16 juin 2010

Le 14 juin: les dernières fêtes « sponsorisées » et manipulatrices sur deux peuples démis de leur Histoire !

metropole_nice_cote_d_azurLa déclaration de Genève a signé le printemps de la Savoie et de Nice.
Après les pays Africains qui fêtent cette année le cinquantenaire de leur Indépendance, les pays de l'Europe orientale libérés du joug de l'URSS, la Savoie et Nice soumis à une propagande assimilatrice digne du stalinisme sauront se remettre de ce non sens historique car l'information circule et le mensonge étatique battu en brèche. Ce sont les dernières fêtes « sponsorisées » et manipulatrices sur deux peuples démis de leur Histoire et amnésiés.
Que les cloches sonnent le glas de la Savoie et de Nice françaises pour la dernière fois le 14 juin et que vite la page soit tournée.   

Garibaldi et Laurenti-Roubaudi avaient déclaré dans leur protes- Jous__Garibaldi  tation officielle au parlement de Turin « Nous soussignés, croyons de notre devoir de déposer notre mandat de représentants de Nice, en protestant contre l’acte de fraude et de violence perpétré, en attendant que le temps et les circonstances permettent à nous et à nos concitoyens de faire valoir avec une réelle liberté nos droits, qui ne peuvent être amoindris par un pacte illégal et frauduleux ».

nissartitude_merdaLe temps est venu de briser les chaines qui nous entravent, cadenassées par 150 ans de mensonges distillés par un Etat archaïque et résolument tourné vers une époque révolue. Le temps de la modernité et de la reconquête de nos droits inaliénables par les urnes est arrivé !

 

« La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu'à moins d'aimer la vérité on ne saurait la reconnaitre
Blaise Pascal


10 juin 2010

Manipulation des pro-annexionnistes français: La LRLN réagit !

L.R.L.N.  COMMUNIQUE ET MISE AU POINT DU 8 JUIN 2010 - 
lrln« Nous appelons de nouveau nos membres, amis et sympathisants à se rendre aux manifestations officielles organisées à l’occasion du 150e anniversaire de l’annexion scélérate, afin de manifester bruyamment leur mécontentement, sans violence, mais fermement. C’est au cœur du système oppresseur qu’il faut agir et non ailleurs, pour donner à cette protestation populaire une valeur de symbole fort. Le peuple niçois, agissant spontanément,  souverainement et hors de tout parti ou faction, doit manifester sa haute réprobation contre la puissance annexante arrogante qui ose célébrer notre asservissement en grandes pompes. En ces circonstances hautement symboliques, lui seul en a le droit, personne ne peut parler en son nom. »

« Le calendrier des manifestions est maintenant disponible. Nous rappelons les dates d’événements importants auxquels il convient d’être présent en priorité : les 12,  15, 16, 17, 18, 19 et 20 juin 2010  à 22 h devant le Palais Sarde, où il sera donné une série d’indignes représentations théâtrales, célébrant Napoléon le petit, premier dictateur moderne. Le 14 juin à 12 h devant le honteux monument du centenaire (érigé en bordure du jardin Albert 1er, face à la mer), où l’on célébrera l’anniversaire de la vente de Nice et sa prise de possession par la puissance annexante, le 14 juin 1860. Pour les vrais Niçois, c’est un devoir de conscience  de se rendre à ces manifestations, en famille et avec ses amis, pour protester par tous moyens opportuns, hors la violence qu’il convient de rejeter absolument. Nous y serons nous-mêmes  et conseillons à tous nos amis d’y participer très nombreux, car seul le nombre d’opposants sera significatif de la volonté populaire ».

« Il semble qu’une polémique soit née sur le web à propos d’une manifestation organisée par un « collectif » douteux initié par des personnages qui apparemment ne souhaitent pas apparaître au grand jour et se noient dans l’anonymat. Quelques personnes ont souhaité connaître notre position à ce propos ;  nous la donnons volontiers, car contrairement à certains nous n’avons jamais avancé masqués, le public sachant qui nous sommes, ce que nous voulons, pourquoi nous le voulons et ce que nous avons fait. Chacun sait également que certains des membres de notre direction, par de nombreuses études et publications ont rendu aux Niçois leur histoire occultée depuis un siècle et demi par l’occupant,  ce que personne n’avait eu le courage de  le faire avant eux ».

« Il était fatal que la commémoration du 150e anniversaire de l’annexion aiguise l’appétit des récupérateurs patentés de tout événement médiatique. Il était prévisible que les mêmes tentent de récupérer la juste colère des Niçois, afin de servir leurs intérêt en manipulant les personnes peu informées  ou de peu de caractère »

« A la question ; doit-on se rendre à la manifestions organisée par ce collectif fantôme, notre réponse est non. Nous n’avons pas à justifier notre position, mais là encore nous serons très clairs, car nous sommes toujours motivés par de saines et logiques raisons. Il y a tout lieu de penser que ce collectif a été initié par un groupuscule d’extrême droite, français qui sévit à Nice et se faufile derrière l’identité niçoise pour servir une idéologie et des intérêts qui lui sont contraires tous points, puisqu’elle est tricolore. Cette explication devrait suffire, mais la polémique pouvant prendre des proportions hors de mesure du fait de l’ignorance et de la désinformation, il convient d’être plus explicite. Le groupuscule national en question et ses succursales dans toute la France ont été créés par des membres dissidents de l’aile droite du Front National,  à savoir la mouvance Megretiste.  L’un des fondateurs et figure de proue  de ce mouvement dont la direction se trouve à Lyon et non pas à Nice a été condamné pour négationnisme et a récemment transformé son mouvement associatif en parti national français déclaré. Ce parti qui n’a rien de niçois, fait de la politique française comme nous avons pu le voir lors des dernières régionales, avec l’alliance avec  M. Bompard, ex-membre du Front National et maire d’Orange. Les membres de ce mouvement, et aujourd’hui de ce parti, plus  tricolores que le drapeau français ont pris pour symbole le sanglier gaulois, ce qui se passe de commentaires ;  bien sûr, l’on n’exhibe pas à Nice pour d’évidentes raisons, on le cache sous les jupons de Catherine Ségurane.... qui lutta contre les Français et leurs alliés Ottomans...  Les manipulateurs n’hésitant pas à multiplier les contradictions des plus grotesques, afin de mieux  désorienter l’opinion,  ont  même « honoré » le socialiste Blanqui, haï par l’extrême droite française ! Lequel se serait bien passé de leur « hommage » car il la combattit avec détermination  et le paya de nombreuses années de prison. Les membres de ce mouvement d’extrême droite français, alliés en Italie avec la Ligue du Nord, qui couvre Garibaldi d’injures et de boue ont osé à Nice, souiller la statue de notre héros en la voilant d’un drap noir, alors qu’ils présentent officiellement défendre notre identité.... Dans la librairie niçoise de l’un des dirigeants de ce parti français, l’on a reçu, pour une signature d’ouvrage un ancien de la division Charlemagne, composée de SS français, alors que Nice a eu à souffrir énormément de cette idéologie au nom de laquelle, entre autres, l’on a fusillé des jeunes niçois du Lycée Masséna.  Ratonnades, actions violentes, fêtes du solstice, symboles bruns à peine déguisés, complètent ce tableau qui est en totale contradiction avec l’identité niçoise et l’esprit niçois. Comment des ultra nationalistes français, héritiers de ceux qui ont envahi Nice en 1543, alliés aux Turcs,  en 1629, en 1691, en 1705, en 1744, en  1792, en  1860 et 1871, peuvent ils oser prétendre manifester contre l’annexion de Nice ? Qui peut le prétendre et qui peut croire, sinon quelques très jeunes Niçois non informés et manipulés ? Les partis nationalistes français sont par essence les pires ennemis de l’identité niçoise, qu’en l‘occurrence ils salissent pour mieux la détruire. Et en sus, ils se servent de jeunes niçois souvent de bonne foi, pour le faire. Rien de bon pour Nice ne peut venir de ce groupuscule français, tricolore, et fier de l’être qui ici prend un nom niçois, en Alsace une couleur alsacienne, en Bretagne une couleur bretonne etc. etc. En Corse ils ne prennent aucune couleur, car toute implantation leur est impossible.  Le but politique déclarés de ce parti nationaliste français est de s’implanter dans le paysage politique français, alors que ce système a toujours voulu  détruire notre identité  et qu’il est responsable de nos maux »

« La démocratie veut certes que chacun puisse défendre  l'idéologie qu’il veut, même quand elle est attentatoire la démocratie ; ce qui se passe ailleurs ne nous intéresse pas directement,  mais à Nice, adhérer, servir ou promouvoir de tels groupuscules, en toute connaissance de cause, ou même en étant trompé, car chacun aujourd’hui peut s’informer aisément de la réalité,  c’est trahir Nice et l’identité niçoise. Ce groupuscule en question est en fait un précieux auxiliaire de la puissance annexante, car il sème la trouble et la confusion, parmi les défenseurs de la cause niçoise et la dessert par des actions totalement contraires à l’esprit niçois.  Pour toutes ces raisons, clairement explicitées, la L.R.L.N. ne peut que mettre en garde ses adhérents et sympathisants, et leur demander de ne pas assister à une manifestation organisée par les représentants locaux d’un parti ultra tricolore français, par essence ennemi juré de l’identité niçoise ».   

« la L.R.L.N. agit sur un autre plan, bien au dessus de ces gesticulations politiques françaises dont le but évident est de diviser les forces vives niçoises afin de les rendre inopérantes. Elle a permis aux Niçois de se réapproprier leur histoire. Ses actions, comme la déclaration de Genève, ont une autre toute autre portée, que ces scories nuisibles à la cause de la souveraineté niçoise dont les pires ennemis sont les membres de l’extrême droite française ; les héritiers de ceux qui en 1871 insultaient Garibaldi à l’Assemblée nationale française de Bordeaux, se déguisent aujourd’hui en niçois afin d’enrayer le processus de libération de Nice, alors qu’en même temps ils voilent de  noirgaribaldi_voil_ la statue de notre héros.  Ces ex-frontistes tricolores honorent soi-disant Ségurane qui s’est battue contre les Français »

« Ceux qui, manipulés ou non,  par méconnaissance, ou attirés par  la violence,  se sont rapprochés du groupuscule en question, sont les alliés objectifs et actifs de l’extrême droite française, ennemie héréditaire et féroce des Niçois ; ils sont donc devenus eux mêmes, par le fait, des ennemis de Nice. Il convient donc, que chacun prenne ses responsabilités : où l’on sert l’Aigle de Nice, où l’on sert le sanglier gaulois,  les deux sont ennemis jurés, il faut choisir. Ceux qui choisiront le sanglier gaulois seront des ennemis de Nice et les vrais Niçois les traiterons comme tels ».

« La L.R.L.N. est le seul mouvement historique moderne, fondé pour soutenir les droits de Nice à la souveraineté ; forte de sa légitimité et de l’énorme travail accompli, elle poursuivra son but, sans se préoccuper des agitations insanes et inutiles qui ne pèsent pas une once dans le combat pour Nice, sinon pour l’affaiblir et le retarder : c’est le but des tricolores français déguisés en Niçois. Au moment où des avancées significatives dans les faits, le droit et l’opinion publique nous permettent d’augurer des succès majeurs, nous demandons aux Niçois  de ne pas s’égarer sur des chemins de traverse, mais de se rassembler. Nos efforts portent déjà leurs fruits, bientôt les Niçois reprendrons le pouvoir chez eux ; la France s’effondre sous le poids de la faillite et de l’immoralité, Nice marche inexorablement vers son destin, qui est la souveraineté.  Issa Nissa : » 

01 avril 2010

Il y a 150 ans, les troupes d'occupation françaises envahissaient le Pays de Nice !

Sans_titre___Copie Le 1er Avril 1860  se mit en place « la farce la plus abjecte qui ait été joué dans l'histoire des nations » aussi appelée « Trafic de chair humaine » à l'époque par un éditorialiste du journal: THE TIMES !

Le mémorandum secret accompagnant le traité du 24 mars prévoyait que le gouvernement Sarde faciliterait l’ingérence française à Nice, dès la signature de l’acte et avant même le vote des populations, lequel ne servait que de paravent pour ôter aux puissances européennes tout prétexte à intervention. Le consul de France Pillet et le sénateur Piétri, installé à Nice, dirigeaient  déjà tout à leur gré. Le scénario qu’ils avaient préparé était en place et ils avaient choisi les hommes corrompus qui allaient servir leurs projets. La frégate française La Foudre, chargée de soldats, mouillait déjà en rade de Villefranche, aux ordres du Consul de France.

deditionLe 27 mars Victor-Emmanuel II avait signé l’acte de renonciation solennel à ses droits sur le Pays Niçois , pour lui et ses descendants. A cet instant, Nice se retrouvait légalement dans le statut antérieur à la dédition de 1388 et donc jouissant de sa pleine souveraineté. Mais l’acte de renonciation ne fut rendu public que le Ier avril. Pendant ce temps, les Niçois furieux assiégèrent l’Hôtel où résidait Piétri, brisèrent les vitres et furent refoulés par les marins français. Le syndic Malausséna, corrompu par Piétri était tout acquis à la France, mais il restait Arson et de la junte municipale qui avait demandé la neutralisation de Nice garantie par les puissances européennes ; pour paralyser leur action,  le roi désigna le 1er avril les personnes que le ministère français, sur les conseils de Piétri,  lui avait indiqué, pour diriger le comté. Lubonis fut nommé régent, Girard, vice-gouverneur et Gal, conseiller. Ces nominations étaient illégales car ayant renoncé à sa souveraineté il ne pouvait nommer aucun fonctionnaire et encore moins un « régent » puisque Nice n’avait plus de roi... La veille, ces nominations avaient déjà été annoncées à Paris dans le Journal des débats avant même que Victor-Emmanuel ne signe les actes officiels ! Le roi entra dans une violente colère car, du fait de cette bévue française, il se vit démasqué publiquement...

Le scénario était bien orchestré puisque le Ier avril les troupes françaises entraient donc à Nice. Nous lisons dans le journal du capitaine Secrétain, envoyé à Nice par Napoléon III avec le général Frossard pour superviser l’annexion : 
« 1er avril : …le colonel d’Etat-major Osmont est à Nice depuis quelques jours avec le titre de commandant de la place française, avec le sous-intendant militaire Gaudrax, pour y organiser le service des troupes françaises de passage. En effet, l’armée d’Italie rentre. Il doit passer à Nice, deux divisions complètes (Bazaine et de Failly), la moitié de la division Ulrichz et toute la cavalerie. Les troupes d’infanterie feront séjour à Nice de façon qu’il y ait toujours là deux bataillons ; les premières troupes arrivent aujourd’hui. »

Le « régent » Lubonis fit une déclaration outrancièrement pro-française qui se terminait par : « Vive Napoléon III ! » ; elle fit un scandale à Nice et à Turin, il fut rappelé à l’ordre par Cavour. Un sieur Paccard, français en villégiature à Nice écrivit dans son journal :
« Une buvette gratuite a été établie pour les soldats français ; le soir il y a eu une illumination… toutefois, quelques cris « à bas les Français, se sont fait entendre, mais sans écho : C’est surtout la classe tout à fait la plus basse que se prononçait le plus vivement contre nous. On redoute surtout la police française »
.
Le peuple Niçois était qualifié de « classe la plus basse »
et « redoutait la police française », alors qu’il était chez lui et subissait une armée d’occupation !!!

01 janvier 2010

Bouòn' Anada 2010

2010_BOUON___Copie__1_

Cette année 2010 sera capitale pour la sauvegarde de notre identité face à la non-identité imposée par la France jacobine. En moins de dix ans, la L.R.L.N a réussi à faire découvrir sa véritable histoire au peuple Niçois ainsi que ses droits inaliénables. Face aux négationnisme d'Etat et ceux qui dénoncent la forfaiture de 1860 du bout des lèvres, nous pouvons déjà annoncer que des nouvelles révélations essentielles viendront confirmer, au cour de cette année de commémoration, toutes les preuves dévoilées par le mouvement garibaldien. L'édifice jacobin se fissure face à la pertinence de nos arguments. Demain, Niçois de souche comme d'adoption, se réuniront autour de nos valeurs ancestrales et nos droits inaliénables pour s'extirper d'un pays agonisant dont la structure est issue d'un autre temps. Aux septiques qui disent "ils ne nous laisseront jamais faire"  nous répondons "Nous ne LES laisserons plus jamais faire", car rien ne peut arrêter la Vérité !

Bouòn' Anada en toui e Liberà Nissa!

Posté par LIBERA NISSA à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 octobre 2009

Estrosi et napoléon III: VIGILANCE !

MOTOLEON_IIIQuand on observe la dérive bonapartiste de son ami et chef de l'état français, avec l'affaire de la tentative d'intronisation du "prince Jean" à la Défense, on comprend mieux l'affection particulière qu'a Mr Estrosi pour Napoléon le petit dont il demande la réhabilitation. Selon lui, il fut un très grand homme injustement décrié, en particulier par Victor Hugo!

Il est vrai que concernant les jeux de chaise musicale et l'interprétation bonapartiste de la démocratie, il est loin d'être le dernier.


Estrosi Vénère Napoléon le petit
envoyé par Henry_Sappia_1871. - L'actualité du moment en vidéo.

24 juillet 2009

Pétition contre les festivités des 150 ans de falsification historique à Nice !

petition  Afin de protester contre l'éternelle falsification historique concernant l'annexion du Pays Niçois il y a 150 ans, pour celles et ceux qui rejettent la politique du fait accompli, du mensonge et de la provocation orchestrée par le maire de Nice Christian Estrosi , qui à longueur de coûteux papier glacé, nous ressert la vieille soupe périmée cuisinée par la IIIeme république:
L'adhésion unanime du peuple Niçois à l'annexion par la France !
Nous vous invitons à signer cette PETITION, qui plus qu'une doléance, est le refus de voir fêter, une forfaiture démontrée qui provoqua l'annexion forcée du peuple Niçois !

Posté par LIBERA NISSA à 17:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 juillet 2009

Estrosi et les 150 ans d'annexion: Négation d'une forfaiture démontré !

lettre_maire_juillet_page2_2_ <<"Les 15 et 16 avril 1860, les habitants du comté de Nice avaient approuvé par plébiscite l'union de leur territoire à la France,qui devînt effective le 14 juin de la même année.Il s'agit d'un évènement fondateur de l'histoire de notre cité".(HISTOIRE DU PAYS DE NICE: CHRONOLOGIE)
Sérieusement... Qui au XXIeme siècle pourrait encore croire que le pays de Nice ait approuvé, par près de 99%, l'annexion par la France alors qu'il a été démontré de façon incontestable que cela est FAUX ?
A l'époque,un journaliste anglais parlait " de la farce la plus abjecte qui ait été joué dans l'histoire des nations"  quand il ne parlait pas de "trafic de chair humaine" ! Il semble que ce journaliste contemporain des niçois spoliés ne soit pas pour Christian Estrosi autant crédible que ceux du monopole de presse niçois qui ne réécrivent pas, eux, l'histoire officielle comme le fit, selon "l'érudit motodidacte", Victor Hugo !
Quand au titre:"Renouveler Nice en retrouvant l'esprit d'antan"...Mais quand ??

En 1108 quand Nice proclama son indépendance alors qu'il traite Nice de vulgaire "joyau" français?

En 1388 quand Nice se mit sous la protection de la Maison de Savoie sous la forme d'une union conditionnelle(La Dédition du 28 septembre 1388 dont un article formel stipulait que jamais Nice ne pourrait être cédé au roi de france, à la provence ou à tout autre seigneur) afin de se débarrasser définitivement de l'influence envahissante de la Provence pro-française alors qu'Estrosi veut marier Nice avec Marseille?

En 1543 période où les niçois chassèrent les français alliés avec les turcs, lui qui souhaite construire une grande mosquée à Nice ?

De 1792 à 1814 quand la France révolutionnaire (puis devenue impériale) annexa, pilla,massacra le peuple niçois tout en lui imposant par décrêt des lois racistes ?

Napo_cage_AaEn 1860 quand le pays niçois fut occupé militairement dès le 1er avril puis annexé par la violence et la fraude , causant l'exil de 15000 Niçois contrairement à ce que dit l'histoire officielle chère à Christian Estrosi?

En 1871 quand le comté vota à plus de 85% séparatiste (et Nice même à 92% !), pour finalement se voir muselé par la dictature instaurée par la IIIeme république?

Pendant la IIIeme république, qui méthodiquement effaça l'identité Niçoise en faisant entre autre manger aux enfants du savon quand ils s'aventuraient à parler leur langue maternelle: le Niçois?

En 1914 quand les Niçois furent envoyés au front se faire tuer pour défendre des intérêts français.

Pendant les années quarante, quand par la faute de la France nous fûmes envahis, et que nous nous libérâmes tout seuls.

Jacques_Medecin Ou serait-ce l'époque pendant laquelle Christian Estrosi faisait ses premiers pas en politique sous l'aile de Jacques Medecin?

Prétendre de nos jours,avec nos connaissances actuelles, que le peuple niçois souhaitait devenir français en 1860 est aussi absurde qu'annoncer aujourd'hui que la terre est plate !

Le ridicule ne tue pas... Et Christian Estrosi en est la preuve vivante !

petition

Posté par LIBERA NISSA à 00:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,