Photos liées au tag 'garibaldi'

Voir toutes les photos

Guerre de 14/18 et revendication territoriale: la jurisprudence en question !

protestation officielle Keller Garibaldi

Souvent, les détracteurs des revendications souverainistes du Peuple Niçois pourtant légitimes, à défaut de proposer des contre-arguments pertinents,  se plaisent à affirmer que leurs doléances ne sont plus d'actualité, que l'eau a coulé sous les ponts et que désormais le débat est clos...

En cette année 2014, c'est à grand coup de commémorations franchouillardes, que la jacobine célèbre le centenaire du début de la première guerre mondiale, qui est toujours d'actualité bien évidemment, tout comme l'apologie du 14 juillet 1789 !

Si on met de côté les innombrables victimes innocentes qui au départ ne souhaitaient que vivre en paix mais qui furent malheureusement instrumentalisées par les Etats-Nation artificiels, dont les intérêts mercantiles ne sont plus à démontrer, il existe un volet peu évoqué mais fondamental puisse qu'il s'agit de l'application du droit international.

En effet, Bien peu de gens imaginent qu'il ne suffit pas de conquérir un territoire militairement pour l'occuper en toute légalité, mais qu'il faut avant tout en avoir la légitimité juridique!

Bien que malheureusement la loi du plus fort soit prédominante, il reste que pour revendiquer de façon irréfutable un territoire, il faut pouvoir faire valoir des droits juridiques incontestables.

Ce fut le cas pour la France le 11 novembre 1918 quand elle exhuma la protestation de M. Emile Keller, qui au nom des députés du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Meurthe et Moselle, protesta contre l’annexion de l’Alsace et la Lorraine par l’Allemagne afin de préserver les droits de ces populations et de la France. 

A la fin de la guerre de 1914-1918, quelques heures seulement après l’armistice signé le 11 novembre, l’Assemblée nationale française se réunit en séance extraordinaire ; la séance fut ouverte à 14 H 45, et les députés réclamèrent  immédiatement à la communauté internationale le retour des provinces perdues lors de la précédente guerre.

Il est très intéressant de noter sur quelles bases légales s’est appuyée cette réclamation :

On exhuma donc le procès-verbal de la protestation du député Keller  qui  dormait dans les archives depuis quarante-sept ans, on le relut en séance, et cet acte suffit à établir juridiquement les droits de la France sur ces territoires.

La protestation officielle faite par Garibaldi et Laurenti-Roubaudi au parlement de Turin en 1860 est en tous points similaire à celle de Keller et toujours recevable par les instances internationales.

Ce qui est valable pour la France l'est donc logiquement aussi pour le Pays de Nice !

A bon entendeur...

 


Pays Niçois et Occitano-provençaux : Mettons les pendules à l'heure !

« Mes concitoyens ont toujours été en guerre avec les Français et les Provençaux ; aucun fait dans l’histoire niçoise ne montre qu’ils aient été d’accord avec la France et la Provence avec qui ils ont toujours été en guerre »

Jousé Garibaldi le 12 Avril 1860 (Parlement de Turin)

 

drapeauOccitan100x138

Tentatives de récupération de l'identité niçoise aujourd'hui

Nice, Marseille et la Provence

Le prétendu lien féodal

Les tentatives d'assimilation par Mistral et le Félibrige

 

Henri Sappia 1996707571_4c4e44cbba

L'utilisation des morts Niçois

Résistance des intellectuels...

La lutte des intellectuels Niçois contre le clan des "Provençaux" au sein de l'Acadèmia

Conclusion

 

Date anniversaire de la naissance de Garibaldi: Les garibaldiens seront présents.

 

Garibaldi anniversaire

Communiqué de Boulegan Sian Nissart et la LRLN:

« A l’occasion de la réouverture de leur permanence, les associations Boulegan Sian Nissart et la LRLN proposent à leurs militants et sympathisants ainsi qu’à ceux des autres associations culturelles niçoises à les rejoindre pour fêter, le 4 juillet 2014, le 207ème anniversaire de la naissance de Giuseppe Garibaldi.

Ils seront accueillis à partir de 18h au 1 bis rue Caïs de Pierlas pour boire le verre de l’amitié, puis invités à aller à 20 h se recueillir et déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue du héros niçois.

Après une allocution des représentants de Boulegan Sian Nissart et de la LRLN, sera entonné notre hymne « Nissa la bella »,  puis ce sera le retour à la permanence pour prendre une collation.»

31 janvier 2015

Commémoration du soulèvement séparatiste Niçois de 1871 !

1871_CANONSChaque année, les Niçois commémorent le soulèvement séparatiste réprimé violemment par la France, suite au déni de la réalité du scrutin pourtant limpide, des élections législatives du 8 février 1871…

En effet, lors des élections législatives du 8 février 1871 dans le pays de Nice, le raz-de-marée séparatiste emporta tout. A peine passés 10 ans d'annexion, la ville de Nice donna 16 514 voix aux quatre candidats séparatistes et seulement 900 au préfet Dufraisse candidat français qui malgré ses fraudes avérées et des moyens importants, fut littéralement balayé. Sur le territoire du Pays de Nice, Garibaldi obtint 13 984 voix sur 29 428 suffrages exprimés, soit 47,51 %, Piccon, Bergondi et Borriglione, autres candidats séparatistes, 12 550, soit 42,64 % alors que le préfet Dufraisse se contentait de 2894 voix, soit 9,83 % !
Le lendemain du vote, les dépouillements terminés, Joseph André titra dans le Dirrito: « Vive Nice !!! »; dans un long éditorial, il écrivait entre autre : « ...Nice a parlé ! Mais non la Nice des Piétri et des Pillet (Piétri envoyé par Napoléon III avait truqué le plébiscite de 1860 et Pillet, consul de France à Nice avait beaucoup intrigué à Nice pour favoriser l'annexion) mais la Nice de Ségurane et de Garibaldi ! Le citoyen Dufraisse a renié Garibaldi car il est le chef du parti séparatiste, Nice à l'unanimité a voté Garibaldi, donc, citoyen Dufraisse, et selon votre propre logique, Nice est séparatiste et ne reconnaît pas l'infamie de 1860 ! Ce vote magnifique est un plébiscite ! ».

Du 8 au 10 février, les Niçois se souviennent… de qui ils sont !

Du 8 au 10 février, les Niçois mettent en évidence le drapeau Niçois ou allument une bougie...

« Pour que le droit des gens ne soit pas une vaine parole... », comme le disait dans l'une de ses nombreuses protestations, le héros des deux mondes en 1860...

« J'ai toujours entendu dire par les républicains qu'ils étaient les défenseurs des droits de l'homme contre la tyrannie...Ceci soit dit pour la dernière fois à la confusion de ces doctrinaires qui veulent se faire un monopole de la conception républicaine comme s'ils en étaient les inventeurs, et comme si avant eux, il n'eût jamais existé de république ».

 Garibaldi

 

 

 

16 septembre 2012

Parasitage avéré des identitaires: images pillées à « Liberà Nissa » puis floquées par « nissa rebela/jouinessa rebela »!

nissa_r_mentaIl est plus qu’étrange que l'on retrouve un dessin édité sur notre site garibaldien « Liberà Nissa » sur un vêtement floqué « nissa rebela / jouinessa rebela »...
Etrange aussi, la pseudo analyse diffusée sur le blog de l'antenne niçoise du mouvement d'extrême droite français nommé « bloc identitaire », suite au premier tour de l'élection partielle dans le canton de Levens le 9 septembre 2012... rappelons qu’il vit l'effondrement du candidat Benoît Vardon (frêre du président de Nissa rebella) qui est l’un des responsables des jeunes identitaires de « jouinessa rebela »...
Entre d'autres inepties à quatre-sous dont nous nous refuserons de faire une quelconque publicité, nous avons pu lire:
« Par ailleurs, au-delà du FN, nous avons vu émerger dans ce scrutin une candidature parasitaire totalement caricaturale et folklorique »... celle-ci aurait, selon eux, « perturbé et égaré leurs électeurs aquis lors d'élections précédentes »... C’est véritablement prendre les électeurs pour des imbéciles que de supposer qu’ils ne savent pas lire les professions de foi des candidats, ni reconnaître deux personnes différentes sur des affiches : personne en effet ne peut prendre notre candidat pour Benoît Vardon !!!

Les identitaires français bien mal déguisés en niçois, nous accusent de les parasiter, de semer le trouble dans l'électorat, alors qu’il non_ouiest parfaitement flagrant et établi que c'est le contraire, puisque notre candidat à déclaré dans Nice-Matin que le Parti Niçois/Partit Nissart  était l’antithèse du bloc identitaire français ; on ne saurait être plus clair !

Benoît Vardon, en tant que responsable de « jouinessa rebela », sous-sous marque du bloc identitaire français à Nice, ne peut en aucun cas ignorer que les dessins copyrightés et floqués sur des vêtements à l'effigie de « nissa rebela / jouinessa rebela » sont les œuvres exclusives de notre média Internet ( la “propriété intellectuelle” protége les créations de l’esprit, à savoir les inventions, les œuvres littéraires et artistiques et les symboles, noms, images, dessins et modèles utilisés dans le commerce.) et que nul n’a le droit de s’en approprier sans notre autorisation. Si cet abus devait se poursuivre, nous engagerions les poursuites adéquoites...

Les identitaires doivent comprendre que la contrefaçon est punie par la loi de leur pays (la France) et que celles et ceux qui se promènent avec des sacs Louis Vuitton achetés au marché de Vintimille sont autant crédibles que « nissa rebela / jouinessa rebela » en séparatiste garibaldien ! C'est de la contrefaçon de très mauvaise facture !

La Vérité ratrappe une fois de plus ces imposteurs qui sont en réalité des membres actifs et corrosifs de l’aile extrême-droite de la force occupante... et les niçois ne sont pas dupes !


02 septembre 2012

Julien Llinares ( Parti Niçois) soutenu par « l''institut d'études garibaldiennes »

INSTITUT NICOIS ET INTERNATIONAL D’ETUDES GIUSEPPE GARIBALDI 

Communiqué du 27 août 2012

Institut_garibaldien« L’Institut Niçois et International d’Etudes Giuseppe Garibaldi, soutient la candidature niçoise de M. Julien Llinares dans le canton de Levens. Ce candidat a toujours soutenu et mis en pratique les valeurs garibaldiennes. Il a activement participé aux fêtes données à Nice par la L.R.L.N. à l’occasion du 200éme anniversaire de la naissance du Héros des Deux-Mondes, présidées par Giuseppe Garibaldi, descendant direct du héros. Comme jadis Garibaldi, M. Llinares est un indéfectible promoteur de l’identité niçoise, et son attachement au Païs Nissart, en fait un candidat naturel dans le canton de Levens. »

Garibaldi_ARL_LlinaresLe président d'honneur de  L’Institut Niçois et International d’Etudes « Giuseppe Garibaldi » est Giuseppe Garibaldi, arrière-petit-fils du héros des deux mondes, conservateur de la maison-musée de Garibaldi à Caprera et le seul autorisé par l’Etat italien à y résider. Président de l'Institut historique International des Etudes « Giuseppe Garibaldi » il est le représentant officiel de Garibaldi en Italie et dans le monde.

 

 

01 septembre 2012

Election cantonale partielle de Levens: des soutiens pas très niçois semblent se dévoiler !

soupe_au_porcSelon le blog dédié à l'antenne « niçoise » du bloc identitaire (nissa rebela), Mario Borghezio, député de la trés anti-garibaldienne ligue du nord plusieurs fois condamné pour violences, aurait annoncé « son soutien » au candidat d'extrême droite Benoît Vardon, à l'occasion de l’élection partielle des 9 et 16 septembre 2012 dans le canton de Levens. ...
Mario_BorghezioCe même Borghezio, dans le fameux documentaire de canal+ « Europe Ascenseur pour les fachos » expliquait aux identitaires du pays niçois comment faire oublier qu'ils sont des fascistes en se faisant passer pour des « régionalistes »... On pouvait y voir entre autres M. Plaquevent, plusieurs fois candidat identitaire à Nice, acquiesçer : « Il faut insister beaucoup sur le côté régionaliste de notre mouvement, c’est une bonne manière de ne pas être classé comme fasciste nostalgique, mais comme une nouvelle mouvance régionale, catholique, etc... mais dessous, nous sommes toujours les mêmes ».

Le journaliste résumait ainsi cette tactique « pénétrez partout où vous le pouvez et mentez pour faire oublier que vous êtes fascistes ».

 En juillet 2011, la ligue du nord a elle-même suspendu temporairement Borghezzio pour avoir glorifié plusieurs idées du manifeste d' Anders Behring Breivik , l'auteur du massacre en Norvège, c'est dire la personnalité de celui qui soutient le candidat du bloc identitaire ...

partit_nissart__Ni_oisNi de gauche, ni de droite, Le Parti Niçois - Partit Nissart est un mouvement régionaliste apolitique 100% Niçois et s'inscrit dans la continuité de nos ancêtres qui ont défendu becs et ongles la liberté du Pays de Nice comme le firent Segurana, Verani, Ribauda, les Barbets , Garibaldi, Arson, Sappia, André... et tant d'autres anonymes.


Depuis une dizaine d'années, un groupuscule d'extrême droite étranger dont le symbole est le sanglier gaulois parasite notreCatarina_Segurana Identité ...
et il est vraiment temps que cela cesse !
Pour défendre efficacement leurs intêrets, les Niçois doivent regarder notre société par le prisme Niçois et plus par un prisme français imposé par la force occupante...

Les Niçois sont ni de gauche, ni de droite: ils sont Niçois !

Catarina Segurana rende toujou pan per crissenssa.

 

150° della tragica e sfortunata impresa garibaldina di Aspromonte: MESSAGGIO DA NIZZA !

MESSAGGIO DA NIZZA

Garibaldi_fu_feretoCari Amici di Bolzano, mentre celebrate il 150° della tragica e sfortunata impresa garibaldina di Aspromonte, mi è caro ricordare che la città natale dell’Eroe dei Due Mondi, Nizza, fu allora vicina a Garibaldi, non solo moralmente, ma anche fornendo volontari all’impresa, tra cui menzionerò solamente Giovanni Basso, uno dei più intimi e cari amici di Garibaldi, del quale diverrà segretario particolare. Un altro nizzardo, Pietro Donato Giraud, alto ufficiale della Regia Marina, non impedì a Garibaldi di sbarcare in Calabria e, accusato di questo, lascerà volontariamente la carriera delle armi. Non dimentichiamo che il fallimento dell’impresa di Aspromonte fu causato dalle pressioni esercitate sul giovane Regno d’Italia da napoleone_il_piccoloNapoleone il piccolo, il difensore dell’illegittimo potere temporale dei papi e quindi un nemico dell’unità nazionale italiana, checché ci venga a raccontare certa interessata propaganda. Napoleone il piccolo è stato anche il grande nemico di Nizza e della sua cultura autoctona.

Ci fa piacere che la figura del nostro concittadino Garibaldi, in tutti i suoi aspetti, venga ricordata nella città di Bolzano, che spero di poter presto visitare.

Tutti i nizzardi di stirpe hanno dei legami antichi con la penisola, dei legami di sangue e di parentela, dei legami economici e dei legami d’amicizia; i veri Nizzardi hanno maggiore affinità verso la cultura italiana che non verso la pseudo-cultura francese, ci tengo a manifestare, per mezzo del Dr. Achille Ragazzoni, Delegato Generale della Lega Nizzarda in Italia, tutto il mio affetto per la nostra sorella latina; questo affetto è una fiamma vivace che non ha mai cessato di crescere nel mio cuore nel corso del tempo. In occasione della celebrazione del 150° della battaglia di Aspromonte, dove nella sofferenza e nell’avversità Garibaldi mostrò di essere più grande ancora di quanto non sia stato nelle sue numerose vittorie, io sono con voi con tutto il cuore, e vi indirizzo tutti i miei più vivi sentimenti d’amicizia nizzardi così come il saluto caloroso dei membri della Lega Nizzarda.

I migliori auguri per un ottimo svolgimento del Congresso:

Viva Garibaldi e Viva Bolzano!

Alain Roullier – Laurens

Presidente della LRLN

ALLIANZ RIVIERA: 0% Nissart mais 100% Vergougna !

allianz_riviera« Le nom attribué au futur Grand stade de Nice a stupéfait la population et les supporters : les responsables ont fait le choix de la honte, alors que tout le monde attendait qu’ils fassent le choix de la gloire en le baptisant « Garibaldi ».  Dans une société française  où tout est à vendre, il n’est pas étonnant que l’argent ait conduit certains à cette intolérable indignité.

« Dans une ville qui a eu beaucoup à souffrir le l’occupation lors de la seconde guerre mondiale, où l’on a fusillé des jeunes otages du Lycée Masséna, torturé des résistants, déporté opposants et minorités religieuses, d’où des convois sont partis  vers les camps d’extermination, nommer « Allianz » le grand stade de Nice est une insulte à leur mémoire. C’est aussi une insulte à leurs descendants, qui décemment ne pourront pas mettre les pieds dans un stade qui porte le nom d’une société qui à l’époque nazie assurait entre autre le personnel du camp d’extermination d’Auschwitz, et les bâtiments, fours crématoires, laboratoires où l’on procédait à de hideuses expériences,  et sans doute aussi les chambres à gaz et les stocks de Zyklon B.

 « Après la destruction, lors  de la nuit de cristal, des biens appartenant à des juifs, soit 200  synagogues et 6500 magasins, puis à l'exode et aux déportations qui suivirent, cette société qui assurait beaucoup des  biens détruits, remboursa... les nazis auteurs des déprédations !

 Allianz_kurt_smith« Cette société, autrefois très liée au parti nazi, dont le directeur général Kurt Schmitt devint même ministre du Reich, en ne changeant pas de nom après la guerre, a montré clairement qu’elle ne rejetait pas catégoriquement son noir passé qu’il convient de rappeler brièvement. Fouiller dans les latrines de l’Histoire n’est point agréable, mais il convient de le faire, pour rappeler aux financiers immoraux que l’indignité flétrit, qu’elle marque une société au fer rouge, et que l’honneur, et la dignité  n’ont pas de prix.

 « Aux Etats-Unis, où pourtant le capitalisme règne, une levée de bouclier a empêché ce qui malheureusement est arrivé à Nice. En effet, alors que cette société s’implantait dans le pays, la presse et notamment le New York Time, dévoilèrent, en 2008, les négociations secrètes de la société Allianz avec les équipes New-Yorkaises des « Jets » et des « Giants » aux fins de donner son nom au stade de Meadowlands en échange du versement de 25 millions de dollars par an à ces deux équipes. Les journaux dévoilèrent  à cette occasion « que cette société assurait les installations des camps de concentration et adressait aux nazis l’argent dû  aux légitimes bénéficiaires Juifs »...

 ALLIANZ_RIVIERA_STADIUM« La présidente Républicaine du Comité des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants, dénonça, elle aussi le scandale et déclara dans les médias : « Allianz n’est pas un conglomérat ordinaire de l’assurance ;  cette compagnie a été impliquée dans l’une des plus grandes atrocités de l’histoire récente et a usé de longues manœuvres dilatoires pour éviter d'affronter la responsabilité de ses actes. Il est largement temps pour Allianz de payer sa dette aux survivants et aux familles qui ont souffert des conséquences de l‘Holocauste ». Des procès sont d’ailleurs toujours en cours, initiés par les victimes et leurs descendants.

Intégralité du communiqué >>> NOM DU GRAND STADE DE NICE : LE CHOIX DE LA HONTE !!! - Parti Niçois - Partit Nissart - site officiel