27 mars 2013

Sondage: Etes vous favorable à la sortie du Pays Niçois de la PACA ?

SONDAGE_PACALa soi-disant décentralisation orchestrée directement par Paris, n'a jamais été remise en cause par les élus locaux qu'ils soient de gauche/écolos ou de droite/extrême droite. Alors qu'un très grand nombre d'habitants du Pays de Nice revendique le droit historique et culturel à une région propre et débarrassée de la tutelle Marseillaise, on peut légitimement s'étonner qu'aucun média local n'ait jamais proposé un sondage afin de consulter les niçois à ce sujet !Cette injustice est désormais réparée. Grâce au Site PAÏS NISSART, les Médias Libres Niçois vous restituent une parole trop longtemps confisquée.

cliquez le lien (ICI) et exprimez vous librement !

« Du coté du peuple est la conscience du devoir, c'est cette résolution qui fait réussir les entreprises les plus difficiles ».
 Garibaldi.

 

 


29 juillet 2012

Nom du grand stade de Nice: les Niçois rejettent « Allianz riviera » et plébiscitent « ARENA GARIBALDI »!

Suite à la propagande récemment dictée par la mairie de Nice au monopole de presse dans un véritable placard publicitaire d'une page entière de sigles rouges et noirs représentant des fauteuils de stade stylisés et portant au bas la mention  « 35 000 sièges rouges et noirs pour nos aiglons niçois » suivie de « allianz – riviera  100 % niçois »,  alerté par les incessantes protestations de nos concitoyens et le risque grandissant de récupération de leur colère légitime par une antenne locale d'un mouvement d'extrème droite français, le Parti Niçois/Partit Nissart (branche politique de la LRLN) cautionne le nom plébiscité par une écrasante majorité de Niçoises et de Niçois et cela depuis l'annonce du projet initial: L'ARENA GARIBALDI !

Comme les Niçois ont toujours appelé le stade Léo Lagrange « Stade du Ray », ils nommeront le nouveau stade « Arena Garibaldi »!
Communiqué du Parti Niçois-Partit Nissart : NON A "L'ALLIANZ RIVIERA" - OUI A "L'ARENA GARIBALDI" !  !

allianz riviera ogcnice

18 août 2010

Estrosi « offre » 600 caméras en guise de bougies pour fêter les 150 ans de l'annexion de Nice !

Cam_ras_video_surveillance_NiceChristian Estrosi et « les mains amies de la France » chères à Raoul Mille, offrent pour les 150 ans de l'annexion scélérate du Pays de Nice, 600 caméras en guise de bougies d'anniversaire. Cela s'additionne aux barreaux de prison géants qui ont été édifiés sur le parking Sulzer pour « la modique » somme de 2 millions d'€uros, la dissolution injustifiée de la Brigade Sud et au futur nom que devrait bientôt faire porter les français au peuple Niçois : Celui de Provençal !

Après tout cela, que restera t'il de l'identité Niçoise?


Nice c'est pas loft story
envoyé par Tchoa_Fulconis. - L'actualité du moment en vidéo.

11 mai 2010

Liste des bleus dévoilée pour le mondial 2010: M'en Bati Siéu Nissart !

maillot_squadraAu moment où les médias nationaux et « locaux » annoncent avec frénésie la composition des joueurs de l'équipe de France pour la phase finale de la coupe du monde qui se déroulera en Afrique du sud, équipe rappelons le qualifiée dans des conditions immorales face aux Irlandais, la réponse des Niçois semble être évidente:

« M'en Bati Siéu Nissart » !

Cette année plus que les précédentes, les Niçois qui sont des grands amateurs de football, suivront cet évènement planétaire en regardant avec une certaine affection la Squadra Azzura Italienne. Qui dans le Pays Niçois ne se prévaut pas d'avoir un ou plusieurs aïeux Italiens? Les grands évènements sportifs sont cencés rassembler les peuples et réveiller un patriotisme déclinant dans les sociétés modernes. A défaut d'avoir une équipe nationale Niçoise, les tifosis Nissarts s'identifient plus facilement à l'équipe nationale Italienne qu'à l'équipe « française » ! Ce n'est pas une surprise étant donné des liens charnels qui nous unissent aux Italiens et comme le dit si bien le proverbe:
« Chassez le naturel, il revient au galop »!
En cette année de commémoration des 150 ans de l'annexion frauduleuse (toujours niée) par la France du Pays de Nice, cette préférence est bien plus qu'un symbole. Si les Niçois se réclament très justement ni Français ni Italiens, face à la France leurs coeurs basculeront toujours plus facilement du côté de leurs cousins d'Italie.
Mondial 2010: FORZA ITALIA !

Posté par LIBERA NISSA à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

10 mai 2010

En 2010 Nice brise ses chaines après 150 ans d'annexion !

tee_shirt_1T-shirt du 150e anniversaire de l’annexion de Nice

Aigle en relief brisant les chaînes de la servitude.

Prix 13 €

<<< cliquez sur l'image

plan_LRLNVous pouvez vous le procurer au Parti Niçois

1 rue Caïs de Pierlas (porte noire) 06300 Nice

Tél. 06 12 86 25 05

<<< cliquez sur le plan

Posté par LIBERA NISSA à 17:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


01 mai 2010

Communiqué du parti Niçois concernant la justice à deux vitesses !

partit_nissartCommuniqué du parti Niçois du 1er Mai 2010

« Tarifs pratiqués par l’épicerie Marianne & C° :

  • Pompiers pyromanes, notaires escrocs, CRS inculpés de vol en réunion, policiers filmés en flagrant délit de vol ; associations caritatives mises en examen pour escroquerie en bande organisée ; Préfète suspendue et soupçonnée de vols et détournements ; élu UMP inculpé de corruption de mineur. Tarif : non encore communiqué

  • Ministre qui gaspille 116 000 euros en utilisant un jet privé. Tarif : légère réprimande

  • Gendarmes coupables de faux et usage de faux lors de la rédaction de PV. Tarif : cinq et deux mois de prison avec sursis.

  • Ex ministre de l’intérieur et sénateur coupable de corruption passive et de complicité et recel d’abus de bien sociaux. Tarif : un an de prison avec sursis.

  • Supporter de foot Niçois éméché qui brûle des feux : trois mois de prison ferme et confiscation du véhicule.

  • Port de burqa : 150 euros envisagés.

  • Journal qui truque les sondages afin de complaire à un politicien local. Tarif : Néant

  • Attaque de conducteur de tram au sabre : trois mois ferme et trois mois avec sursis.

  • Association de fait de supporters qui soutiennent le Gym de Nice et l’identité niçoise. Tarif : Dissolution collective. Interdictions de stade.

  • Détournement de 105 367, 74 euros de fonds public dans l’affaire du Golf de Nice : Tarif : aucune peine, passé en pertes et profits au débit de la collectivité.

Port en réunion de vêtements portant le sigle de l’association niçoise dissoute. Tarif : jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

L’épicerie Marianne & C° qui est au bord de la faillite impose des prix véritablement prohibitifs aux Niçois que, visiblement, elle n’apprécie pas. Il est temps de changer de crémerie et de renvoyer ses représentants à Nice à leur siège social parisien».

Posté par LIBERA NISSA à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 février 2010

Lynchage systématique des supporters niçois: pourquoi tant de haine?

La cabale anti-niçoise bat son plein !
nice_matLa LICRA s'est invité pour le lynchage des supporters niçois suite aux incidents qui ont suivit le match Monaco-Nice, provoqués par le gazage intempestif fait par les forces de l'ordre françaises et nous nous demandons vraiment pourquoi?
Déjà au match aller la LICRA avait annoncé son intention de déposer une plainte, puis avait fait marche arrière pour éviter une contre-attaque en diffamation par les clubs de supporters niçois appuyés par la LRLN (Communiqué L.R.L.N).

La désinformation et les amalgames fallacieux sont orchestrés à grande échelle par la presse écrite, télévisée et internet. Un article écrit par un jeune apprenti journaliste a d'ailleurs provoqué la colère des supporters témoins oculaires de ce qui s'est réellement passé à la suite du fameux match.(article Nice Premium du 31/01/2010 ) .

Posté par LIBERA NISSA à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

03 février 2010

Monaco-Nissa: Communiqué officiel de la BSN

2Nous ne sommes pas adeptes du double langage. Il nous faut donc rétablir la vérité sur les faits qui se sont déroulés après le match à Monaco.
Nous condamnons fermement les actes de jeunes supporters qui ont profité de la confusion pour perpétrer les infractions que la justice qualifiera.
Pour autant, nous n'acceptons pas l'opprobre jeté sur tous les supporters niçois parce qu'elle procède de la désinformation et de la manipulation médiatique.
Nous, Brigade Sud Nice 1985 souhaitons donc revenir sur les incidents qui ont eu lieu lors de la rencontre Monaco – Nice du 30 janvier dernier.
Il est dit, sur les divers médias, que les spectateurs visiteurs, en l’occurrence les Niçois ont envahi la pelouse suite à la mauvaise série que réalise leur équipe, ponctuée par une défaite en Principauté ce soir là. Il est dit encore çà et là, sur les chaînes de télévision, sur les ondes de radio ainsi que dans les journaux, qu’une jeune femme enceinte aurait été blessée tout comme une personne d’un certain âge ayant eu un malaise cardiaque suite aux violences dans la tribune.
Ces accusations ont été prononcées parce qu'aucun travail d’investigation n’a été fait. Le conditionnel comme la dignité n’étaient pas de sortie lors de la rédaction des articles ou des montages vidéo.
Pourtant la profession de journaliste est régie comme d’autres, par un code de déontologie, et comporte des droits et des devoirs et par exemple : « s'interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation et les accusations sans fondement, ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d'une information ».

Sans être candides, il nous semblait que les diverses mises au point antérieures avec les journalistes avaient servi un minimum, que les articles allaient être écrits avec une plume moins sensationnaliste… Que nenni !!!
Nous sommes très vite devenus le sujet chaud, le filon vendeur. Certains se sont fait une priorité de relayer des « informations » plus que fallacieuses pour servir leurs intérêts et ainsi masquer les problèmes qu’ils ont créé et qui règnent au sein de leur organisation.
Des personnes occupant des postes à responsabilité, aux paroles surveillées et diffusées, comme Monsieur Frédéric Thiriez (président de la LFP) ou Monsieur Gilbert Stellardo (président de l’OGC Nice), se sont présentées devant les médias pour tourner cet épisode en leur faveur. Une histoire, selon qui la raconte et qui l’écoute, peut avoir bien des formes et des déroulements différents ; et cela, les deux personnes précédemment citées l’ont bien compris et l’ont utilisé à merveille.
Personne n’allait parler de la sortie du président de l’OGC Nice et de son sourire narquois, ni des spectateurs malmenés dans les tribunes, victimes de la piètre organisation policière des forces françaises et de leurs lacunes de communication avec leurs homologues monégasques - qui eux auront été très professionnels.

Alors pour tout ça, nous tenons à informer réellement de ce qui s’est passé en ce samedi 30 janvier 2010. La soirée s’est déroulée comme ceci :

– Les joueurs et les officiels entrent sur le terrain, le speaker monégasque annonce alors qu’une minute de silence va être observée suite au décès de la mère du monégasque Moussa Maazou. Minute de silence respectée « à l’italienne », puisque 60 secondes d’applaudissements allaient raisonner du secteur visiteur.
– Les tribunes s’animent et s’illuminent sans pour autant que les engins pyrotechniques ne soient jetés sur le terrain. Les stadiers et pompiers monégasques récupérant les fumigènes sans problème de main à main d’avec les supporters niçois.
– Le score est ouvert pour Monaco, puis Nice marque à son tour avant de prendre un deuxième but. Nénê l’attaquant monégasque va aggraver l’écart en inscrivant un dernier but pour son équipe avant de le célébrer de manière peu intelligente.
En effet, une fois le cuir au fond des filets, Nénê enjambe les panneaux publicitaires bordant le terrain, et se précipite vers le virage des visiteurs afin de chambrer l’adversaire comme il est de bon ton dans un derby. Le jeu du chambreur-chambré paraît assez gentillet, lorsqu’un autre monégasque vient à son tour montrer sa joie puis sa bêtise en provoquant les spectateurs niçois. Nénê, ne voulant pas être le moins benêt de ce binôme, va surenchérir et faire quelques gestes regrettables.
Certains dans la tribune se sentant insultés vont accéder aux abords du terrain ; le premier cordon de stadiers niçois, aidés par leurs collègues monégasques, va très vite calmer les quelques individus chauffés à blanc. Tous regagnent leur place sans aucune violence ni heurt.
– Le match se poursuit puis se termine. Les acteurs de la rencontre regagnent les vestiaires. Pendant ce temps-là, les supporters niçois patientent calmement durant le quart d’heure de retenue en tribune imposé pour des raisons de sécurité. Le président Stellardo passera avec un joli sourire incompréhensible pour ne pas dire boutefeu.
– Les portails du secteur H s’ouvrent et les premiers supporters de cette partie de tribune commencent à sortir. C’est alors qu’en Secteur G, (un train étant annoncé à 21 h 13) les supporters s'agglutinent devant la grille close et suite à une poussée malheureuse due à des gens compressés, l’un des portails cède.
Là, les personnes devant le portail ouvert voient un policier de la Compagnie Républicaine de Sécurité saisir sa bombe de gaz lacrymogène et inonder le couloir et les visages des malheureux inopportunément présents.

Suite à ce gazage de masse, un mouvement de foule important pousse tout le secteur G à fuir cette nuée irrespirable. Les agents de police de la Principauté en poste sur le terrain ouvrent alors heureusement les grilles du stade, permettant aux personnes de la tribune d’entrer sur la piste d’athlétisme et la pelouse pour respirer un air moins toxique.
Une jeune femme enceinte est accompagnée tant bien que mal comme ce pouvait être le cas en pleine bousculade, et tombe en larmes auprès des médecins et pompiers.
L’apogée de cet excès de zèle policier ou de cette incompétence (si l’on excepte l’intention de l’agent de Police de nuire physiquement à autant de monde et sans distinction) sera le malaise cardiaque d’un homme âgé, bien mal en point même après les premiers soins prodigués par des supporters présents à côté de lui.

Un semblant de calme revient une fois que la plupart de la tribune se trouve à l’abri du gaz lacrymogène. Malheureusement, certains prétendent alors traverser le terrain pour aller chercher les quelques supporters monégasques encore présents. L'intervention de la Sûreté Publique monégasque les renvoie d'où ils viennent.

De manière injustifiable, ils s'en prennent alors à des panneaux publicitaires et divers matériels présents, les stadiers niçois intervenant pour mettre fin à ces dégradations stupides.

Les uns et les autres pourront enfin quitter le stade par toutes les grilles, cette fois, ouvertes des populaires G et H.

Quelques autres jeunes écervelés que nous n'estimons pas être des nôtres allaient sporadiquement jouer les casseurs en dégradant quelques biens dans Monaco et pendant le trajet en train.

Là encore, ils assumeront leur bêtise.

Il convient de rappeler que le déplacement à Monaco n'est marqué par aucune animosité et se veut festif.

Un usage irresponsable de la force a donné prétexte à une minorité pour « casser ». Elle ne saurait pour autant éluder la question de la formation des policiers et justifier de clouer au pilori l'ensemble des supporters niçois.

Maintenant que la lumière a été faite sur les divers événements de cette soirée, un combat commence. En effet, étant accusés, insultés, pour des faits dont nous ne sommes pas responsables et que nous condamnons une nouvelle fois, nous veillerons à que l'affaire soit réglée avec justice.

Il semble d'ailleurs échapper à certains que nous n’avons rien à gagner contrairement à d’autres avec ce qu’il s'est passé !

Brigade Sud Nice 1985

Posté par LIBERA NISSA à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 février 2009

Communiqué officiel de la Brigade Sud contre la repression (Sept. 2009)

BSNDepuis un certain nombre d'années la répression envers les supporters et ultras s'est accrue de façon exponentielle dans et autour des stades de football. La BSN85 a toujours lutté contre les injustices subies par tous les groupes de supporters et d'ultras de France et d'Europe; nous avons été particulièrement attentifs aux traitements discriminatoires, aux abus de droit et de pouvoir, aux provocations ou autres brimades, ce qui a débouché sur de multiples actions au niveau local et national.
La politique actuelle toujours plus répressive menée par le gouvernement et les différentes préfectures nous oblige à relancer le processus d'actions revendicatives et constructives pour lutter contre les injustices faites à une partie des citoyens de ce pays dont la devise «*Liberté, Egalité,Fraternité*» semble de plus en plus aléatoire ...
Pour ces raisons nous appelons tous nos membres et sympathisants abonnés de la tribune populaire sud à ne pas entrer dans le stade et à venir nous rejoindre dès 16h00 devant celle-ci pour revendiquer nos droits inaliénables dont font partie la liberté d'expression et de déplacement, l'équité de traitement devant la justice, le respect des textes de lois existants et de la présomption d'innocence, l'opposition au délit de faciès ou d'appartenance à un groupe.

Samedi 19 septembre 2009 la populaire sud sera déserte pour la rencontre Nice-Monaco!

Samedi 19 septembre 2009 nous serons tous rassemblés à l'extérieur du stade pour lutter pour nos droits ceux de nos camarades emprisonnés, condamnés lourdement ou Interdits De Stade Administratifs! (voir tract officiel bsn distribué et affiché lors de Nice-Monaco en bas de sujet)

Samedi 3 octobre une manifestation de grande ampleur sera organisée en ville sur le modèle et dans la continuité de la précédente manifestation ultra.

Nous membres de la brigade sud protestons et luttons contre:
La lourdeur des sanctions infligées aux supporters et ultras lors des jugements: disparité de traitement et sanctions accrues par rapport à un même jugement dans la vie civile.
Toutes les interdictions de stade administratives qui peuvent vous condamner pour d'éventuels futurs faits ou vous recondamner à une IDS pour des faits déjà jugés: double peine pouvant être reconduite sur une durée indéterminée par tranche de 3 ou 6 mois.
Les condamnations pour utilisation festive de fumigènes qui peuvent déboucher sur des peines de prison fermes ou avec sursis plus l'amende plus l'interdiction de stade de 3 à 18 mois plus la garde à vue plus les frais d'avocat et de déplacement.
Tous les abus de droit et de pouvoir ou autre provocation faits par des agents assermentés de la police,de la sécurité ou des stadiers en déplacement.
Toutes les privations de nos droits élémentaires de citoyens européens.
Tous les traitements médiatiques illégitimes stigmatisant les ultras en général.

Nous ne pouvons que regretter que:
Certains médias stigmatisent les ultras en ne faisant la une que lors d'incidents!
Certains élus locaux ne soient pas à l'écoute des problèmes de leurs électeurs.
Certains politiques ne prennent pas conscience des injustices renforcées par l'énième durcissement de la loi par rapport aux rencontres sportives.
La ligue française professionnelle ne voit plus que l'intérêt économique du football et de ses retransmissions télévisées.
L'incarcération de plusieurs ultras pour des faits mineurs alors que les prisons sont soi-disant pleines ...
La politique du chiffre qui permet de lister tous les supporters contrôlés pour ensuite les interdire sous prétexte du cumul des faits attribués et non constatés,,,
Informations sur la situation actuelle des supporters et ultras niçois:
Plusieurs dizaines d'interdictions de stade administratives en cours (3 mois + pointage à tous les matchs).
Plusieurs dizaines d'interdictions de stade judiciaires prononcées essentiellement pour utilisation de fumigène ou de torche.
Quelques avertissements et quelques autres affaires en cours ou à venir ...
un membre incarcéré condamné à 6 mois de prison ferme.

Rappel simplifié des procédures existantes ou renforcées dans le cadre de la lutte menée par les derniers gouvernements successifs et/ou leurs représentants.

I.D.S administratives: la préfecture vous fait parvenir une convocation par envoi recommandé ou remise en mains propres (par la police ou la gendarmerie) chez vous ou sur votre lieu de travail. Vous êtes donc convoqué au commissariat de police ou à la gendarmerie selon la zone ou vous habitez!Le motif invoqué de possibles troubles à l'ordre public vous empêchera de suivre votre équipe avec obligation de pointer les soirs de match;cette procédure (pouvant être prise dans l'urgence...) vous condamne avant même tout jugement ou fait non encore arrivé selon la décision prise (ou les matchs dits protégés du moment) par le préfet,le sous-préfet ou les différents ministères concernés.
-- 1er point important: faire appel dans le délai de 6 jours pour être rétabli dans son droit: légitimité d'action.(délai raccourci de 15 jours à 6 jours)
-- 2ème point: cette procédure vous condamne par avance pour quelque chose que vous n'avez pas encore fait mais que vous pouvez éventuellement risquer d'effectuer ,,,
-- 3e point: un premier (et dernier) avertissement peut vous être signifié par la préfecture alors en cas d'innocence faites également un recours pour ne point être mis en porte à faux ultérieurement sur un fait qui n'a pas pu être prouvé ou qui n'a pas eu lieu!

I.D.S. judiciaires: cette autre sorte d'interdiction est cette fois ci donnée par un tribunal après un jugement qui peut intervenir immédiatement ou quelques temps plus tard:
-- 1er point important: la décision peut être prise par le juge de vous faire paraître en comparution immédiate;vous avez le droit et le devoir de refuser catégoriquement ce jugement immédiat qui vous empêche de préparer votre défense convenablement et qui vous charge du contexte médiatique qui entoure chaque match.
-- 2e point important: en cas de non comparution immédiate vous serez jugé ultérieurement pour des faits personnellement reprochés ou pour des faits (nouvellement classifiés) commis en réunion dans le cadre d'une rencontre sportive: sont considérés comme faisant partie intégrante de l'éventuelle procédure tout fait ou action se déroulant durant le déplacement (aller-retour),avant la rencontre (hors stade) ou dans une enceinte sportive.
-- 3e point important: vous avez le droit de faire appel dans les délais impartis si le jugement est disproportionné par rapport aux actes reprochés ou bien entendu si vous êtes innocent (jugement du bouc émissaire).Vous ne pouvez légitimement être coupables que de vos actions et non d'un contexte général ou des actes d'autrui ...
-- 4e point important:alors que la chasse aux allumeurs de torches et autres fumigènes continue, nous ultras de la bsn continuons à défendre l'idée d'un allumage encadré si de besoin de pompiers ou personnels formés pour ne plus jamais voir aucune personne lourdement condamné (ids,pointage et amende) alors qu'elles n'ont rien commis de légitimement répréhensible au contraire d'autres multirécidivistes relâchés et relaxés tout au long de l'année pour des faits graves ne rentrant pas dans le cadre sportif (le foot en particulier).

Attention! Toujours suivre les recommandations suivantes:
- ne jamais signer une audition où vous ne reconnaissez pas 100% des faits consignés que ce soit sur votre état civil ou sur quelques questions qui vous aient été posées: l'agent assermenté qui recueille votre témoignage se doit de réimprimer une autre feuille ôtant les points que vous contestez ou la façon dont ils ont été notifiés!Signer c'est prendre la responsabilité de vous faire condamner pour une chose inexacte ou partiellement fausse qui pourrait entraîner de lourdes conséquences pour vous au stade,en déplacement ou dans la vie de tous les jours ...
- tout propos oral tenu par quelque agent assermenté que ce soit ne compte pour rien tant qu'il n'a pas été mis par écrit.
- tout pli officiel non reçu en recommandé ou non remis en mains propres ne compte également pour rien!
- toute reconnaissance partielle des faits peut vous faire condamner (si des aveux sont signés) par la suite ...
les aveux cumulés de plusieurs personnes pour un même fait n'entraîne en aucune façon un partage de l'éventuelle sanction et au contraire l'aggrave car le fait serait commis en réunion...

La BSN demande à tous les membres actuellement interdits ou convoqués de faire l'effort d'exercer leur droit de recours envers cette procédure injuste qui vous condamne pour des choses non faites en vous imposant un pointage les soirs de matchs ( iniquité de traitement et abus de droit de la part de personnes ayant autorité ...) en attendant le regroupement de toutes les affaires en cours pour une procédure collective envers cet état abusif de faits.

Dorénavant vous êtes interdits de stade !

Vous êtes susceptibles d'être un danger pour la société, il est donc envisagé de vous empêcher d'être présents lors des prochaines rencontres de l'OGC Nice (à domicile ou en déplacement) ... et donc de devoir pointer à la mi-temps de chaque match au commissariat le plus proche...!
Pourquoi? Toute la question est là…
Aujourd’hui, nous sommes victimes de notre passion et coupables de vouloir la vivre.
Une répression accrue s’abat actuellement sur les supporters et ultras niçois, les faits nous étant reprochés, avoir été contrôlés lors d'un incident ou non en marge d’une rencontre sportive et dès lors comptabilisés dans le fichier central de la police!
Méritée ? Cela pourrait l’être si cette interdiction faisait suite à un jugement ou les faits reprochés seraient prouvés. (Remise en cause de la responsabilité individuelle des actes ...).
Or, ce n’est pas le cas, ces Interdictions Administratives de Stade (IDS) sont délivrées injustement par la préfecture sur ordre des différents services d'état dans le cadre d'une politique toujours plus abusive.
De plus en plus de personnes au sein de notre tribune, de votre populaire sud, celle de la BSN, sont ainsi privées de leur passion et condamnées par avance. Parmi ces personnes, il peut y avoir votre voisin de tribune, celui qui agite son drapeau en bas, celui que vous avez rencontré lors d’un déplacement, ou tout simplement vous…
Oui, tout le monde peut être inquiété et se voir notifier une IDS administrative. Il ne faut pas forcément avoir commis un délit ou avoir quelque chose à se reprocher mais le fait de suivre l’OGC Nice partout en France, peut faire de vous quelqu’un de potentiellement dangereux...
Pour ces raisons et depuis quelques saisons vous voilà, privés de votre passion et de votre liberté mais aussi de vos droits de citoyens… Nous avons décidé d’agir de multiples façons. (Campagne d'informations, communiqué de presse et interviews avec les différents médias, tractages, affichage, recours devant les tribunaux et manifestations en tout genre ...)
Notre tribune, vitrine médiatique, lieu de rassemblement pour une même cause, pour un même combat contre les injustices dont nous sommes victimes, nous les ultras, montrera à tous pendant ce derby contre Monaco un visage inédit car…
La POPULAIRE sera VIDE mais nous serons PRESENTS à l'extérieur!
Nous avons décidé de ne pas entrer dans la populaire et demandons à tous de respecter ce choix revendicatif. Cette tribune a une âme, des valeurs, une histoire et toutes les personnes présentes en BSN le savent...
Ce soir, nous serons tous Interdits de Stade, en signe de protestation et de soutien envers tous ceux déjà victimes de cette répression aveugle et injuste.
Ce n’est que la suite d’un long combat mené depuis tant d'années et nous demandons à tous d'être présents devant notre tribune afin de manifester, par votre soutien vocal et physique, l'attachement à certaines valeurs légitimes !
Ils nous ont privé de notre Liberté, nous ne sommes pas traité avec Egalité mais montrons à tous la Fraternité qui nous unit.

BRIGADE SUD NICE 1985

Posté par LIBERA NISSA à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 février 2009

BSN: Les gens Veulent Savoir

Superbe ouvrage écrit par le plus charismatique des membres fondateurs de la Brigade Sud !

                                         Les gens veulent savoir!

                                             (France Europe Editions )
                                        cliquez ci-dessous pour agrandir:                                             

BSNBSN__1_


Posté par LIBERA NISSA à 22:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,