontestablement l'indépendance du Pays de Nice.
La France tente de minimiser la portée juridique de l'abrogation du traité de Turin, appuyée par des trèsgiaume__estrosi__ciotti__racines_pays_ni_ois récentes associations culturelles proches du conseiller municipal Estrosiste JM Giaume "arcalpinnistes" ou autres " occitanistes ", dont les "exploits" sont relayés abondamment par le monopole de presse (sic) qui tentent de récupérer ou plus plutôt de décrédibiliser la Déclaration de Genève (sans bien sûr jamais en citer les véritables auteurs) entre deux chars de carnaval subventionnés par la force occupante.

Mais les faits restent ce qu'ils sont:

grâce à La L.R.L.N qui est au service du Pays Niçois depuis déjà 10 ans les Niçois savent que le droit français ne s'applique pas légalement dans le Pays de Nice avec toutes des conséquences juridiques que cela induit même dans notre quotidien !

Posté par LIBERA NISSA à 07:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


17 février 2012

Minoritaire dans son pays: quand l'arroseur devient l'arrosé !

fran_ais_de_souche Quand il s'agit de déterminer ce qui définit un Niçois, les pro-annexionistes à défaut d'exposer des arguments pertinents prennent un malin plaisir à faire remarquer qu'aujourd'hui, les Niçois pouvant se revendiquer « de souche » seraient minoritaires dans le pays de Nice. Un peu comme si cette « maladie locale » était sur le point d'être éradiquée grâce à l'apport conséquent du sang pur et civilisateur issu de cent cinquante ans de colonisation française !

Selon eux, pour pouvoir se définir comme étant Niçois il faudrait avoir cent pour cent d'aïeux issus du pays de Nice avant 1860. Imaginez un seul instant que nous transposions ce raisonnement à la France? Pierre et Marie Curie, Platini, Zidane, Rama Yade, Sarkozy, Estrosi ( fils d'immigrés italiens qui se revendiquait lors de la campagne des municipales de 2008 « être niçois jusqu'au bout des ongles ») et tant d'autres ! Comment les définiriez vous?

Vous conviendrez que cette façon d'aborder la question de l'identité d'un peuple est très caricaturale voire malsaine, c'est d'ailleurs l'argument phare des mouvements d'extrême droite. De toutes façons il est facile de démontrer que beaucoup de niçois qui ne se revendiquent pas forcement « de souche » le sont dans les faits. En 1860 vivaient dans le pays Niçois environ cent cinquante mille habitants. Ceux qui défendent la théorie du « dernier des Mohicans » occultent volontairement le fait, qu'au fil des générations, un grand nombre d' immigrés d'outre Var s'est marié et a eu des enfants avec des Niçois de souche, puis au cours des décennies avec leurs descendants ! Si nous ajoutons le grand nombre d'immigrants Italiens au cours du XXeme siècle et la nombreuse population d'origine Corse (que nous refuserons de qualifier de française)  qui vivent dans notre pays nous pouvons nous apercevoir que finalement les français sont largement minoritaires en Pays Niçois ! De toute manière comme le disait très justement l'intellectuel niçois Stéphane Bosio, « Ce qui crée l’individualité d’une population, c’est la somme de ses intérêts et de ses affections, déterminant en elle la volonté de former une commune, une province, un Etat, quelle que soit la langue qu’elle parle, quelle que soit la configuration géographique du pays qu’elle habite ».

La France considère comme français à part entière celui qui né sur le territoire français ( droit du sol ) et cela quelque soit son origine. Quand il s'agit du peuple Niçois, il faudrait qu'il se justifie d'un pédigrée millénaire irréprochable vis à vis de ceux, nous ne le rappellerons jamais assez, nous ont annexé frauduleusement et qui occupent toujours illégalement le pays de Nice. Le père de Garibaldi était d'origine Génoise et cela n'a pas empêché le Héros des Deux Mondes d'être le plus grand défenseur des droits du peuple Niçois . Des français, parmi lesquels se trouve un illustre romancier qui officie désormais dans le formol de l'académie française, disent même que Garibaldi était né français (période de l'occupation française de 1793 à 1814). Ils devraient nous éclairer sur le fait que Garibaldi fut invalidé après sa victoire aux législatives du 8 fevrier 1871 sous prétexte qu'il était... Italien !                                                     Français quand cela les arrange, Italien quand cela les dérange...
La réponse de Garibaldi était pourtant plus que claire : « Je suis ni français, ni Italien: je suis citoyen Niçois ». Le peuple Niçois s'est construit au cours des siècles grâce à l'apport d'immigrants qui se sont toujours parfaitement intégrés à la population autochtone et sont devenus naturellement Niçois de souche. Cette intégration fut malheureusement stoppée après l'annexion de 1860 et la volonté frénétique de la force Banlieue_police_insideoccupante de dénigrer et de détruire l'identité du peuple Niçois. Aujourd'hui, ceux qui avec un sourire en coin disaient que de toute façon les niçois étaient minoritaires commencent à voir, à leur plus grand désappointement, que cette théorie s'applique désormais et s'appliquera inexorablement dans un futur très proche à leur chère mère patrie !
Nous pourrions dire que c'est l'histoire de l'arroseur arrosé !

La jeunesse Niçoise issue de l'immigration française ne s'y trompe d'ailleurs pas. Quand il y a une trentaine d'années leurs prédécesseurs se revendiquaient « surtout pas niçois » bien que nés à Nice, la génération actuelle, devant l'effondrement des valeurs qui conduisent le pays de leurs ancêtres, sont désormais tous fiers de se raccrocher à une identité qui n'a pas de sang sur les mains et qui reste fidèle à ses principes !  Ils sont fiers d'être Niçois et le revendiquent haut et fort !

03 février 2012

Le 8 février 2012: Drapeaux Niçois aux fenêtres pour commémorer 1871 !

drapeau_ni_oisLe 8 février 2012, nous invitons les Niçois libres à commémorer la victoire des garibaldiens lors des élections législatives du 8 février 1871 dans le pays de Nice où le raz-de-marée séparatiste emporta tout.

A peine passés 10 ans d'annexion, la ville de Nice donna 16 514 voix aux quatre candidats séparatistes et seulement 900 au préfet Dufraisse candidat français qui malgré ses fraudes avérées et des moyens importants, fut littéralement balayé.

Sur le territoire du Pays de Nice, Garibaldi obtint 13 984 voix sur 29 428 suffrages exprimés, soit 47,51 %, Piccon, Bergondi et Borriglione, autres candidats séparatistes, 12 550, soit 42,64 % alors que le préfet Dufraisse se contentait de 2894 voix, soit 9,83 % !

Comme le firent les Niçois lors du soulèvement séparatiste qui provoqua la répression des baïonnettes dans les torses niçois et dont Henri Sappia fut le témoin capital dans NICE CONTEMPORAINE , nous vous invitons à mettre en évidence le drapeau Niçois à vos fenêtres afin de montrer aux falsificateurs de notre histoire que malgré le temps passé, nous n'avons pas pas oublié et sommes plus que jamais présent...

Posté par LIBERA NISSA à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 janvier 2012

Le roitelet Estrosi et sa "Nice côte d'azur métropole" féodale: non merci !

Le démentèlement du Pays de Nice atteint son paroxysme dans la suite logique du redécoupage des circonscriptions !

metropole_NiceUne chaîne de plus pour entraver le Pays de Nice !

Une chaîne de plus verrouillée par le duo oligarchique Estrosi-Ciotti qui n'a rien a envier au couple Poutine-Medvedev!

Nous pouvons noter que pour dissoudre le pays de Nice la méthode "Houdini" prend tout son sens:
Menotté, enchainé, enfermé dans un coffre, le tout plongé dans une piscine !

Pour ce qui nous concerne:
Circonscriptions entremêlées, NCA METROPOLE, département des Alpes-Maritimes, région PACA , France !

Désormais seuls  nos droits inaliénables réussiront à briser les chaines qui nous entravent !

04 janvier 2012

Conseil général des Alpes-Maritimes: Les agents/électeurs rient, les contribuables pleurent !

conseil général ciotti

Vedette en vogue d'Europe 1 et de TF1, l'imitateur Nicolas Canteloup n'est pas tendre avec les politiques, mais il n'est pas sectaire et sait, à l'occation et en pleine campagne présidentielle, vendre ses services pour animer les sauteries locales des lieutenants de la sarkozye. Le très droitier député de Nice, Eric ciotti, vient ainsi de s'offrir les imitations de Canteloup, lequel va se donner en spectacle le 5 janvier, à l'occasion des voeux aux agents (et un peu aux amis) du conseil général des Alpes-Maritimes. Une heure dix de show de Canteloup facturée 69000 euros au département que ciotti préside !
Quand l'électeur niçois rit, le contribuable Niçois pleure.
Canard enchaîné du 28 décembre 2011

Posté par LIBERA NISSA à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

28 décembre 2011

Voeux pour 2012: santé et surtout courage pour les Niçois !

L'année 2011 se termine...
Comme l'année précédente, les Niçois libres n'ont pas chômé !

Nissartitude-Positive-Nice-Beaucoup de ceux qui furent déboussolés un moment par les gesticulations inutiles et ridicules de faux niçois à la botte de la puissance annexante, partisants de la soi-disant « nissartitude positive » prônée par le quotidien Nice-matin, (c’est tout dire ... !) ont compris que cette grande panbagnatisation de notre culture était destinée à reléguer notre identité dans un folklore désuet. Le but des panbagnatiseurs de tous poils est de neutraliser les forces vives niçoises encore actives qui font peur au pouvoir politique français en pleine déliquescence.

Tous ceux qui ont compris le jeu des ennemis de Nice, nous rejoignent en nombre croissant pour mener le légitime combat que la L.R.L.N soutient depuis 10 ans !

partit_nissart

L'année 2011 a vu le retour en politique des Niçois libres baillonnés depuis la victoire séparatiste spoliée par les baïonnettes françaises en 1871 ; à l'occasion des élections cantonales de 2011 la branche politique de la L.R.L.N ( le Parti Niçois / Partit Nissart ) a présenté des candidats qui ont obtenu des résultats plus qu'encourangeant compte tenu de l'échiquier " bipolaire élargi " imposé par la propagande et le système politique français !

Ces candidatures séparatistes ont semble-t-il provoqué un vif émoi dans le ministère de tutelle de la préfecture des Alpes-Maritimes (ministère de l'Intérieur), dont certains employés semblaient très amusés par les coups de téléphone incessants et inquiets de Paris demandant : « c'est quoi ce nouveau parti » ?

ONU_001___CopieLe fait que nous provoquons systématiquement l'embarras des plus hautes autorités françaises en revendiquant les Droits de Nice, démontre une fois de plus que nous sommes sur la bonne voie ... Il faut dire que depuis La Déclaration de Genève , la France n'a cessé de minimiser les conséquences de l'abrogation du traité de Turin en 1947 en particulier par l'intermédiaire du monopole de presse niçois, tout en essayant de l'enregistrer à l’ONU discrètement... et sans succès jusqu'à présent ; et pour cause....

Beaucoup de Niçois ont comprit à leurs dépens que le « modèle français » vanté par les politicards professionnels qui mangeant à l’auge de la force occupante, a définitivement touché le fond , comme la L.R.L.N l'avait prévu depuis dix ans !

Les Niçois ne peuvent que constater l'échec cuisant de la politique de la France dans tous les domaines, l'effondrement de la protection sociale et des régimes de retraites, l’enlisement de l'éducation nationale française qui n'est désormais qu'une usine à cancres, l’augmentation inquiétante de l’insécurité, un taux de chômage qui croit chaque jour, la suppression programmée de milliers d’emplois, l’affaiblissement de la morale comme du civisme, et de très sombres perspectives pour l’avenir...

Les relais du pouvoir à Nice ont organisé récemment un pseudo « mariage » contre nature entre le Pays de Nice et la Provence ... aujourd’hui du fait de la situation désastreuse  de Marseille, les conflits entre gangs issus de la diversité française s’y règlent à coup de Kalachnicov ! L'union démagogique voulue par les politiciens locaux avec la capitale provençale (tutrice de Nice) ne pourra que nous mener à la guerre civile ! Et cela, les garibaldiens niçois ne l'accepteront jamais car les Niçois ne sont pas responsables de la manière désastreuse dont la France a mené sa décolonisation, laquelle a entrainé non seulement une immigration incontrôlée, mais aussi des confrontations éthniques !

PREFET AMCette étrange « république » méprise la volonté populaire comme cela a été le cas lors du référendum d'initiative populaire à Tende interdit par le plus grand symbole de la France jacobine à Nice : le préfet ! Le dangereux projet d’Eco-Vallée contraire au plus élémentaire principe de précaution, est poursuivi, contre l’avis de la majorité des habitants, alors qu’il va à l’encontre de nos intérêts vitaux présents et futurs !

Sous la domination française, l'expression de « Peuple souverain » n'a jamais eu de sens !

soupe_au_porcQuand aux discours des « identitaires » français, plus bleu blanc rouge que jamais, les Niçois libres savent très bien que ce qui touche aux thèmes de la sécurité ou de l'islamisme radical sont des problèmes internes à la France occupante ! La France les impose aux Niçois qui les subissent. En recouvrant nos Droits, il n’y aurait plus ces problèmes importés d'outre-Var. Les tenants de l'ultra droite française se parent du vocable niçois usurpé  « nissa rebela » et se revendiquent « liés historiquement » à la France ! Ils sont donc co-responsables du problème qu’ils dénoncent ! Une aberration mentale pour toute personne qui se réclame Niçoise !

L'année 2012 qui se présente risque d'être très difficile !
Les Niçois peuvent garder espoir car ils ont des droits à revendiquer !
Heureusement...

Que 2012 soit l’année de l’union autour du Parti Niçois, de toutes les Niçoises et de tous les Niçois écœurés de voir l’infâme marécage où les ont traînés depuis des décennies, les politiciens français. Quelle soit l’année du grand sursaut pour sauver Nice.. !

« Du coté du peuple est la conscience du devoir, c'est cette résolution qui fait réussir les entreprises les plus difficiles ».
 Garibaldi.