13 juin 2010

Appéro géant à Nice pour retraités/figurants français à la fête du " rattachement" !

Communiqué du 12 juin 2010 : VERGOUGNA !
Photo_NMSelon un sondage effectué par le monopole de presse, 75 % des Niçois ne désirent pas pas participer aux honteuses "célébrations" du 150e de l'annexion scélérate. Connaissant  l'impartialité et les pratiques de cet organe qui vit en grande partie avec les publicités municipales et départementales, l'on peut supposer que le chiffre de 75% avoué est encore au dessous de la réalité. Qu'à cela ne tienne, on a remplacé les Niçois par quelques centaines de franchouillards retraités et de touristes affamés, se pressant derrière les barrières comme des veaux à la mangeoire pour mendier un morceau de pan bagnat ! Les mêmes qui courent habituellement de buffets en buffets et parfois même n'hésitent pas à remplir discrètement leurs sacs de victuailles, sont maintenant utilisés comme figurants lors des "fêtes" du 150eme !!! Les Niçois sont fiers et n'ont jamais demandé l'aumône, même aux pires heures de leur histoire ; Le monopole de presse présente ces gens tendant la main, comme des Niçois ! Mais ces niçois administratifs et ces touristes qui ne sont pas Niçois sont la parfaite image de ce que sont devenus les français. Il ne faudrait pas mélanger les torchons français et les serviettes niçoises, en présentant cette engeance comme le peuple Niçois. Ceux qui se livrent à cette indigne manipulation se couvrent de honte encore une fois. Les Niçois doivent boycotter une presse qui les insulte à longueur de journée ; et il faudra bientôt éradiquer de notre ville la plaie que sont les partis français et leurs acolytes. En 1860 le journaliste niçois Fenocchio avait écrit que "la fête de l'annexion avait été une honte pour la france et un honneur pour les Niçois qui n'y avaient pas participés". Un siècle et demi plus tard, il se passe exactement la même chose. Ahura Basta, ils polluent notre air , il faut les chasser, qu'ils aillent mendier et fouiller dans les poubelles de l'autre coté du Var ! Vergougna ! "


11 juin 2010

Monument du 150 eme anniversaire du "rattachement": faisons les comptes réels !

Carte_bleue_nissardaLe prix d'un kilogramme d'acier se situe actuellement à environ un euro. Les poutres métalliques couvertes de rouille édifiées sur le parking Sulzer et approuvé unanimement en tant qu'oeuvre d'art par le conseil municipal de Nice, pèsent 55 tonnes ! Sans tenir compte de la soi-disant symbolique artistique ( neuf barres pour neuf vallées du comté de Nice alors que cette chose a été conçu en 2007 et n'était au départ absolument pas destinée à défigurer Nice ), le prix réel de ce tas de ferraille est donc de:

55000 Kilogrammes multipliés par 1 euro = 55000 euros !

STATUE_STALINIENNEIl arrive que de richissimes collectionneurs spéculent sur des oeuvres d'art étranges en leur donnant une valeur que l'on peut trouver inappropriée. Cela n'engage que leurs fonds propres et libre à eux d'acheter tout et n'importe quoi et à n'importe quel prix, ça n'engage qu'eux ! Dans notre cas, l'acquéreur n'est autre que le contribuable niçois à qui on s'est bien gardé de demander l'avis. Les niçois estiment-ils par les temps qui courent opportun de financer par leurs impôts un tas de ferraille Stalinien de trente mètre de haut qui de plus est censé célébrer leur asservissement?
Au nom de quoi les niçois devraient-ils débourser deux millions d'euros (officiellement) pour cette chose ignoble qu'ils n'ont jamais demandé?
D'ailleurs qui est le fou qui a évalué le prix de neuf poutres en ferraille brute à deux millions d'euros?
Sûrement quelqu'un qui n'a jamais gagné son pain à la sueur de son front...

10 juin 2010

Manipulation des pro-annexionnistes français: La LRLN réagit !

L.R.L.N.  COMMUNIQUE ET MISE AU POINT DU 8 JUIN 2010 - 
lrln« Nous appelons de nouveau nos membres, amis et sympathisants à se rendre aux manifestations officielles organisées à l’occasion du 150e anniversaire de l’annexion scélérate, afin de manifester bruyamment leur mécontentement, sans violence, mais fermement. C’est au cœur du système oppresseur qu’il faut agir et non ailleurs, pour donner à cette protestation populaire une valeur de symbole fort. Le peuple niçois, agissant spontanément,  souverainement et hors de tout parti ou faction, doit manifester sa haute réprobation contre la puissance annexante arrogante qui ose célébrer notre asservissement en grandes pompes. En ces circonstances hautement symboliques, lui seul en a le droit, personne ne peut parler en son nom. »

« Le calendrier des manifestions est maintenant disponible. Nous rappelons les dates d’événements importants auxquels il convient d’être présent en priorité : les 12,  15, 16, 17, 18, 19 et 20 juin 2010  à 22 h devant le Palais Sarde, où il sera donné une série d’indignes représentations théâtrales, célébrant Napoléon le petit, premier dictateur moderne. Le 14 juin à 12 h devant le honteux monument du centenaire (érigé en bordure du jardin Albert 1er, face à la mer), où l’on célébrera l’anniversaire de la vente de Nice et sa prise de possession par la puissance annexante, le 14 juin 1860. Pour les vrais Niçois, c’est un devoir de conscience  de se rendre à ces manifestations, en famille et avec ses amis, pour protester par tous moyens opportuns, hors la violence qu’il convient de rejeter absolument. Nous y serons nous-mêmes  et conseillons à tous nos amis d’y participer très nombreux, car seul le nombre d’opposants sera significatif de la volonté populaire ».

« Il semble qu’une polémique soit née sur le web à propos d’une manifestation organisée par un « collectif » douteux initié par des personnages qui apparemment ne souhaitent pas apparaître au grand jour et se noient dans l’anonymat. Quelques personnes ont souhaité connaître notre position à ce propos ;  nous la donnons volontiers, car contrairement à certains nous n’avons jamais avancé masqués, le public sachant qui nous sommes, ce que nous voulons, pourquoi nous le voulons et ce que nous avons fait. Chacun sait également que certains des membres de notre direction, par de nombreuses études et publications ont rendu aux Niçois leur histoire occultée depuis un siècle et demi par l’occupant,  ce que personne n’avait eu le courage de  le faire avant eux ».

« Il était fatal que la commémoration du 150e anniversaire de l’annexion aiguise l’appétit des récupérateurs patentés de tout événement médiatique. Il était prévisible que les mêmes tentent de récupérer la juste colère des Niçois, afin de servir leurs intérêt en manipulant les personnes peu informées  ou de peu de caractère »

« A la question ; doit-on se rendre à la manifestions organisée par ce collectif fantôme, notre réponse est non. Nous n’avons pas à justifier notre position, mais là encore nous serons très clairs, car nous sommes toujours motivés par de saines et logiques raisons. Il y a tout lieu de penser que ce collectif a été initié par un groupuscule d’extrême droite, français qui sévit à Nice et se faufile derrière l’identité niçoise pour servir une idéologie et des intérêts qui lui sont contraires tous points, puisqu’elle est tricolore. Cette explication devrait suffire, mais la polémique pouvant prendre des proportions hors de mesure du fait de l’ignorance et de la désinformation, il convient d’être plus explicite. Le groupuscule national en question et ses succursales dans toute la France ont été créés par des membres dissidents de l’aile droite du Front National,  à savoir la mouvance Megretiste.  L’un des fondateurs et figure de proue  de ce mouvement dont la direction se trouve à Lyon et non pas à Nice a été condamné pour négationnisme et a récemment transformé son mouvement associatif en parti national français déclaré. Ce parti qui n’a rien de niçois, fait de la politique française comme nous avons pu le voir lors des dernières régionales, avec l’alliance avec  M. Bompard, ex-membre du Front National et maire d’Orange. Les membres de ce mouvement, et aujourd’hui de ce parti, plus  tricolores que le drapeau français ont pris pour symbole le sanglier gaulois, ce qui se passe de commentaires ;  bien sûr, l’on n’exhibe pas à Nice pour d’évidentes raisons, on le cache sous les jupons de Catherine Ségurane.... qui lutta contre les Français et leurs alliés Ottomans...  Les manipulateurs n’hésitant pas à multiplier les contradictions des plus grotesques, afin de mieux  désorienter l’opinion,  ont  même « honoré » le socialiste Blanqui, haï par l’extrême droite française ! Lequel se serait bien passé de leur « hommage » car il la combattit avec détermination  et le paya de nombreuses années de prison. Les membres de ce mouvement d’extrême droite français, alliés en Italie avec la Ligue du Nord, qui couvre Garibaldi d’injures et de boue ont osé à Nice, souiller la statue de notre héros en la voilant d’un drap noir, alors qu’ils présentent officiellement défendre notre identité.... Dans la librairie niçoise de l’un des dirigeants de ce parti français, l’on a reçu, pour une signature d’ouvrage un ancien de la division Charlemagne, composée de SS français, alors que Nice a eu à souffrir énormément de cette idéologie au nom de laquelle, entre autres, l’on a fusillé des jeunes niçois du Lycée Masséna.  Ratonnades, actions violentes, fêtes du solstice, symboles bruns à peine déguisés, complètent ce tableau qui est en totale contradiction avec l’identité niçoise et l’esprit niçois. Comment des ultra nationalistes français, héritiers de ceux qui ont envahi Nice en 1543, alliés aux Turcs,  en 1629, en 1691, en 1705, en 1744, en  1792, en  1860 et 1871, peuvent ils oser prétendre manifester contre l’annexion de Nice ? Qui peut le prétendre et qui peut croire, sinon quelques très jeunes Niçois non informés et manipulés ? Les partis nationalistes français sont par essence les pires ennemis de l’identité niçoise, qu’en l‘occurrence ils salissent pour mieux la détruire. Et en sus, ils se servent de jeunes niçois souvent de bonne foi, pour le faire. Rien de bon pour Nice ne peut venir de ce groupuscule français, tricolore, et fier de l’être qui ici prend un nom niçois, en Alsace une couleur alsacienne, en Bretagne une couleur bretonne etc. etc. En Corse ils ne prennent aucune couleur, car toute implantation leur est impossible.  Le but politique déclarés de ce parti nationaliste français est de s’implanter dans le paysage politique français, alors que ce système a toujours voulu  détruire notre identité  et qu’il est responsable de nos maux »

« La démocratie veut certes que chacun puisse défendre  l'idéologie qu’il veut, même quand elle est attentatoire la démocratie ; ce qui se passe ailleurs ne nous intéresse pas directement,  mais à Nice, adhérer, servir ou promouvoir de tels groupuscules, en toute connaissance de cause, ou même en étant trompé, car chacun aujourd’hui peut s’informer aisément de la réalité,  c’est trahir Nice et l’identité niçoise. Ce groupuscule en question est en fait un précieux auxiliaire de la puissance annexante, car il sème la trouble et la confusion, parmi les défenseurs de la cause niçoise et la dessert par des actions totalement contraires à l’esprit niçois.  Pour toutes ces raisons, clairement explicitées, la L.R.L.N. ne peut que mettre en garde ses adhérents et sympathisants, et leur demander de ne pas assister à une manifestation organisée par les représentants locaux d’un parti ultra tricolore français, par essence ennemi juré de l’identité niçoise ».   

« la L.R.L.N. agit sur un autre plan, bien au dessus de ces gesticulations politiques françaises dont le but évident est de diviser les forces vives niçoises afin de les rendre inopérantes. Elle a permis aux Niçois de se réapproprier leur histoire. Ses actions, comme la déclaration de Genève, ont une autre toute autre portée, que ces scories nuisibles à la cause de la souveraineté niçoise dont les pires ennemis sont les membres de l’extrême droite française ; les héritiers de ceux qui en 1871 insultaient Garibaldi à l’Assemblée nationale française de Bordeaux, se déguisent aujourd’hui en niçois afin d’enrayer le processus de libération de Nice, alors qu’en même temps ils voilent de  noirgaribaldi_voil_ la statue de notre héros.  Ces ex-frontistes tricolores honorent soi-disant Ségurane qui s’est battue contre les Français »

« Ceux qui, manipulés ou non,  par méconnaissance, ou attirés par  la violence,  se sont rapprochés du groupuscule en question, sont les alliés objectifs et actifs de l’extrême droite française, ennemie héréditaire et féroce des Niçois ; ils sont donc devenus eux mêmes, par le fait, des ennemis de Nice. Il convient donc, que chacun prenne ses responsabilités : où l’on sert l’Aigle de Nice, où l’on sert le sanglier gaulois,  les deux sont ennemis jurés, il faut choisir. Ceux qui choisiront le sanglier gaulois seront des ennemis de Nice et les vrais Niçois les traiterons comme tels ».

« La L.R.L.N. est le seul mouvement historique moderne, fondé pour soutenir les droits de Nice à la souveraineté ; forte de sa légitimité et de l’énorme travail accompli, elle poursuivra son but, sans se préoccuper des agitations insanes et inutiles qui ne pèsent pas une once dans le combat pour Nice, sinon pour l’affaiblir et le retarder : c’est le but des tricolores français déguisés en Niçois. Au moment où des avancées significatives dans les faits, le droit et l’opinion publique nous permettent d’augurer des succès majeurs, nous demandons aux Niçois  de ne pas s’égarer sur des chemins de traverse, mais de se rassembler. Nos efforts portent déjà leurs fruits, bientôt les Niçois reprendrons le pouvoir chez eux ; la France s’effondre sous le poids de la faillite et de l’immoralité, Nice marche inexorablement vers son destin, qui est la souveraineté.  Issa Nissa : » 

02 juin 2010

Sommet Franco-Africain dans un pays colonisé et inauguration d'un deuxième monument de la honte !

COMMUNIQUE L.R.L.N. du 1er juin 2010

DSC00111 « NICE OCCUPEE MILITAIREMENT - A l’occasion de l’inauguration du tas de ferraille commémorant le 150e anniversaire de l’annexion du Pays de Nice, la ville a été placée sous occupation militaire encore une fois, sous prétexte d’un sommet qui a provoqué tous les désagréments et dont les niçois étaient totalement exclus. Après les invasions militaires des 1er avril 1860 et 8 février 1871, c’est une nouvelle illustration de l’action malfaisante de la France à Nice qui à pris un prétexte pour faire une démonstration de force à Nice à l’occasion de l’anniversaire de l’annexion. Les vrais Niçois, bien mal récompensés de leur caractère hospitalier ont vu un président, d’origine hongroise et un maire dont Nice, naguère, a accueilli les parents, inaugurer une horreur conçue par un varois, pour célébrer la confiscation de leur liberté. Cela, en présence des chefs d’Etats africains d’ex-pays colonisés sur le territoire de Nice qui l’est encore, alors même que la république française imposa une loi raciste aux Niçois durant l’occupation révolutionnaire de Nice...

drapeau_occupantPlus qu’indigne, cette cérémonie a été profondément répugnante ; elle a soulevé le coeur de beaucoup, d’autant que ces ferrailles nous ont coûté deux millions d’euros de transport et d’installation et qu’il faudra un jour autant pour en purger le paysage. L’accès au périmètre où se déroulait ce lamentable simulacre, situé non loin du lieu où jadis coula en abondance le sang niçois sur l’échafaud révolutionnaire, était réservé aux porteurs le carte UMP ; il était en revanche formellement interdit à ceux qui signalaient leur amour pour Nice par des inscriptions en niçois sur leurs T-shirts. Partout des militaires lourdement armés, des cars de C.R.S. et des forces spéciales. Ce déploiement d’armes et d’uniformes en temps de paix, nous rappelle qu’il n’y avait pas de soldats français à Nice en 1944 et que Nice s’est libérée toute seule ; pourtant aujourd’hui la France envoie ses soldats chez nous pour faire les matamores. Beaucoup de Niçois ont eu l’impression de vivre ce qu’ont vécu leurs ancêtres en 1860 et 1871. La guerre à outrance est donc officiellement déclarée de nouveau à l’identité niçoise et à ceux qui aujourd’hui la défendent ».

« Cette démonstration de force, délibérée et provocante, ce mépris arrogant pour les vrais Niçois, cette volonté de détruire notre identité dont nous avons eu la preuve par les diverses actions anti-niçoises menées depuis deux ans par le ministre-maire qui est censé gérer la ville, la jactance hautaine et mensongère de ces non niçois qui parlent en notre nom et osent célébrer notre asservissement à Paris et à Marseille, toutes ces infamies ne peuvent demeurer sans réponse. Le 1er juin 2010 ce sont nos ancêtres et le vrai peuple Niçois qui ont été insultés ; les responsables en paieront le prix, car l’identité niçoise qu’ils croient agonisante est plus forte chaque jour et se renforce à chacune de leurs nouvelles malfaisances »

« Lors des dernières élections municipales, la L.R.L.N. avait averti les Niçois, de ce qui, fatalement, allait survenir si Estrosi était élu ; il n’a fallu que peu de temps pour que les faits confirment notre analyse. Le maire actuel n’a pas été élu avec une importante majorité, mais trop de niçois ont succombé au chant des sirènes ou se sont abstenus. Le résultat est là, nous en subissons tous les conséquences, et le pire est à venir »

STATUE_STALINIENNE«Il convient impérativement que les vrais Niçoise rejettent les partis français et résistent par tous moyens opportuns au rouleau compresseur du système politique oppresseur qui règne par l’argent et les médias. Il convient de gripper tous ses rouages et d’affaiblir ses relais à Nice. Les prochaines élections municipales donneront l’occasion aux Niçois de reprendre le pouvoir dans leur ville. Soutenus par nos amis et sympathisants, nous nous y employons déjà. Chacun, individuellement, doit préparer activement cette échéance électorale qui sera capitale pour Nice. L’histoire n’est pas figée, elle s’écrit tous les jours ; les triomphateurs d’aujourd’hui, ne sont que de néfastes funambules ; ces fossoyeurs de notre société, incapables, prétentieux et menteurs ne sont forts que de nos divisions. Ecrasés sous le poids de leurs fautes, en butte à une réprobation unanime, ils sont les vaincus de demain. Issa Nissa ! - Fin de communiqué ». 

Posté par LIBERA NISSA à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


01 mai 2010

Communiqué du parti Niçois concernant la justice à deux vitesses !

partit_nissartCommuniqué du parti Niçois du 1er Mai 2010

« Tarifs pratiqués par l’épicerie Marianne & C° :

  • Pompiers pyromanes, notaires escrocs, CRS inculpés de vol en réunion, policiers filmés en flagrant délit de vol ; associations caritatives mises en examen pour escroquerie en bande organisée ; Préfète suspendue et soupçonnée de vols et détournements ; élu UMP inculpé de corruption de mineur. Tarif : non encore communiqué

  • Ministre qui gaspille 116 000 euros en utilisant un jet privé. Tarif : légère réprimande

  • Gendarmes coupables de faux et usage de faux lors de la rédaction de PV. Tarif : cinq et deux mois de prison avec sursis.

  • Ex ministre de l’intérieur et sénateur coupable de corruption passive et de complicité et recel d’abus de bien sociaux. Tarif : un an de prison avec sursis.

  • Supporter de foot Niçois éméché qui brûle des feux : trois mois de prison ferme et confiscation du véhicule.

  • Port de burqa : 150 euros envisagés.

  • Journal qui truque les sondages afin de complaire à un politicien local. Tarif : Néant

  • Attaque de conducteur de tram au sabre : trois mois ferme et trois mois avec sursis.

  • Association de fait de supporters qui soutiennent le Gym de Nice et l’identité niçoise. Tarif : Dissolution collective. Interdictions de stade.

  • Détournement de 105 367, 74 euros de fonds public dans l’affaire du Golf de Nice : Tarif : aucune peine, passé en pertes et profits au débit de la collectivité.

Port en réunion de vêtements portant le sigle de l’association niçoise dissoute. Tarif : jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

L’épicerie Marianne & C° qui est au bord de la faillite impose des prix véritablement prohibitifs aux Niçois que, visiblement, elle n’apprécie pas. Il est temps de changer de crémerie et de renvoyer ses représentants à Nice à leur siège social parisien».

Posté par LIBERA NISSA à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 avril 2010

Une tour Eiffel provençale pour fêter les 150 ans de l'annexion du pays de Nice !

monument_150eEn cette année 2010, la puissance annexante a décidé d'entériner l’édification du plus symbolique « monument » représentatif de l'annexion frauduleuse du pays de Nice il y a 150 ans, sous la houlette de celui qui se disait « niçois jusqu'au bout des ongles » lors de la campagne électorale de 2008 à Nice: Christian Estrosi.
Une structure Stalinienne métallique composée de barreaux de fer de 30 mètres de haut édifiée sur le parking Sulzer face à la mer. Ces barreaux de prison géants rappelant aussi la tour Eiffel sont une insulte aux Niçois ONU_1947_2010quand on sait qu'aujourd'hui le droit français ne s'applique plus en pays Niçois et en Savoie depuis la suspension du traité de Turin en 1940 et son abrogation en 1947...Afin que les Niçoises et les Niçois puissent clairement identifier les instigateurs de cette ignominie qui est la matérialisation de la pire des insultes à un peuple occupé :

La glorification de leur propre asservissement !
Nous portons à leur connaissance la liste des noms des élus municipaux qui l'ont cautionné ou qui se sont fait représenter lors de cette séance qui ne leur fait pas honneur, d’autant que le « cadeau » va coûter deux millions d’euros  d’argent public pour son « installation »... au moment où beaucoup de Niçois tirent le diable par la queue et comptent les pièces jaunes pour acheter de la nourriture.

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

SEANCE DU 26 MARS 2010

PRESIDENCE : Monsieur Christian ESTROSI, Maire

Cliquez pour agrandir:

d_lib_ration_35  d_lib_ration_35

 

d_lib_ration_35 d_lib_ration_35   

La LRLN avait mis en garde les Niçois en 2008 face au danger imminent que courrait l'identité niçoise si Christian Estrosi  et « sa cour » étaient élus. Aujourd'hui, leurs intentions sont parfaitement lisibles. Désormais, nous savons qui est niçois et qui ne l'est pas !

Posté par LIBERA NISSA à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 mars 2010

Elections régionales 2010: Communiqué de L.R.L.N du 21 mars 2010

LRLN«La sanction populaire est tombée ; c’est un total désaveu de toute la classe politique. A Nice, le pouvoir municipal, son parti et ses soutiens ne représentent plus que 17,71 % du corps électoral. Nous avions appelé à faire barrage à M. Estrosi qui s’était engagé dans cette campagne électorale ; le vote populaire confirme que nous exprimions le sentiment de la grande majorité de nos concitoyens.

Deux années d’effets d’annonce répétés et insanes, une très importante hausse des impôts locaux en période de crise économique, des promesses non tenues, une politique anti-niçoise et beaucoup d’argent public dépensé en publicités inutiles dans la presse ont, en peu de temps, considérablement affaibli le pouvoir municipal et son parti. Ce soir, M. Estrosi, même s’il saura donner le change, ne pourra plus se faire d’illusions sur sa popularité à Nice.

Désormais le compte à rebours a commencé ; l’union des forces niçoises conduira inéluctablement à un à profond changement lors des prochaines élections municipales. Le bureau politique de la L.R.L.N. se réunira dans les prochains jours et prendra d'importantes décisions, en vue du combat politique qui permettra d’installer des Niçois appartenant à la société à la mairie de Nice. Issa Nissa !».

Posté par LIBERA NISSA à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 mars 2010

A Nice: Des barreaux géants pour symboliser 150 ans d'emprisonnement !

monument_de_la_honteDans le nice-matin du 16 mars 2010, Estrosi nous dévoile sa dernière trouvaille à la mesure de sa mégalomanie:
Un deuxième monument de la honte qui sera une structure
métallique Stalinienne de 30 mètres de haut (composée de neuf immenses barres de fer) qui  ne pourra représenter pour les Niçois que les barreaux du cachot dans lequel ils ont été jetés en 1860!  Cette ignominie dont le transport devrait coûter deux millions d'euros pris dans la poche des contribuables Niçois, prendra place sur le parking Sulzer.

 

Posté par LIBERA NISSA à 23:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16 mars 2010

Annexion frauduleuse du Pays Niçois en 1860: Notre histoire parle d'elle même !

plaqueIl ne suffit que de regarder en face la période de 1792 à 1871 et observer les rapports entre les prétendues "mains amies" de la France et le Pays Niçois pour être convaincu de la forfaiture que fut l'annexion du Pays de Nice. La chronologie historique du Pays Niçois parle d'elle même! Quel peuple serait donc assez fou pour plébisciter l'annexion de son pays à celui de son bourreau séculaire?


ISTORIA DE NISSA ( Part III )
envoyé par NISSA_ISTORIA. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Posté par LIBERA NISSA à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,