19 novembre 2010

Les festivités du 150eme anniversaire du "rattachement" de Nice à la France !


estrosi_150_ans

couverture_verite_

En cette années du 150e anniversaire de l’annexion de Nice, cet ouvrage très documenté fait le point complet sur cet évenement capital et ses prolongements. Beaucoup de Niçois instruits par la tradition orale n’ont jamais cru à la version officielle du vote massif en faveur de l’annexion. Le résultat invraissemblable du plébiscite de 1860 et un trait caractéristique de toutes les dictatures. Mais la version officielle, véhiculée par l’université, les institutions et les historiens proches du pouvoir, occultait l’évidence ; le sujet n’était pas étudié, les pièces manquaient, dispersées ou volontairement retenues. Cependant, les ouvrages récemment parus dans la collection Les Cahiers de l’annexion, et la mise en lumière de documents irréfutables, ont totalement décrédibilisé la version officielle. Aujourd’hui, ouvertement ou à demi-mot, la fraude est largement admise. Seuls les hommes de parti ne peuvent reconnaitre une vérité qui les prive de toute légitimité à Nice.
LA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE de Alain Roullier-Laurens

 

ciotti_150_ans

18 novembre 2010

Estrosi et sa Marianne « niçoise » : La provocation atteint son paroxysme !

Marianne_EstrosiLe maire de Nice Christian Estrosi, en cette année du 150eme anniversaire de l'annexion scélérate largement démontrée aujourd'hui, a de nouveau trouvé un moyen de provoquer les Niçois. Après sa  volonté frénétique de réhabiliter Napoléon le petit , l'édification du monument stalinien en ferraille à la gloire de l'asservissement du Peuple Niçois, les affiches géantes négationnistes « En 1860 Nice choisit la France... », Nice renommée NCA, le doigt d'honneur qui remplace la statue de Charles- Felix devant la mairie et toute la vieille soupe périmée servie par le monopole de presse, l'ex ministre remercié pour son trop grand talent par la fidèle réplique de Napoléon III , nous sort le résultat d'un soi-disant casting ...
« La belle incarnera la République à la sauce azuréenne... » écrit Nice-matin ! Tiens donc ?
Selon le monopole il n'y aurait eu qu'une petite centaine de candidates (Niçoises?) pour postuler à la représentation de celle qui symbolise le jacobinisme français le plus dur et la tyrannie que subirent les habitants du Pays Niçois qui savent très bien de nos jours à quelle « sauce » furent cuisinés leurs ancêtres par la république française suite à l'invasion de 1792 ! Exactions en tous genres, la convention des colons marseillais, arrêtés préfectoraux d'extermination des Résistants Niçois ( les Barbets) et instauration de la Ségrégation Raciale au nom de la liberté et de l'égalité ! Puis Marianne détruisit méthodiquement l'identité Niçoise après la forfaiture de 1860, la Liberté fut confisquée, les bâtiments de l'ancien senat transformés en prison, la langue niçoise bannie, la Cour d'Appel supprimée ainsi que l'université ! Plus tard, Marianne réprima dans le sang le soulèvement séparatiste de 1871 !
Marianne ! Quel symbole pour les Niçois !

 

« J'ai toujours entendu dire par les républicains qu'ils étaient les défenseurs des droits de l'homme contre la tyrannie...
Ceci soit dit pour la dernière fois à la confusion de ces doctrinaires qui veulent se faire un monopole de la conception républicaine comme s'ils en étaient les inventeurs, et comme si avant eux, il n'eût jamais existé de république
».
Jousé Garibaldi

Posté par LIBERA NISSA à 00:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 novembre 2010

Communiqué de la L.R.L.N qui Appelle les Niçois à la mobilisation

NISSA« Le maire de Nice, vient de subir un très cuisant échec auquel beaucoup s’attendaient, il est vrai. Il faut croire que le président de la République et le Premier ministre n’ont pas apprécié son action au ministère de l’Industrie, puisqu’ils l’ont remercié sans même lui octroyer un strapontin de consolation dans le nouveau gouvernement. Le copinage parisien n’a pas résisté à la dure réalité économique. Mais c’est la situation de Nice qui nous préoccupe en priorité. Suite ICI

Posté par LIBERA NISSA à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Politique: Communiqué du Parti Niçois-Partit Nissart.

partit_nissartCommuniqué du Parti Niçois  - 14 Novembre 2010 ; 20 H 30     « Ce soir, le couperet élyséen est tombé. Il semble que M. Estrosi n’ait pas réalisé que la tâche d’un ministre ne consiste pas à déclamer des formules creuses sur un ton péremptoire, et à prendre des poses devant les photographes. Il n’était pas apprécié à Paris dans les cercles dirigeants et très affaibli à l’U.M.P, où des figures de proue du mouvement, ne cachaient pas leurs sentiments à son égard. Le président de la République, et le premier ministre en ont tiré les conclusions. Durant son passage au ministère de l’Industrie , la France a perdu 200 000 emplois industriels, ce qui conduit certains à le qualifier de « ministre des fermetures d’entreprises ». L’on connaît aussi dans la capitale, les sentiments qu’éprouvent de plus en plus de Niçois à son égard, lesquels se traduiront dans les urnes lors des prochaines échéances électorales. Quand le capitaine d’un navire veut gagner une course, il fait jeter les poids inutiles à la mer, quand un gouvernement joue une course de vitesse avec la crise, il fait de même. La disgrâce s’est même fait sentir dans les médias, qu’affectionne M. Estrosi ; son nom n’a pratiquement pas été cité et la Chaîne France 2 l’a même « oublié » dans la liste des sortants... Cruelle réalité, que de périr par là où l’on pensait régner...

« Revenu enfin à Nice, qu’il a trop longtemps délaissée alors qu’il avait promis de quitter son ministère pour s’y consacrer, il va trouver une opinion aussi sévère pour lui, qu’à Paris. il va y trouver aussi le désert politique, social et culturel, qu’il y a laissé et un mécontentement croissant, contenu pendant trois ans, mais qui va certainement faire bouger les lignes lors des prochaines échéances électorales. Si à Paris, il est « le ministère de la fermeture d’entreprises » à Nice il est le maire fantôme qui a augmenté sensiblement les impôts locaux, bunkérisé la mairie, fait installer une forêt de caméras dans les rues et reconduire chez eux deux mineurs après le couvre-feu qu’il a fait instaurer, lequel était présenté comme une panacée pour renforcer la sécurité et la protection des jeunes. A ce bilan qui se passe de commentaires, il faut ajouter, la coûteuse affaire des jeux olympiques, du tram sur la promenade et le gaspillage éhonté des fonds publics en publicités inutiles dans le quotidien local.

En trois ans, le maire, a fait à Nice la preuve de son incapacité à gérer cette ville ; le déluge de photographies de sa personne parues dans le quotidien local depuis son élection, n’y changera rien, car en politique la bilocation ne conduit pas à la canonisation, mais à la mise la retraite.

Nice est un navire sans capitaine et sans gouvernail ; tout nous prouve depuis trois ans, que situation ne peut notablement évoluer, sinon en pire. Les paillettes, les effets d’annonce, les emplâtres sur une jambe de bois, le gaspillage des fonds publics, le total mépris de l’identité niçoise, le « mariage de Nice avec Marseille » et la promotion de l’écharpe du club de football Monaco, que le maire porta publiquement, cela suffit. Les Niçoises et les Niçois doivent prendre les choses en main.

Le comité politique du parti Niçois se réunira très prochainement pour préparer les prochaines élections cantonales et décider s’il sera présent lors de ce scrutin. En attendant, nous demandons aux Niçoises et aux Niçois de se mobiliser pour Nice et de soulever l’éteignoir que l’actuelle municipalité à mis sur la ville ».
Fin de communiqué   


30 octobre 2010

En 1851, le Peuple Niçois menaçait le Gouvernement Sarde de proclamer son indépendance !

LRLN_1851

En cette année 2010, nous nous sommes efforcés de répondre à la frénétique propagande négationniste menée par le maire actuel de Nice et sa cour, en exposant des documents qui ne montrent aucun doute sur leur crédibilité. Articles du journal anglais THE TIMES , les ouvrages issus de la collection Les Cahiers de l'annexion  étayés par des archives diplomatiques et autres, qui démontrent la forfaiture de 1860 et révèlent le vote séparatiste écrasant en 1871 qui fut spolié par la répression sanglante de la IIIeme république...

Dans ce nouveau document inédit datant de 1851, Le peuple Niçois défend avec une grande fermeté    « le Contrat d'Union de 1388 par lequel le Comté de Nice se donna librement à la Maison de Savoie ». Nous pouvons facilement évaluer dans quel état d'esprit se trouvait le Peuple Niçois, neuf ans avant d'être annexé par la France. Cette archive capitale témoigne de l'opinion publique du peuple qui connaissait et défendait ses droits issus du traité de 1388.

Comment un peuple resté aussi attaché à ses droits et ses franchises durant 463 années aurait-il pu, seulement neuf ans plus tard, tout oublier et se donner volontairement à la France jacobine qui lui enlèvera toute forme de liberté?

Le  14 mai 1851, suite à l’annonce de la suppression prochaine de la franchise dont jouissait le port, de violentes émeutes éclatèrent à Nice ; la rupture avec le royaume de Sardaigne fut même envisagée, le traité conditionnel signé en 1388 entre Nice et la Maison de Savoie étant remis en cause. « Le Peuple de Nice rappelle le Gouvernement Sarde à la foi des traités » et « à défaut: le Peuple de Nice plaçant le droit au dessus de la force, serait réduit à considérer le contrat d'annexion comme rompu par le Gouvernement lui-même, et à revendiquer son indépendance ».
Charles_Felix

Les Niçois furieux mutilèrent la statue de Charles-Félix et plus précisément le doigt qu’elle pointait vers le port. Cette statue amputé de son doigt est toujours au port de Nice mais sa réplique, qui trônait à l'entrée de la mairie de Nice, a été remplacée au début de la mandature de Christian Estrosi par le pouce de l'artiste français: César.
Un véritable doigt d'honneur au Peuple Niçois !

11 octobre 2010

Sian d'Aqui: Vers une punition jacobine ?

festival_fourres_rireAvis aux amateurs ! Les pseudo-niçois qui s’égarent à frayer avec les représentants du pouvoir jacobin à Nice devraient savoir qu’ils ne sont libres que de servir les intérêts du coq gaulois ; ce n’est qu’à ce prix qu’ils peuvent recevoir des subventions et les caresses des médias. Il semble que cette vérité pourtant évidente ait échappé à certains ce qui explique que le Festival de l'humour  Les Fourres de Rire, initié depuis un certain temps par une association niçoise, va probablement être supprimé.

tour_EiffelDes sommes astronomiques ont été dépensées cette année pour l'organisation des « festivités » concernant l'anniversaire des 150 ans de l'annexion du Pays Niçois, la tour Eiffel du 150eme, les feux d'artifices, le meeting aérien, la subvention d'une pièce de théâtre à l'entrée gratuite pour des spectateurs triés sur le volet, le parrainage du monopole de presse par l'intermédiaire de pages de propagande pro-annexionniste incessantes... Nous nous posons tous des questions sur l'objectivité de ceux qui distribuent les deniers publics.

Dans Nice Premium, Fabrice Mauro, président de l’association Sian d’Aqui déclare: « Les restrictions budgétaires et de curieux concours de circonstances ont conduit nos partenaires habituels (Ville de Nice, Conseil Général et Conseil Régional) à réduire voire supprimer leur soutien à Sian d’Aqui. »

Cette association semble payer le positionnement pourtant nuancé de certains de ses membres, vis à vis dessian_d_aqui « fêtes » commémorant l’annexion de Nice, lesquels avaient déclaré « être français. Soit... »; un mot de trop... Ils n’avaient pas non plus souhaité, semble-t-il, s’associer à la mascarade négationniste à propos de l’annexion de Nice, cautionnée par les autres organismes culturels para-  municipaux représentés par la fédération des associations du Comté de Nice. User de sa légitime liberté d'expression se paye cash quand on dépend financièrement des subventions de ceux qui travestissent depuis maintenant 150 ans l’histoire de Nice et veulent détruire l'identité niçoise. Comme disait Raymond Barre, pur français s’il en fut  : « il ne faut pas manger avec le Diable même avec une longue cuillère ». Les vrais Niçois ne doivent surtout pas l’oublier.

monument_de_la_honteA trop vouloir ménager les ennemis de l’identité niçoise afin de bénéficier de subventions, d’honneurs et de couverture médiatique, on finit non seulement par perdre son âme, mais par avoir un bâillon hermétique sur la bouche. Après avoir        « panbagnatisé » notre culture, les ennemis de Nice tentent de « légumifier » ceux qui y sont attachés. En ces temps où certains s’emploient à effacer tout signe de nissartitude à Nice, il convient impérativement que ceux qui sont ou se sentent niçois, rompent définitivement avec le système jacobin qui est leur pire ennemi. L’on ne peut se dire véritable Niçois et flirter avec les ennemis de Nice pour avoir quatre sous. Il faut choisir : ou l’honneur et la tête haute, ou la honte et les fourches caudines du système jacobin...

« Qui reste trop longtemps le cul entre deux chaises tombe. »
Proverbe chinois

18 août 2010

Estrosi « offre » 600 caméras en guise de bougies pour fêter les 150 ans de l'annexion de Nice !

Cam_ras_video_surveillance_NiceChristian Estrosi et « les mains amies de la France » chères à Raoul Mille, offrent pour les 150 ans de l'annexion scélérate du Pays de Nice, 600 caméras en guise de bougies d'anniversaire. Cela s'additionne aux barreaux de prison géants qui ont été édifiés sur le parking Sulzer pour « la modique » somme de 2 millions d'€uros, la dissolution injustifiée de la Brigade Sud et au futur nom que devrait bientôt faire porter les français au peuple Niçois : Celui de Provençal !

Après tout cela, que restera t'il de l'identité Niçoise?


Nice c'est pas loft story
envoyé par Tchoa_Fulconis. - L'actualité du moment en vidéo.

16 juin 2010

Le 14 juin: les dernières fêtes « sponsorisées » et manipulatrices sur deux peuples démis de leur Histoire !

metropole_nice_cote_d_azurLa déclaration de Genève a signé le printemps de la Savoie et de Nice.
Après les pays Africains qui fêtent cette année le cinquantenaire de leur Indépendance, les pays de l'Europe orientale libérés du joug de l'URSS, la Savoie et Nice soumis à une propagande assimilatrice digne du stalinisme sauront se remettre de ce non sens historique car l'information circule et le mensonge étatique battu en brèche. Ce sont les dernières fêtes « sponsorisées » et manipulatrices sur deux peuples démis de leur Histoire et amnésiés.
Que les cloches sonnent le glas de la Savoie et de Nice françaises pour la dernière fois le 14 juin et que vite la page soit tournée.   

Garibaldi et Laurenti-Roubaudi avaient déclaré dans leur protes- Jous__Garibaldi  tation officielle au parlement de Turin « Nous soussignés, croyons de notre devoir de déposer notre mandat de représentants de Nice, en protestant contre l’acte de fraude et de violence perpétré, en attendant que le temps et les circonstances permettent à nous et à nos concitoyens de faire valoir avec une réelle liberté nos droits, qui ne peuvent être amoindris par un pacte illégal et frauduleux ».

nissartitude_merdaLe temps est venu de briser les chaines qui nous entravent, cadenassées par 150 ans de mensonges distillés par un Etat archaïque et résolument tourné vers une époque révolue. Le temps de la modernité et de la reconquête de nos droits inaliénables par les urnes est arrivé !

 

« La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu'à moins d'aimer la vérité on ne saurait la reconnaitre
Blaise Pascal

14 juin 2010

A Nice: monument du centenaire, monument de la honte !

monument_honteLe 14 juin 2010 a été fête la scandaleuse annexion du pays de Nice par la France devant le pire symbole de l'asservissement de Nice: Le monument de la honte. Ce "monument du centenaire" fut édifié pour célébrer les cent ans de la première annexion déjà frauduleuse en 1793 (qui cessa en 1814 à la chute de l'empire).
Etant donné des graves évènements qui se déroulèrent réellement pendant cette période en Pays Niçois (exactions, arrêtés d'élimination des résistants Niçois, décret raciste...), ce monument présenté comme un symbole de liberté et d'égalité par la France jacobine représente en fait l'agression et l'asservissement pour tout un peuple.
"Ce monument célèbre un mensonge, c'est une insulte à la mémoire de nos pères!" Joseph André.


Nice  (le monument de la honte)
envoyé par Libera_Nissa. - Découvrez des webcam de personnalités du monde entier.