17 novembre 2013

Défense réelle des intérêts Niçois: Qui fait quoi ?

La « nissartitude » est instrumentalisée depuis trop longtemps par des amuseurs publics pro-Occitanie, grands prêcheurs de l'unité par la langue avec le sud de la France sur le modèle jacobin.

Ces inoffensifs et donc sympathiques amuseurs publiques pour la France ont été rejoints en 2002, soit un an après la naissance de la LRLN, par un mouvement néo-fasciste français, aile droite du Front National qui parasite les identités locales, le tout avec la complicité active et intéressée des médias jacobins français.

Bonnets rouges

 Nous avons d'ailleurs pu constater ce parasitage éhonté récemment, quand quelques huluberlus nostagiques des chemises noires, ont essayé de pertuber les cérémonies du 11 novembre, affublés de bonnets rouges... Les représentants du mouvement breton ont immédiatement condamné ce détournement indigne, par un mouvement d'extrême droite français, des symboles de leur juste cause !

 

Dans le Pays Niçois, les médias de la force occupante, à défaut de pouvoir empêcher la Vérité d'éclater, ont choisi de panbagnatiser (ou diaboliser) la revendication légitime Niçoise à sa souverainté en instrumentalisant certains égos et en leurs donnant une visibilité médiatique surdimensionnée et déplacée.
Les gens de bonne foi et doués d'un minimum de sens critique se feront, une fois de plus, leur propre opinion sur qui fait quoi pour la défense de l'Identité séculaire Niçoise...

Voici un résumé des actions capitales effectuées par la LRLN (puis aussi sa branche politique le Parti Niçois) depuis sa naissance en 2001:

Nice_cote_d_azur

 Ce fut d'abord l'ouvrage référence NICE DEMAIN L'INDEPENDANCE, étude particulièrement brillante et extrêmement documentée, dans lequel l’auteur Alain Roullier-Laurens a apporté la preuve absolue que le traité de Turin, seul lien juridique entre la Pays de Nice est la France, est caduc pour de multiples raisons de droit et de fait :

 

24 Mars 1860, traité invalide et par la suite non respecté. 1er Avril 1860, occupation militaire française suivie d’un plébiscite truqué quinze jours plus tard. 8 février 1871, confiscation du vote séparatiste massif des Niçois et dictature à Nice. Juin 1940 : suspension du traité de Turin. Février 1947, traité de Paix international fixant les modalités de remise en cours des traités internationaux :: non respect par la France des clauses impératives fixant les modalités de remise en vigueur du traité de Turin…

L'e1871_CANONSxhumation de NICE CONTEMPORAINE (ouvrage brulôt, tenu sous clef à la Bibliothèque de Nice qui n’était accessible qu’à des personnes choisies et dont personne ne pouvait prendre copie) de Henri Sappia qui fonda plus tard la revue Nice-Historique et de l’Acadèmia nissarda, et qui était alors en exil volontaire à Londres, après le soulèvement séparatiste de Nice qui suivit les élections du 8 février 1871 et sa répression à la baillonnette. L’ouvrage imprimé à Londre fut saisi à la frontière française et pilonné ; seuls trois exemplaires existent au monde. Grâce à l’exemplaire conservé dans une célèbre bibliothèque en Italie, le président de la L.R.L.N. participa à sa traduction de l’italien et le fit publier ; le 29 septembre 2006, date du centième anniversaire de la mort d’Henri Sappia en 1906, une délégation de la L.R.L.N. déposa sur la tombe du grand Niçois, le premier exemplaire réimprimé de son livre interdit et détruit par la France. Le lendemain, il était en librairie à la disposition des Niçois qui un siècle plus tard pouvaient enfin prendre connaissance du texte capital qu’Henri Sappia leur avait adressé. Prophétiquement Henri Sappia avait placé en exergue au début de l’ouvrage cette formule latine de Virgile : « Forsan et haec olim meminisse juvabit. »... Et peut-être, un jour, le souvenir de ces évènements sera utile... Un siècle plus tard les Niçois prennaient connaissance de ce texte, et aujourd’hui, cinq ans plus tard, ce jour est venu. : le souvenir de ces évènements, va justifier que les Niçoises et les Niçois prennent le pouvoir chez eux. par les urnes comme ils l’auraient fait en 1871 si la puissance occupante n’avait pas répondu à leur vote par des canons et des baillonnettes... Aujourdhui, après la Déclaration de Genève (voir plus bas), on ne pourra plus employer la force pour faire taire les légitimes aspirations des Niçois à se gouverner eux-même.
 
r_volutionnaires_fran_aisNICE 1792-1814 du niçois Joseph André, lui aussi exhumé, traduit de l’italien et publié à Nice ; cet ouvrage s’appuyant sur une multitude de documents officiels originaux et des témoignages d’époque, nous a restitué une part importante de l’histoire de Nice occupée et martyrisée par la France révolutionnaire puis impériale, époque très peu connue et volontairement occultée.

Jous__GaribaldiGARIBALDI & NICE superbe ouvrage historique et iconographique, honoré de la prestigieuse préface de Giuseppe Garibaldi, descendant direct du héros des Deux-Mondes, Conservateur du Musée Garibaldi de Caprera, Président de l’Institut international pour l’étude de Garibaldi, qui a son siège à Rome, ce qui confère à cet ouvrage, à la fois la caution garibaldienne officielle et la qualité méritée de livre de référence. Caution confirmée par Giuseppe Garibaldi qui répondit à une correspondante niçoise lui demandant où elle pouvait trouver des renseignements sur son ancêtre : « Il n’y a que deux personnes qui peuvent vous parler de Garibaldi ; en France c’est Alain Roullier-Laurens, en Italie, c’est le Dr Achille Ragazzoni. ». La réponse du descendant direct du héros des Deux-Mondes, se passe commentaires.


Sans_titre___CopieLA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE : paru l’année où la France fêtait à Nice le 150e anniversaire de l’annexion ; cet ouvrage ne décline pas seulement les véritables raisons de l’annexion et le mécanisme des fraudes ; il met en lumière l’action du Comité pour Nice de Garibaldi, et le projet politique d’Arson qui eut fait de Nice le centre de l’Europe. En dévoilant pour la premiere fois le nom des Niçois qui, en 1860, avaient le droit de voter, et par voie de conséquence leurs ayant droit actuels, il permet au passé de peser sur la réalité d’aujourd’hui. L’auteur explique également pourquoi la violation par la France des dispositions du traité de paix de 1947, relatives à la remise en cours des traités avec l’Italie ainsi que la Déclaration de Genève, en date du 24 mars 2010, remettent en cause la validité de l’annexion et des lois françaises à Nice et en Savoie. Un député inquiet des conséquences nationales et internationales de l’abrogation du traité de Turin a très récemment posé une question écrite au ministre de l’Intérieur, envisageant même un processus de décolonisation pour Nice et la Savoie.

Viennent complèter la collection MASSENA, LA TRAHISON, LES LAURIERS ET LES OMBRES d’Alain Roullier-Laurens, paru l’année dernière ainsi que un témoignage capital concernant l'annexion frauduleuse de Nice, un de plus, du niçois Pierre Louis Caire, lui aussi exhumé de l’oubli et republié cette année : Annexion de Nice en 1860, UN NOUVEAU TEMOIGNAGE ACCABLANT de Pierre Louis Caire . Souvenirs historiques documentés de 1860 .

Tous ces ouvrages sont disponible en librairie et plus particulièrement à la librairie presse République, avenue de la République et à la librairie la Source rue Bonaparte, ainsi qu’au siège de la L.R.L.N.

38006900_mEn 2007, la LRLN a organisé à Nice  " le comité populaire pour le bicentenaire " créé pour l'occasion avec l’arrière-petit-fils de Garibaldi conservateur de la maison-musée de Garibaldi à Caprera et le seul autorisé par l’Etat italien à y résider, Président de l'Institut historique International des Etudes « Giuseppe Garibaldi » et le représentant officiel de Garibaldi en Italie et dans le monde. L'action du comité officiel « Giaume /Mangiapan » organisée par la force occupante et cautionnée par les associations culturelles dites « niçoises » ne fut qu'anecdotique pour le Peuple Niçois.

Alain_Roullier_LRLNPendant cette décennie, la LRLN n'a pas seulement répondu aux questions que le Peuple Niçois se posait depuis un siècle et demi sur son histoire grossièrement réécrite. L'année de la naissance du mouvement garibaldien, son président Alain Roullier-Laurens fut à la tête de la liste Sauver Nice. En 2008, alors arrivé en 3eme position, il a fait chuter Eric Ciotti dans le très symbolique 1er canton historique du port. Eric Ciotti avait été désigné à l'époque par l'ancien président du conseil général des alpes maritimes (Christian Estrosi) comme étant son successeur ! Eric Ciotti arrivera néanmois à ses fins suite à la mascarade de St Martin Vésubie et un jeu de chaise musicale cynique jetant à la face des Niçois le mépris qu'a pour la démocratie les sbires de la France jacobine !

ONU_1947_2010Le 24 mars 2010, date anniversaire de la signature du Traité de Turin en 1860, pendant que la force occupante fêtait la signature du déjà illégal « traité de Turin » , la L.R.L.N, par la très officielle Déclaration de Genève interpellait de Genève, la communauté internationale au sujet de l'abrogation dudit traité en 1947 par l'Organisation des Nations Unies ! Ce même jour historique, naissait la branche politique de la L.R.L.N: le Parti Niçois / Partit Nissart !

Pendant toutes les festivités concernant les 150 ans de l'annexion en 2010, en plus des ouvrages cités plus haut, la L.R.L.N. a également exhumé des articles du journal anglais The Times témoignant de l'annexion scélérate de 1860 et de la répression à la baillonnette du soulèvement séparatiste de 1871 !

Le 14 juin 2010, date anniversaire de l'annexion administrative du Pays de Nice, une délégation de la L.R.L.N. était présente sur place, accompagnée de sympathisants. Au moment où retentissait la Marseillaise, certains d’entre eux ont spontanément entonné Nissa la Bella à pleine voix . Instantanément, les forces de l’ordre jacobines se sont emparées d’eux et les ont conduits à la caserne Auvare, ce qui prouve à la fois que chanter l’hymne niçois à Nice est aujourd’hui un délit, et que la france jacobine est encore bien décidée à détruire définitivement l’identité niçoise qu’elle n’a pu détruire jusque là...!

Parti_nicois_2_1En 2011, pour les 140 ans de l'insurrection de 1871 la branche politique de la L.R.L.N, le Parti Niçois - Partit Nissart , a présenté des candidats aux élections cantonales et malgré l'amnésie de la propagande annexioniste et le silence des médias complices du pouvoir, les résultats des candidats garibaldiens ont été encourageant pour la suite du combat.

Catarina_SeguranaPendant cette première décennie du réveil du Peuple Niçois, la L.R.L.N. n'a eu de cesse de condamner les imposteurs parasitaires de la mouvance d'extrême droite française du bloc identitaire qui se cachent sous les jupons de Catarina Segurana et le vocable niçois usurpé : « Nissa rebela », titre d’une chanson niçoise, outrageusement plagié..

Les Niçois libres continueront de combattre toute idéologie qui ira à l'encontre de nos valeurs ancestrales ! Que cela soit dit une bonne fois pour toutes !

Le combat continue... Les temps calamiteux qui viennent, et nous sont imposés par la déliquescence morale et économique de la France que certains n’hésitent plus à qualifier de république bannanière où circulent les valises de billets, permettront aux Niçoises et aux Niçois de reprendre le pouvoir chez eux.

Notre devise : désintoxiquez vous de la politique française ! Ni gauche, ni droite, seulement Nice et l’intérêt des Niçois !!!

« Du coté du peuple est la conscience du devoir, c'est cette résolution qui fait réussir les entreprises les plus difficiles ».
 Garibaldi.

LIBERA NISSA !


17 mars 2011

Thierry Vallier, candidat du Parti Niçois, s'exprime sur le site Païs Nissart

Entretien avec Thierry Vallier, candidat du Parti Niçois dans le 5e canton

A quatre jours du scrutin Thierry Vallier, le candidat dans le 5e canton pour le Parti Niçois a bien voulu répondre à nos questions.

 

Thierry_Vallier140 ans après le soulèvement séparatiste de 1871, des candidats du Parti Niçois entrent en lice, quel est votre sentiment?

 

Il y a une continuité dans l’histoire de Nice ; dès la chute du second empire un parti Niçois avait été crée pour faire annuler légalement l’annexion illégale de 1860. Aux élections législatives du 8 février 1871 les Niçois votèrent à une écrasante majorité pour les candidats séparatistes de la liste menée par Garibaldi. Le vote des Niçois fut confisqué par les baïonnettes de la IIIème république. Ma suppléante et moi sommes très honorés de défendre la véritable Identité Niçoise, pas celle travestie en folklore désuet par les politiciens français et encore moins celle imaginée par des psychopathes qui confondent Coaraze avec Nuremberg !

 

Nous défendons l'Identité du Peuple Niçois qui s'est construite au cours des siècles grâce à l'apport raisonnable d'immigrants qui se sont toujours parfaitement intégrés à la population autochtone et avec le temps sont devenus naturellement des Niçois de souche. Les Niçois ont de tous temps été tolérants et ont toujours défendu leur bien le plus précieux : leur liberté. Aujourd’hui les évènements mondiaux, le raccourcissement des distances et de multiples facteurs, ont changé beaucoup de choses et nous subissons une immigration massive et souvent clandestine qui, de fait, ne peut être absorbée ; il faut que les Niçois réagissent fermement en fonction des nouveaux problèmes qu’ils subissent de plein fouet , en demeurant cependant dans la mesure et la dignité.

 

Comment avez vous vécu les festivités des 150 ans de l'annexion?

 

Pour simplifier, je les qualifierai d’accumulation de contrevérités que les Niçois ont superbement ignoré... Le pouvoir parisien et ses agents à Nice nient obstinément des faits pourtant largement démontrés et s’accrochent à une version totalement mensongère qui ne trompe plus personne ; Nice a été envahie militairement le 1er avril 1860 et le plébiscite qui a été organisé en dix jours (!!!) par les occupants et leurs séides a été truqué totalement : d’ailleurs il n’y avait pas d’isoloirs ni de bulletins non ; on a inscrit illégalement sur les listes électorales beaucoup de provençaux qui n’avaient pas le droit de voter chez nous. L’an dernier, les agents du pouvoir jacobin n’ont fait que confirmer le mépris qu’ils ont pour les niçois ; cela dure depuis maintenant un siècle et demi. Mais en 2010 les Niçois avaient d'autres "chats à fouetter " que d'écouter les mensonges éhontés glorifiant l'annexion scélérate de 1860 : le coût de la vie qui explose, l'insécurité, une immigration incontrôlée, la faillite morale et économique et de multiples problèmes comme le logement ; beaucoup de Niçois, dans l’impossibilité de se loger à Nice, sont obligés de s'expatrier dans les villes voisines d'outre-Var.

 

Le Parti Niçois, branche politique de la LRLN ?

 

Depuis 10 ans, la LRLN en qualité d'association culturelle s'est attachée à ré-informer les Niçois sur leur histoire falsifiée et leurs droits inaliénables à l'autodétermination grâce notamment à la Déclaration de Genève et aux ouvrages publiés dans la collection " Les Cahiers de l'annexion ". Ces livres sont étayés par des archives diplomatiques irréfutables ; ils ont été rédigés ou traduits par le président de la LRLN et du Parti Niçois, Mr Alain Roullier-Laurens. Cette phase de mise au point sur notre histoire et nos droits était indispensable ; cela établi, il convenait d’en tirer les conclusions pratiques pour l'avenir. Aujourd'hui, le Parti Niçois s’inscrit naturellement dans le paysage politique ; il permettra aux Niçois de reconquérir par les urnes et pacifiquement leurs droits confisqués en 1860, 1871 puis 1947...

 

Venons en à votre candidature dans le 5eme canton?

 

Je suis conscient des limites du système politique, complètement verrouillé, grâce auquel l'Etat français nous tient à la botte... Les promesses électorales ne sont jamais tenues car même les candidats de bonne foi, et ils sont très rares pour ne pas dire inexistants, une fois élus ne sont pas maîtres des règles du jeu... On peut tout promettre, que ce soit la sécurité en passant par les aides aux personnes dépendantes mais finalement tout dépendra du parti au pouvoir. Néanmoins, les Niçois doivent impérativement réagir d’une manière ou d’une autre, ils ne peuvent plus subir ce système politique très nuisible.

 

Quel est l'intérêt de se présenter à ces élections?

 

Certaines compétences comme la gestion des collèges sont attribuées au Conseil général présidé par Mr Eric Ciotti qui a été élu dans les circonstances rocambolesques que l'on sait en 2008 et dont la photo se trouve désormais dans tous les cahiers de correspondance de nos jeunes. Si je suis élu, j'exigerai que l'apprentissage du Niçois soit généralisé dans tous les établissements du Pays de Nice et que notre véritable histoire soit enfin enseignée aux élèves. Beaucoup de jeunes niçois se font réprimander parce qu’ils s'insurgent quand leur professeur leur enseigne qu'avant 1860 les Niçois était " italiens ", puis avaient choisi d’être Français par plébiscite ; ou encore que l'histoire de France avant l'annexion est celle de Nice. La jeunesse niçoise sait aujourd'hui que les invasions successives du Pays de Nice par la France ont toujours été très meurtrières pour les Niçois ! Souvent, le programme scolaire à Nice ressemble étrangement à celui enseigné aux jeunes africains dans leur pays alors colonisé, quand sans même sourire, les maîtres d'école leur racontaient que leurs ancêtres étaient gaulois !

 

Elu, je demanderai un audit concernant la gestion du conseil général des Alpes-Maritimes car il est financé en grande partie par les habitants du Pays de Nice. La transparence doit être absolue quand il s'agit de l'utilisation des deniers publics. Des journalistes parisiens nous reproche souvent de vivre dans une région prétendue riche, il est tout à fait normal que les Niçois sachent comment est utilisé leur argent. Le déficit abyssal du conseil général était de 93 millions en 2003, 540 millions en 2008 et il serait prévu 942 millions pour 2011... Mais que font-ils de nos impôts ?!

 

Les finances publiques doivent être contrôlées par le peuple car c'est lui qui paie avec le fruit de son travail et qui se prive pour cela. Contrairement aux clichés, dans le pays de Nice il n'y a pas que les riches qui se plaignent de payer trop d' impôts, qu'ils soient direct ou indirect... Cette enquête peut révéler les éventuels dysfonctionnements ou pire ; informer le public est impératif et cela semblent réalisable, même dans le système actuel. Je soutiendrai aussi la réalisation d’équipements sociaux indispensables, crèches, maisons d’accueil pour les personnes âgées et les handicapés, maisons de jeunes. Il faut aussi faire reculer le béton et créer des espaces verts. L'on doit cesser d'entasser de nouvelles populations à Nice comme des sardines dans une boite de conserve, notre ville a depuis longtemps atteint et dépassé sa capacité d'accueil. Poursuivre dans cette voie c'est pénaliser très gravement tous les habitants. Notre ville est une destination touristique, elle n'est pas faite pour abriter de nouvelles banlieues dortoirs sur la plaine du Var. Le projet d'Eco-Vallée serait une catastrophe, car non seulement il nuirait au tourisme, défigurerait et bétonnerait nos paysages, mais en sus il nous priverait d'espaces de culture et de réserves d'eau. le principe de précaution doit être pris en compte impérativement.

 

Compte tenu de la crise, il faut aussi créer un fond spécial pour aider ceux qui en ont le plus besoin, soit par des subventions, soit par des prêts à très faible taux d'intérêt. Si l'on cessait les gaspillages, notamment les monceaux de publicités inutiles dans le monopole de presse, cela dégagerait les fonds nécessaires.

 

Quel avenir souhaitez vous pour le stade du Ray?

 

Comme le pensent tous les fans du Gym, déplacer les matchs à St Isidore, dans un stade surdimensionné de 35000 places et au coût exorbitant est une aberration d'autant que le site du Ray était enfin desservi correctement par le tramway. Lors de la saison 1951-1952, la moyenne d'affluence était de 15223 spectateurs; il faut préciser que cette année là, l'OGC Nice était champion de France et faisait parti des grands clubs européens; il faut aussi prendre en compte qu'à cette époque glorieuse la télévision par satellite n'existait pas tout comme la violence issue de la société actuelle. Les dés semblent malheureusement jetés, mais il ne faut jamais baisser la garde, les choses peuvent évoluer, car les finances de la ville et du département, ne permettrons probablement pas d’assurer ces dépenses, sans augmentation d’impôts ...

 

Comme la grande majorité des habitants du quartier je souhaite que le site du Ray reste avant tout dédié au sport. Nice Nord manque cruellement de terrains de sport en plein air et gratuits. Pour pratiquer l'athlétisme, le site le plus proche est situé sur la plaine du Var, et il est déjà largement saturé. La jeunesse de Nice Nord doit avoir accès gratuitement à des lieux ou elle pourra dépenser son énergie débordante dans de bonnes conditions ; mais malheureusement le terrain semble être très convoité par des promoteurs immobiliers qui auront probablement l’accord de la majorité départementale actuelle. Notre situation géographique et démographique ne nous permet plus de construire et bétonner les derniers carrés de verdure. Je me battrai avec force pour empêcher cette ruineuse ineptie.

 

Quels sont vos objectifs à moyen terme?

 

Tout laisse à penser que, dans un avenir proche, les niçois seront amenés à choisir entre l'avenir incertain d'un pays (la France) à la structure archaïque issue du 19eme siècle et la possibilité historique de rejoindre grâce à leurs droits avérés, les pays européens bénéficiant d'une très large autonomie . Notre objectif est de rassembler tous les niçois, qu'ils soient de souche ou d'adoption, quelle que soit leur sensibilité politique, dans un grand mouvement autonomiste animé par les véritables valeurs ancestrales niçoises qui sont basées sur la tolérance, l'autogestion responsable et la défense de notre liberté. Nous sommes pacifistes et légalistes et notre démarche est juridique, surtout pas idéologique. Nous nous définissons très justement apolitiques. Nous ne sommes ni de droite, ni de gauche: nous sommes niçois !

 

Les Niçois doivent sortir des clivages idéologiques instaurés par la France qui permettent au pouvoir central de diviser et contrôler la population. Les Niçois ont des droits, ils doivent s’occuper de leurs affaires, et voir les choses à travers un prisme Niçois et non un prisme français qui est catastrophique pour eux.

 

Comme c'est encore le cas avec les religions, des crimes abominables ont été commis dans l'histoire au nom des idéologies, qu'elles soient de droite ou de gauche. Pour nous, les intérêts moraux, culturels, sociaux, écologiques, financiers, des niçoises et des niçois, tout comme l’avenir de notre jeunesse, priment sur toute idéologie. En nous unissant autour des valeurs niçoises nous défendons le Pays de Nice et ses habitants. Les idéologies sont néfastes car elles ne servent qu'à installer des clans au pouvoir et diviser le peuple, non à assurer le bien être des citoyens. La politique telle qu'elle est pratiquée par les partis parisiens est un poison qui détruit la société niçoise. Cela ne peut plus durer; ce système à bout de souffle qui nous a conduit à la faillite dans tous les domaines doit être combattu et rejeté. Toutes les niçoises et tous les niçois doivent se mobiliser et le Parti Niçois a été crée pour les rassembler : dispersés nous ne pouvons rien, unis nous pourrons tout ! Nous voulons rendre au mot " politique " son sens véritable:  qui se rapporte à la cité (de polis, la cité en grec)  !

 

Quelle est votre citation préférée?

 

« J'ai toujours entendu dire par les républicains qu'ils étaient les défenseurs des droits de l'homme contre la tyrannie... Ceci soit dit pour la dernière fois à la confusion de ces doctrinaires qui veulent se faire un monopole de la conception républicaine comme s'ils en étaient les inventeurs, et comme si avant eux, il n'eût jamais existé de république ».

Citation de Garibaldi


04 juin 2009

Boulegan Sian Nissart

Le système jacobin français a toujours voulu nous faire croire que les Niçois de souche étaient minoritaires dans le pays de Nice, sous prétexte que depuis l'annexion frauduleuse de 1860, beaucoup d'habitants étaient venus de France. Il occulte volontairement le fait, qu'au fil des générations, les immigrants se sont mariés et ont eu des enfants avec les Niçois de souche et  leurs descendants !
Une grande majorité de Niçois ignore donc, tout simplement, qu'elle a au moins un aïeul qui lui lègue ses droits inaliénables à reprendre en main son destin!
Les droits de nos aïeux sont au service de TOUS les Niçois !
Ne laissons pas passer cette chance pour notre avenir et celui de nos enfants en sachant que nos droits ont été dissimulés par 150 ans de mensonges !


LRLN per Liberà Nissa
envoyé par Tchoa_Fulconis. - L'info internationale vidéo.

Posté par LIBERA NISSA à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

30 mai 2009

IMPOSTURE des jeunesses identitaires: AHURA BASTA !

Quand la manipulation et l'incohérence atteignent leur paroxysme !

Sans_titreDepuis quelques temps, nous pouvions observer par l'intermédiaire de liens Internet des jeunesses identitaires aussi appelés "Nissa rebela", toujours en quête de respectabilité, une démarche qui consistait à courtiser l'association para-municipale de "Sian d'aqui"!
Nous pouvions lire des choses du genre "nous approuvons le fait de mettre des panneaux en Niçois", "Nous approuvons tout ce qui peut promouvoir l'identité Niçoise" etc.. etc..
Et maintenant ! Oh surprise ! Voila que Philippe Vardon, semblant en proie à une énième crise de mégalomanie, se lance dans la publication d'une lettre ouverte au président de Sian d'aqui, Fabrice Mauro.
En gros, Nissa rebela promouvrait et défendrait l'identité Niçoise et serait ,à tort, accusé d'avoir une idéologie néo-nazie ! Philippe Vardon semble être frappé d'amnésie foudroyante oubliant le mouvement dont il est le porte parole...
Oublié que les Identitaires sont nés lors de la réunion à Salon-de-Provence les 29 et 30 août 2002 d’une quinzaine de militants ex-Unité Radicale (UR), ex- MNR et Front National (qui sont comme on le sait des mouvements grands défenseurs du droit des peuples à disposer d'eux mêmes... !). Parmi ces 15 figurent  Fabrice Robert , condamné à Nice et à Aix pour négationnisme, Philippe Vardon, condamné plus tard pour diverses actions musclées, Guillaume Luyt mais aussi André-Yves Beck , les Roudier père et fils ainsi que des militants extérieurs de passage comme d’anciens « gudards » (très connus pour leur nissartitude !). Sort de cette réunion le projet des Jeunesses Identitaires (JI) confié à Philippe Vardon et officiellement lancée le 19 septembre 2002 ainsi qu’une association n’ayant pas vocation organisationnelle : « les Identitaires », décliné en « Bloc identitaire » et diverses « sous-marques » afin de brouiller les cartes . L’accent est alors mis sur l’absence de participation de Robert et Luyt aux « JI » pour éviter une procédure pour reconstitution de ligue dissoute, menace latente suite à la dissolution d’Unité Radicale, après que l’un de ses membres ou sympathisant ait tiré sur Chirac.
Oubliée la séance de dédicaces d'anciens de la Waffen-SS (ceux dont les amis politiques firent supplicier et pendre les résistants Niçois, Max Barel, Torrin et Grassi , les jeunes du lycée masséna et tant d'autres...), la stigmatisation systématique des gens de couleur, les discours prenant racines à Nuremberg et sûrement pas à Coaraze!

Oubliés les soupçons de tentative de récupération de l'image de la Brigade Sud avec apparitions de croix celtiques et de drapeaux confédérés, qui comme nous le savons tous, sont des symboles de l'identité Niçoise reconnus dans le monde entier!

Oublié le 14 octobre 2007, la réunion de Nissa rebela en présence de Mario Borghezio ( député européen de la Ligue du Nord ),et de Fabrice Robert (président du Bloc Identitaire).
Mais le plus hallucinant reste à venir: La conclusion de la fameuse lettre ouverte à Fabrice Mauro.
"Dans quelques mois Christian Estrosi (celui que tu insultais naguère et voudrais séduire aujourd’hui ?) entend fêter les 150 ans du « rattachement » à la France, il sera alors toujours temps de voir qui sera présent pour dénoncer cette escroquerie historique et rappeler ce que furent les événements de 1860".

Là ! On tombe sur le cul  !

Nous allons donc rappeler à Philippe Vardon la devise de son propre mouvement:
"Niçois (lien charnel), Français (lien historique), Européen (lien civilisationnel)" le toutGaribaldi_voil_ plus blanc que blanc!
soupe_au_porcLes Niçois seraient donc Français pour des raisons historiques?
ENORME!!!
<< Les identitaires alliés de la ligue du nord (violemment anti-garibaldiens et qui traînent notre héros dans la boue), qui mirent un voile noir sur la statue de Jousé Garibaldi (à droite), seraient présents pour dénoncer l'annexion frauduleuse de 1860 ?
En se basant sur quoi? La protestation officielle de Jousé Garibaldi?
Les preuves irréfutables déclinées dans les ouvrages écrits par le président Garibaldien de la Ligue Niçoise: Alain Roullier-Laurens ?
Leurs alliés identitaires français du "pays d'Aix", de Normandie, d'Alsace, seraient-ils présents?
Alzheimer devient schizophrénie!!
La Ligue Niçoise et la Ligue Savoisienne n'ont pas attendu Philippe Vardon pour dénoncer l'annexion du Pays Niçois et de la Savoie, par le pays dont les identitaires  se sentent  « identitairement rattaché historiquement » ! Il faut comprendre que celles et ceux qui se promènent avec des sacs "Louis Vitton" achetés au marché de Vintimille sont autant crédibles que Vardon en dénonciateur de la forfaiture de 1860 ! C'est de la contrefaçon de très mauvaise facture !
Sur ce coup là, la seule erreur faite par Fabrice Mauro, serait d'avoir dit à Philippe Vardon qu'entre niçois on se tutoyait, et de lui avoir dit "tu"(c'est du moins ce que prétend Vardon, mais bon...Il prétend tellement de choses...

Posté par LIBERA NISSA à 18:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,