160 ans d'Annexion de Nice: Estrosi récidive en insultant la mémoire des niçois !

160 ans union Nice france 14 juin

Non content d'avoir célébré le cent cinquantenaire de l'annexion scélérate de 1860 en 2010, voici que notre « bon maire niçois jusqu'au bout des ongles », remet le couvert ce dimanche 14 juin, en nous resservant la vieille soupe périmée jacobine cuisinée par la IIIème république à laquelle plus personne ne veut gouter à Nice.

 La parade partira du monument du centenaire qui fut érigé en hommage à la «  première union », de Nice à la France qui se fit en pillant, martyrisant, expulsant et clouant sur les portes les niçois qui osaient résister au nouvel ordre imposé !

S'en suivra probablement un passage devant le monument stalinien en ferrailles rouillées érigé en 2010, au cas où les niçois auraient oublié « qu 'ils se sont donnés volontairement » à la France, pour ensuite rejoindre une messe à la gloire de « l'union » célébrée par Monseigneur MARCEAU à la Cathédrale Sainte-Réparate.

Il serait peut-être utile de demander à Monseigneur MARCEAU ce qu'il pense de la conversion forcée de la Cathédrale Sainte-Réparate en temple de « la déesse raison » et du saccage de Notre Dame de Laghet lors de «  la première union » !

 Cette pantalonnade inutile ne convaincra que les lèches bottes d'Estrosi ainsi que les colons jacobins pathologiques pour lesquels personne ne peut plus rien...

 Car au delà de la revendication souverainiste ou l'acceptation par les niçois de l'annexion du Pays de Nice à la France, il y a l'honnêteté intellectuelle qui prévaut !

 Malgré le grand nombre de preuves étayées par des documents et archives diplomatiques irréfutables et d'ailleurs toujours irréfutées par ceux-mêmes qui fêtent « les 160 ans de l'union », les ayatollahs jacobins continuent de raconter le mensonge d’État comme le font les fondamentalistes religieux qui récitent leurs versés en s'interdisant de remettre en cause un seul paragraphe de leur livre sacré écrit selon eux par Dieu !

 Vous pourrez apporter toutes les preuves que vous voulez que la terre est ronde, il y en aura toujours qui diront qu'elle est plate parce que c'est écrit dans leur livre sacré !

Il y a dix ans, une délégation de la L.R.L.N. était présente sur place, accompagnée de sympathisants. Au moment où retentissait la Marseillaise, certains d’entre eux ont spontanément entonné Nissa  la Bella à pleine voix. Instantanément, les forces de l’ordre jacobines se sont emparées d’eux ; conduits à la caserne Auvare, ils ont été photographiés avant de subir la litanie habituelle vantant la sainteté du drapeau tricolore, devant lequel les Niçois devaient s’incliner, alors qu’en 1792 il présida aux horreurs révolutionnaires à Nice, et en 1860 et 1871 à la confiscation par la force de leur liberté. Mais ces explications teintées d’arrogance coloniale, s'adressant à des Niçois et non la faune habituelle, ont vite été battues en brèche par un interpellé descendant de la célébrissime famille Galléan, qui à maintes reprises dans l’histoire se couvrit de gloire en défendant Nice. Bon sang ne saurait mentir et la réponse de « l’interpellé » a été à la hauteur des mensonges déclinés par les « interpellants » ; l’honneur était donc sauf ».

 A l'occasion des festivités organisées en 2010, deux ouvrages ont été édités concernant l'annexion de 1860.

union de nice france

L'un, un gentil roman préfacé par Christian Estrosi, qui met en scène deux frères issus du petit peuple niçois qui se déchirent parce que l'un, sage et pragmatique admire Napoléon III et bien évidemment pour l'annexion par la France et l'autre, sous le charme de Garibaldi, aventurier et romantique: contre !

En face, et passé sous silence, « LA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE » d'Alain Roullier-Laurens, un ouvrage historique étayé par des documents irréfutables, archives diplomatiques, témoignages capitaux qui démontrent de façon éclatante les forfaitures ignobles vécues par nos anciens en 1860, suivi de 1871 et 1947...

 « Le choix des couleurs » n'a malheureusement jamais eu lieu, c'est uniquement le titre d'un gentil roman à l'eau de rose...

« Le choix des couleurs »  est seulement une fable jacobine...

 « LA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE » dévoile en détail, avec une grande précision, les turpitudes qui nous ont mené à devenir français malgré nous.

Aujourd'hui il n'y a que deux choix pour les Niçois... celui entre le roman national français et la Vérité !

 Nissarts, que vous soyez souverainistes ou pas, n'ayez pas peur de dire la Vérité quand ils falsifient ouvertement l'histoire de nos ancêtres !

 

« Coura lu Françès pisson contra lou vent de l'istoria, si bagnon la camilha » !


Xème anniversaire de la Déclaration de Genève et toujours aucune réponse sérieuse de l'Etat français !

 

droit onu 1947nice

Ce 24 mars, cela a fait dix ans que le regretté Alain Roullier-Laurens, pour la Ligue pour la Restauration des Libertés Niçoises et Jean de Pingon, fondateur de la Ligue Savoisienne, ont signé à Genève, une déclaration commune relative à l'abrogation du Traité de Turin, qui cédait Nice et la Savoie à la France.

ONU CORSICA NISSA

Pour rappel, le déjà très contesté traité de Turin signé le 24 mars 1860 validé par un plébiscite surréaliste, avait été suspendu durant la seconde guerre mondiale suite à l'entrée en guerre de l'Italie avec la France. Le 10 février 1947, des représentants des Alliés ( États-Unis, Union soviétique, Royaume-Uni, France, Pologne, Yougoslavie, Tchécoslovaquie) furent réunis à Paris pour signer ce traité avec les pays ayant appuyé les forces de l'Axe (Italie, Roumanie, Bulgarie, Hongrie, Finlande). Le traité de Paix de 1947 signé à Paris disposait très précisément dans quelles formes et délais devaient être remis en cours les traités liant, avant la guerre, 
droit international onu
les belligérants à l'Italie ; le traité de Paix disposait également que les traités qui ne feraient pas l'objet de ces procédures seraient purement et simplement abrogés. Après vérification auprès du secrétariat des Nations Unies, il s'avère que la République française n'a pas enregistré le traité du 24 mars 1860 aux Nations Unies comme le prévoyait impérativement le traité de Paix de 1947.

Cette nouvelle situation juridique avait d'ailleurs alerté un parlementaire,Y ves Nicolin, qui avait interpellé le ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales sur le nouveau statut du Pays de Nice et de la Savoie et sur les conséquences et risques qui en découlaient pour la France. Le 27 avril (?), le sujet et
90632727_o l’attributaire de la question ontété modifiés : la question concernait «
l'application de délimitation de la frontière franco-italienne ». Elle a été remplacée par « enregistrement du traité d’annexion de la Savoie (et du Pays Niçois), en 1860 ». Le terme d’annexion était employé officiellement. Le nouvel attributaire n’étant plus le ministre de l’Intérieur, mais « le ministre des Affaires étrangères et européennes ».

Pendant que le ministre des affaires étrangères de l'époque Bernard Kouchner annonçait que « cet oubli malheureux ( la notification à l'Italie) était sans conséquence et que le traité de Turin serait rapidement enregistré » ( rejeté par l'ONU) , le président français  Nicolas Sarkozy, lors d'un voyage en Chine, fit une déclaration loin d'être neutre: En effet selon les médias français, pour rétablir les relations, il n’avait fallu qu’une petite phrase, paraphée par la France: « La France mesure pleinement l’importance et la sensibilité de la question du Tibet et réaffirme qu’elle s’en tient à la politique d’une seule Chine et à sa position selon laquelle le Tibet fait partie intégrante du territoire chinois». Finies les références à une autonomie culturelle large tibétaine, au respect des droits de l’homme, la France lâchait le Tibet pour courtiser Pékin officiellement... alors qu'il était évident que la nouvelle donne juridique connue de tous concernant les Pays de Nice et de Savoie annexés illégalement par la France était la véritable raison de ce revirement soudain de position.

En novembre 2012, suite à une nouvelle question du député UMP Yves Nicolin à l'assemblée national, le ministère des affaires étrangères fit une réponse délirante, « que le traité n’était pas abrogé car il avait été notifié, dans les délais, par « note verbale » aux autorités italiennes… » sachant qu'évidemment en droit toutes les démarches se font par écrit !

Quand aux démonstrations absurdes de Mr. Jean-Pierre Cot qui comparait les Peuples Niçois et Savoisiens à des bancs de poissons se situant au large du Qatar, Jean de Pingon avait eu l'occasion de rappeler à cet ancien membre du gouvernement Mauroy comment lire le droit international de façon stricte et objective.

poutine russie

Depuis, la France a donné, entre autres, des leçons de droit international à Vladimir Poutine suite à l'annexion de la Crimée par la Russie... validée par un référendum illégal selon le droit onusien ! «Charité bien ordonnée commence d'abord par soi-même » a probablement répondu le chef du Kremlin...

Les réponses successives embarrassées de la France à la Déclaration de Genève  ont été jusqu'à aujourd'hui toujours inappropriées ou extrêmement confuses...

Aujourd'hui, le traité de Turin, seul lien juridique entre la France et les Pays de Nice et de Savoie, est abrogé selon les dispositions du droit international signés par la France, ainsi que le traité de 1768 entre la République de Gênes et la France qui vit l'annexion de la Corse (l'Italie étant héritière des traités signés par la République de Gênes).

Au vue de l'évolution politique européenne, avec les revendications Catalane, Basque, Corse, Bretonne et tant d'autres en Europe, la France ne pourra pas éternellement mettre en sourdine le droit international qu'elle bafoue depuis trop longtemps tout en donnant des leçons aux autres pays...

Le 24 mars, les niçois sont invités à exposer le drapeau nissart à leur fenêtre, « pour que le droit des gens ne soient pas une vaine parole »...

Affaire donc toujours à suivre...

 

« La raison se compose de vérités qu'il faut dire et de vérités qu'il faut taire. »

de Rivarol





 





 

 

 

 

 

200ème anniversaire de Waterloo boudé par la France !

bonaparteSelon une information du journal anglais The Telegraph, la France s'est démenée pour empêcher la création d'une pièce de deux euros imaginée pour commémorer les 200 ans de la bataille de Waterloo.
La dernière bataille à laquelle la France impériale a participé, le 18 juin 1815 dans l'actuelle Belgique. Elle s'est soldée par une défaite française face à une coalition européenne et la mort de 55.000 personnes en une journée.


Alors quand la Belgique a soumis en février un projet de pièce de deux euros pour marquer le coup, la France a vu rouge.
Dans les jours qui ont suivi, elle a même déposé un recours. Selon le Telegraph, qui s'est procuré le document, elle argumente en craignant des "réactions hostiles en France".

 "La Belgique avait présenté son projet et les Etats membre en ont été informés le 26 février dernier. (...) La Belgique a annoncé aujourd'hui qu'elle retirait son projet".

adolphIl ne faut pas toucher au mentor de Pinochet, Bokassa et... Adolph Hitler !
Il ne faut surtout pas critiquer celui qui renversa la première république, rétablit l'esclavage et mit l'Europe à feu et à sang !


Pour les Niçois, les Savoisiens et le reste de l'Europe, Waterloo n'est pas une simple victoire militaire parmi tant d'autres comme le suggère la mauvaise foi française...
La chute de l'Empire est le retour des Peuples Savoisien et Niçois asservis par la France dans leur patrie !


Waterloo est la victoire éclatante sur la barbarie au même titre que le 8 mai 1945 !

 



Posté par LIBERA NISSA à 12:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

Despotat de l'UE et la schizophrénie de la France jacobine !

Ah qu'elle a bon dos l'union européenne quand plus rien ne tourne rond !

Europe des PeuplesCertes il y a beaucoup à dire sur le fonctionnement de l'union européenne qui a été mis en place en grande partie, nous ne le rappellerons jamais assez, par l’un de ses principaux moteurs qui n’est autre que la France jacobine.

Selon les bons apôtres de Marianne, quand tout va bien c’est grâce à la politique intérieur française, quand rien ne va plus le bouc émissaire européen est très vite montré du doigt alors que la France est largement responsable de la situation dans laquelle se trouve l'union européenne.

19 milliards d'euros, voici le montant versé par la France au budget européen en 2011, dont 15,4 milliards de contribution directe et 2,7 milliards de recettes de TVA soit à peine 0,95% du PIB tricolore.
Pas besoin d'entrer dans les détails pour comprendre que les problèmes économiques et sociaux ne viennent pas uniquement de l'union européenne mais du modèle jacobin français défendu par la classe politique dans son ensemble.

Tout en accusant l’Europe de Bruxelles de Despotat,  l’Etat français s’en donne à cœur joie dans les frontières de son petit empire colonial.

Re-découpage ou fusion des territoires, impôts ou subventions, politique culturelle monolithique…  aucun pays européen n’est plus interventionniste sur le plan économique et sociétal que la France.

L’Etat français prétextant faire des économies en allégeant « le mille-feuilles » de son administration structurelle, a prévu de redécouper une fois de plus comme on le fait avec une tarte, les territoires comme il le fit en d’autres temps en Afrique avec le succès que l’on connaît.

Cette gestion territoriale absurde exclut bien évidemment la réunification revendiquée par les Peuples Breton et Savoisien qui sont des entités ethniques, historiques et culturelles bien définies.

Alors que les peuples européens (pas ceux inventés par les Etat-Nations artificiels) demandent de plus en plus de décentralisation et d’autonomie, les ayatollahs de la France jacobine continuent comme bon leur semble, à regrouper, découper, charcuter les divers territoires qu’elle administre plus ou moins légalement. Le refus inavoué de voir pour certains Peuples clairement identifiés  la possibilité d’administrer  leur territoire, même en tant que « région française »,  provoque des situations pour le moins ubuesques !

Le Pays-Basques «  français » qui est dissout dans le département des Pyrénées Atlantiques, lui-même dilué dans la région Aquitaine (sous la tutelle de Bordeaux), région qui se trouvera bientôt limitrophe de la  Bretagne…  du moins ce qu’il en reste !

Selon la logique jacobine, la Creuse et le Pays-Basques « français » doivent donc se retrouver unis dans la même grande région sud-ouest,  et le Pays de Nice avec  l’Hérault et le Gard qui pourraient rejoindre la Provence (il est de plus en plus difficile de nommer l’indéterminable PACA).

La France jacobine prend les populations pour du bétail, qu’on peut diriger ou parquer à sa guise de Paris, sans tenir compte des aspirations légitimes des Peuples concernés qu’elle administre.

La France jacobine dont les dogmes issus d’un autre temps refuse obstinément de regarder l’évolution civilisationnelle européenne en face. L’Europe des Peuples est en passe de prendre le dessus sur l’Europe des Etat-Nations artificiels dont l’apogée s’est située de la fin du XIXème siècle à celle du XXème siècle pour notre plus grand malheur (guerres mondiales et coloniales).

Catalogne, Ecosse, Flandre, Alsace, Pays-Basques, Corse, Bretagne, Savoie, Pays de Nice… l’Europe des Peuples est en marche, n’en déplaise à la très archaïque France jacobine qui refuse pour des raisons idéologiques d’écouter les Peuples qu’elle asservit depuis trop longtemps.

L’aveuglement de la France jacobine la mènera au même endroit que sans sœur nommée URSS en 1989, car rien ne peut arrêter la soif de liberté des Peuples.

 « L'utopie est la vérité de demain ».

Victor Hugo

31 janvier 2015

Commémoration du soulèvement séparatiste Niçois de 1871 !

1871_CANONSChaque année, les Niçois commémorent le soulèvement séparatiste réprimé violemment par la France, suite au déni de la réalité du scrutin pourtant limpide, des élections législatives du 8 février 1871…

En effet, lors des élections législatives du 8 février 1871 dans le pays de Nice, le raz-de-marée séparatiste emporta tout. A peine passés 10 ans d'annexion, la ville de Nice donna 16 514 voix aux quatre candidats séparatistes et seulement 900 au préfet Dufraisse candidat français qui malgré ses fraudes avérées et des moyens importants, fut littéralement balayé. Sur le territoire du Pays de Nice, Garibaldi obtint 13 984 voix sur 29 428 suffrages exprimés, soit 47,51 %, Piccon, Bergondi et Borriglione, autres candidats séparatistes, 12 550, soit 42,64 % alors que le préfet Dufraisse se contentait de 2894 voix, soit 9,83 % !
Le lendemain du vote, les dépouillements terminés, Joseph André titra dans le Dirrito: « Vive Nice !!! »; dans un long éditorial, il écrivait entre autre : « ...Nice a parlé ! Mais non la Nice des Piétri et des Pillet (Piétri envoyé par Napoléon III avait truqué le plébiscite de 1860 et Pillet, consul de France à Nice avait beaucoup intrigué à Nice pour favoriser l'annexion) mais la Nice de Ségurane et de Garibaldi ! Le citoyen Dufraisse a renié Garibaldi car il est le chef du parti séparatiste, Nice à l'unanimité a voté Garibaldi, donc, citoyen Dufraisse, et selon votre propre logique, Nice est séparatiste et ne reconnaît pas l'infamie de 1860 ! Ce vote magnifique est un plébiscite ! ».

Du 8 au 10 février, les Niçois se souviennent… de qui ils sont !

Du 8 au 10 février, les Niçois mettent en évidence le drapeau Niçois ou allument une bougie...

« Pour que le droit des gens ne soit pas une vaine parole... », comme le disait dans l'une de ses nombreuses protestations, le héros des deux mondes en 1860...

« J'ai toujours entendu dire par les républicains qu'ils étaient les défenseurs des droits de l'homme contre la tyrannie...Ceci soit dit pour la dernière fois à la confusion de ces doctrinaires qui veulent se faire un monopole de la conception républicaine comme s'ils en étaient les inventeurs, et comme si avant eux, il n'eût jamais existé de république ».

 Garibaldi

 

 

 


01 novembre 2013

Le Pays de Nice libéré: la prospérité assurée !

PIB Nice luxembourg

Pendant que le désormais défunt « modèle français » que le monde entier nous envierait selon la propagande étatique française, mais que visiblement aucun pays développé n'a jamais souhaité appliquer, le Luxemboug dont la démographie et la superficie avec le Pays de Nice sont similaires, avec un avantage géographique évident pour le Pays de Nice, commencera l'année 2014 en tête du classement mondial (FMI) des PIB par habitant...

La décadence identitaire, morale et économique font que la manipulation mentale faite par la France jacobine à l'égard du Pays de Nice concernant notre capacité à vivre séparé de l'Etat français, n'a plus d'emprise sur le Peuple Niçois qui désormais connait ses droits inaliénables à vivre libre !

PIB france luxembourg

Les Niçois doivent sortir des clivages idéologiques instaurés par la force occupante qui permettent au pouvoir central parisien de diviser et contrôler la population. Les Niçois ont des droits, ils doivent s’occuper de leurs affaires comme le font très bien Monaco et le Luxembourg, et voir les choses à travers un prisme Niçois et non plus un prisme français qui est catastrophique pour eux.

Prospérité, Education, Retraites, Sécurité, Identité... les objectifs sont réalisables, mais les Niçois ne peuvent les faire aboutir que librement !

« Du coté du peuple est la conscience du devoir, c'est cette résolution qui fait réussir les entreprises les plus difficiles ».
 Garibaldi.

 

17 février 2012

Minoritaire dans son pays: quand l'arroseur devient l'arrosé !

fran_ais_de_souche Quand il s'agit de déterminer ce qui définit un Niçois, les pro-annexionistes à défaut d'exposer des arguments pertinents prennent un malin plaisir à faire remarquer qu'aujourd'hui, les Niçois pouvant se revendiquer « de souche » seraient minoritaires dans le pays de Nice. Un peu comme si cette « maladie locale » était sur le point d'être éradiquée grâce à l'apport conséquent du sang pur et civilisateur issu de cent cinquante ans de colonisation française !

Selon eux, pour pouvoir se définir comme étant Niçois il faudrait avoir cent pour cent d'aïeux issus du pays de Nice avant 1860. Imaginez un seul instant que nous transposions ce raisonnement à la France? Pierre et Marie Curie, Platini, Zidane, Rama Yade, Sarkozy, Estrosi ( fils d'immigrés italiens qui se revendiquait lors de la campagne des municipales de 2008 « être niçois jusqu'au bout des ongles ») et tant d'autres ! Comment les définiriez vous?

Vous conviendrez que cette façon d'aborder la question de l'identité d'un peuple est très caricaturale voire malsaine, c'est d'ailleurs l'argument phare des mouvements d'extrême droite. De toutes façons il est facile de démontrer que beaucoup de niçois qui ne se revendiquent pas forcement « de souche » le sont dans les faits. En 1860 vivaient dans le pays Niçois environ cent cinquante mille habitants. Ceux qui défendent la théorie du « dernier des Mohicans » occultent volontairement le fait, qu'au fil des générations, un grand nombre d' immigrés d'outre Var s'est marié et a eu des enfants avec des Niçois de souche, puis au cours des décennies avec leurs descendants ! Si nous ajoutons le grand nombre d'immigrants Italiens au cours du XXeme siècle et la nombreuse population d'origine Corse (que nous refuserons de qualifier de française)  qui vivent dans notre pays nous pouvons nous apercevoir que finalement les français sont largement minoritaires en Pays Niçois ! De toute manière comme le disait très justement l'intellectuel niçois Stéphane Bosio, « Ce qui crée l’individualité d’une population, c’est la somme de ses intérêts et de ses affections, déterminant en elle la volonté de former une commune, une province, un Etat, quelle que soit la langue qu’elle parle, quelle que soit la configuration géographique du pays qu’elle habite ».

La France considère comme français à part entière celui qui né sur le territoire français ( droit du sol ) et cela quelque soit son origine. Quand il s'agit du peuple Niçois, il faudrait qu'il se justifie d'un pédigrée millénaire irréprochable vis à vis de ceux, nous ne le rappellerons jamais assez, nous ont annexé frauduleusement et qui occupent toujours illégalement le pays de Nice. Le père de Garibaldi était d'origine Génoise et cela n'a pas empêché le Héros des Deux Mondes d'être le plus grand défenseur des droits du peuple Niçois . Des français, parmi lesquels se trouve un illustre romancier qui officie désormais dans le formol de l'académie française, disent même que Garibaldi était né français (période de l'occupation française de 1793 à 1814). Ils devraient nous éclairer sur le fait que Garibaldi fut invalidé après sa victoire aux législatives du 8 fevrier 1871 sous prétexte qu'il était... Italien !                                                     Français quand cela les arrange, Italien quand cela les dérange...
La réponse de Garibaldi était pourtant plus que claire : « Je suis ni français, ni Italien: je suis citoyen Niçois ». Le peuple Niçois s'est construit au cours des siècles grâce à l'apport d'immigrants qui se sont toujours parfaitement intégrés à la population autochtone et sont devenus naturellement Niçois de souche. Cette intégration fut malheureusement stoppée après l'annexion de 1860 et la volonté frénétique de la force Banlieue_police_insideoccupante de dénigrer et de détruire l'identité du peuple Niçois. Aujourd'hui, ceux qui avec un sourire en coin disaient que de toute façon les niçois étaient minoritaires commencent à voir, à leur plus grand désappointement, que cette théorie s'applique désormais et s'appliquera inexorablement dans un futur très proche à leur chère mère patrie !
Nous pourrions dire que c'est l'histoire de l'arroseur arrosé !

La jeunesse Niçoise issue de l'immigration française ne s'y trompe d'ailleurs pas. Quand il y a une trentaine d'années leurs prédécesseurs se revendiquaient « surtout pas niçois » bien que nés à Nice, la génération actuelle, devant l'effondrement des valeurs qui conduisent le pays de leurs ancêtres, sont désormais tous fiers de se raccrocher à une identité qui n'a pas de sang sur les mains et qui reste fidèle à ses principes !  Ils sont fiers d'être Niçois et le revendiquent haut et fort !

25 octobre 2010

Classement de RSF 2010: La France continue sa chute!

Le classement 2010 de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF) est tombé. Et la France avec, au 44ème rang sur 178 pays classés. Entre la Papouasie Nouvelle Guinée et Chypre. En 2002, elle occupait la 11ème place...

Classement RSF 2010

Si 13 pays européens dominent le classement (dans les 20 premiers), "l’écart continue de se creuser entre les bons et les mauvais élèves", et certains se retrouvent à l'Ouest : Grèce (70e), Bulgarie (70e), Roumanie (52e), Italie (49e). Au rythme où les choses évoluent (33 places de perdues en 8 ans), la France fera bientôt son apparition dans ce peloton de queue. "Violation de la protection des sources, concentration des médias, mépris et même impatience du pouvoir politique envers les journalistes et leur travail, convocations de journalistes devant la justice"... tout y passe.

"La honte"

En France, "l’année 2010 a été marquée par plusieurs agressions contre des journalistes, des mises en examen, des violations ou tentatives de violations du secret des sources et surtout un climat lourd de défiance envers la presse. La majorité présidentielle a eu des mots très menaçants, parfois insultants, envers certains médias. Ces déclarations ont eu une résonance mondiale et, dans beaucoup de pays, le gouvernement français n’est plus considéré comme respectueux de la liberté d’information" a déclaré François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières. D'où la prochaine campagne de presse, révélée par Rue89, qui détourne la photo officielle du président de la république. Avec pour sous-titre : "la honte".

Posté par LIBERA NISSA à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 mai 2010

Liberté de la presse: et si les médias français parlaient du classement de reporters sans frontières?

logo_rsfLa France en grande prêtresse des droits de l'homme et de la liberté de la presse chez les autres, oublie de nous faire part de sa lamentable 43 ème place au classement mondial effectué par reporters sans frontières en 2009. Nous n'osons même pas imaginer la place que prendrait uniquement la presse officielle écrite et audiovisuelle sévissant dans le pays de Nice dans ce classement. Elle serait sans aucun doute très proche du classement de la Corée du Nord !
Pour rappel:

« Il est inquiétant de constater que des démocraties européennes comme la France, l’Italie ou la Slovaquie continuent, année après année, de perdre des places dans le classement. L’Europe doit faire preuve d’exemplarité dans le domaine des libertés publiques. Comment dénoncer les violations commises dans le monde si l’on n’est pas irréprochable sur son territoire ? L’effet Obama, qui a permis aux Etats-Unis de regagner 16 places, ne suffit pas à nous rassurer. Dans le bas du classement, nous sommes particulièrement préoccupés par la situation en Iran. Le pays se rapproche dangereusement du trio infernal pour la liberté de la presse, constitué depuis des années par l’Erythrée, la Corée du Nord et le Turkménistan », a ajouté le secrétaire général de l’organisation.

Le classement mondial de la liberté de la presse est établi comme chaque année par Reporters sans frontières, grâce aux centaines de journalistes et experts des médias qui ont répondu à son questionnaire. Il prend en compte les violations de la liberté de la presse commises entre le 1er septembre 2008 et le 31 août 2009.

LE CLASSEMENT 2009

Rang    Pays                                Note   

1     Danemark                             0,00    
2     Finlande                               0,00    
3     Irlande                                  0,00    
4     Norvège                                0,00    
5    Suède                                   0,00    
6     Estonie                                0,50
7     Pays-Bas                             1,00    
8    Suisse                                  1,00    
9     Islande                                 2,00    
10    Lituanie                                2,25    
11    Belgique                               2,50    
12    Malte                                  2,50    
13    Autriche                              3,00    
14    Lettonie                               3,00    
15    Nouvelle-Zélande                  3,00    
16    Australie                             3,13    
17    Japon                                 3,25    
18    Allemagne                          3,50    
19    Canada                              3,70    
20    Etats-Unis (territoire américain)     4,00    
16    Luxembourg                       4,00    
17    Royaume-Uni                     4,00    
23    Jamaïque                           4,75    
24    République Tchèque           5,00    
25    Chypre                              5,50    
26    Hongrie                             5,50    
27    Ghana                               6,00    
28    Trinidad et Tobago              7,00    
29    Uruguay                            7,63    
30    Costa Rica                        8,00    
31    Mali                                  8,00    
32    Portugal                            8,00    
33    Afrique du Sud                   8,50    
34    Macédoine                        8,75    
35    Grèce                               9,00    
36    Namibie                            9,00    
37    Pologne                            9,50    
38    Slovénie                           9,50    
39    Bosnie-Herzégovine          10,50    
40    Chili                                10,50    
41    Guyana                           10,50    
42    Surinam                          10,60    
43    France                       10,67    
44    Cap-Vert                         11,00    
......................................................;
167     Yémen                         83,38    
168     Chine                           84,50    
169     Laos                            92,00    
170     Cuba                            94,00    
171     Birmanie                     102,67    
172     Iran                             104,14    
173     Turkménistan               107,00    
174     Corée du Nord              112,50    
175     Erythrée                       115,50

Sources:
Reporters Sans Frontières

Posté par LIBERA NISSA à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 avril 2010

Droit international: la France hors la loi doit prendre ses responsabilités concernant Nice et la Savoie !

L

Communiqué de la L.R.L.N.

La France face à ses responsabilités suite à l’abrogation du Traité de Turin:

Communiqué du 8 avril 2010 : « Le 24 mars 2010, jour du 150e anniversaire de la signature du Traité de Turin qui vendit illégalement la Savoie et Nice à la France, Messieurs Jean de Pingon, fondateur de la Ligue savoisienne et Alain Roullier-Laurens, président fondateur de la Ligue pour la Restauration des Libertés Niçoises (L.R.L.N.) réunis à Genève, ont signé conjointement La Déclaration de Genève. Ce document a été adressé à tous les Ambassadeurs des puissances signataires du Traité de Paix de 1947, accrédités en Suisse. Lire la SUITE...

Posté par LIBERA NISSA à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,