09 avril 2011

Est-ce décent d'honorer Bonaparte dont le préfet instaura la ségrégation raciale à Nice ?

nice_matin_napol_on

C'est la question que les Niçois peuvent légitimement se poser...

Mr Olivier Ghebali ( nouveau président de l'association du Souvenir napoléonien à Nice et débarqué chez nous en 2008 ) a déclaré dans le Nice matin du 8 avril 2011 que « tout ce qu'il y a de moderne en France, c'est lui (Bonaparte): préfets, juges d'instruction, Conseil d'état ».

 Le 9 novembre 1799 (18 Brumaire An VIII, selon le calendrier républicain), le général Napoléon Bonaparte met fin au régime du Directoire par un brutal coup d'État. Il ouvre la voie à sa propre dictature et met fin au régime révolutionnaire proprement dit. Conformément aux dispositions imposées par Bonaparte, le titre de Premier Consul et la réalité des pouvoirs sont octroyés au vainqueur du 18 Brumaire. Il a 30 ans. À ses côtés figurent deux Consuls qui n'ont qu'un rôle consultatif. Il s'agit de Cambacérès, un ancien conventionnel régicide, et Lebrun, un ancien député de la Constituante, aux penchants royalistes. Les trois consuls sont nommés pour dix ans.

 Le pouvoir législatif est réparti entre quatre assemblées : le Sénat conservateur, le Tribunat, le Corps législatif et le Conseil d'État. Les membres de ces assemblées sont choisis par le gouvernement parmi des listes de notabilités. Ces listes elles-mêmes résultent d'un vote des citoyens à plusieurs degrés. Autant dire que l'on est ici très loin de notre conception actuelle de la démocratie.

  Après avoir pillé l'Egypte, Bonaparte mit l'Europe à feu et à sang jusqu'en 1814 année de la chute du premier empire à Waterloo. Sous son règne, les Niçois occupés furent pillés, chassés, martyrisés, cloués sur les portes et subirent les décrets de « la modernité française » instaurés par la courroie de transmission de la France jacobine: le préfet !
S_gr_gation_racialeLes préfets Chateauneuf Randon ( qui instaura la ségrégation raciale à Nice) et Dubouchage ont laissé au Peuple Niçois des souvenirs cuisants concernant la modernité de l'Etat français.

 Il est inadmissible qu'on puisse honorer et de surcroît à Nice, un tyran reconnu comme tel dans le monde entier et qui fut le précurseur des dictateurs du XXeme siècle adulé entre autres par Adolph Hitler, Augusto Pinochet et le tortionnaire anthropophage autoproclamé « empereur » de centrafrique... Bokassa Ier !


19 novembre 2010

Les festivités du 150eme anniversaire du "rattachement" de Nice à la France !


estrosi_150_ans

couverture_verite_

En cette années du 150e anniversaire de l’annexion de Nice, cet ouvrage très documenté fait le point complet sur cet évenement capital et ses prolongements. Beaucoup de Niçois instruits par la tradition orale n’ont jamais cru à la version officielle du vote massif en faveur de l’annexion. Le résultat invraissemblable du plébiscite de 1860 et un trait caractéristique de toutes les dictatures. Mais la version officielle, véhiculée par l’université, les institutions et les historiens proches du pouvoir, occultait l’évidence ; le sujet n’était pas étudié, les pièces manquaient, dispersées ou volontairement retenues. Cependant, les ouvrages récemment parus dans la collection Les Cahiers de l’annexion, et la mise en lumière de documents irréfutables, ont totalement décrédibilisé la version officielle. Aujourd’hui, ouvertement ou à demi-mot, la fraude est largement admise. Seuls les hommes de parti ne peuvent reconnaitre une vérité qui les prive de toute légitimité à Nice.
LA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE de Alain Roullier-Laurens

 

ciotti_150_ans

13 juin 2010

Appéro géant à Nice pour retraités/figurants français à la fête du " rattachement" !

Communiqué du 12 juin 2010 : VERGOUGNA !
Photo_NMSelon un sondage effectué par le monopole de presse, 75 % des Niçois ne désirent pas pas participer aux honteuses "célébrations" du 150e de l'annexion scélérate. Connaissant  l'impartialité et les pratiques de cet organe qui vit en grande partie avec les publicités municipales et départementales, l'on peut supposer que le chiffre de 75% avoué est encore au dessous de la réalité. Qu'à cela ne tienne, on a remplacé les Niçois par quelques centaines de franchouillards retraités et de touristes affamés, se pressant derrière les barrières comme des veaux à la mangeoire pour mendier un morceau de pan bagnat ! Les mêmes qui courent habituellement de buffets en buffets et parfois même n'hésitent pas à remplir discrètement leurs sacs de victuailles, sont maintenant utilisés comme figurants lors des "fêtes" du 150eme !!! Les Niçois sont fiers et n'ont jamais demandé l'aumône, même aux pires heures de leur histoire ; Le monopole de presse présente ces gens tendant la main, comme des Niçois ! Mais ces niçois administratifs et ces touristes qui ne sont pas Niçois sont la parfaite image de ce que sont devenus les français. Il ne faudrait pas mélanger les torchons français et les serviettes niçoises, en présentant cette engeance comme le peuple Niçois. Ceux qui se livrent à cette indigne manipulation se couvrent de honte encore une fois. Les Niçois doivent boycotter une presse qui les insulte à longueur de journée ; et il faudra bientôt éradiquer de notre ville la plaie que sont les partis français et leurs acolytes. En 1860 le journaliste niçois Fenocchio avait écrit que "la fête de l'annexion avait été une honte pour la france et un honneur pour les Niçois qui n'y avaient pas participés". Un siècle et demi plus tard, il se passe exactement la même chose. Ahura Basta, ils polluent notre air , il faut les chasser, qu'ils aillent mendier et fouiller dans les poubelles de l'autre coté du Var ! Vergougna ! "

10 juin 2010

Manipulation des pro-annexionnistes français: La LRLN réagit !

L.R.L.N.  COMMUNIQUE ET MISE AU POINT DU 8 JUIN 2010 - 
lrln« Nous appelons de nouveau nos membres, amis et sympathisants à se rendre aux manifestations officielles organisées à l’occasion du 150e anniversaire de l’annexion scélérate, afin de manifester bruyamment leur mécontentement, sans violence, mais fermement. C’est au cœur du système oppresseur qu’il faut agir et non ailleurs, pour donner à cette protestation populaire une valeur de symbole fort. Le peuple niçois, agissant spontanément,  souverainement et hors de tout parti ou faction, doit manifester sa haute réprobation contre la puissance annexante arrogante qui ose célébrer notre asservissement en grandes pompes. En ces circonstances hautement symboliques, lui seul en a le droit, personne ne peut parler en son nom. »

« Le calendrier des manifestions est maintenant disponible. Nous rappelons les dates d’événements importants auxquels il convient d’être présent en priorité : les 12,  15, 16, 17, 18, 19 et 20 juin 2010  à 22 h devant le Palais Sarde, où il sera donné une série d’indignes représentations théâtrales, célébrant Napoléon le petit, premier dictateur moderne. Le 14 juin à 12 h devant le honteux monument du centenaire (érigé en bordure du jardin Albert 1er, face à la mer), où l’on célébrera l’anniversaire de la vente de Nice et sa prise de possession par la puissance annexante, le 14 juin 1860. Pour les vrais Niçois, c’est un devoir de conscience  de se rendre à ces manifestations, en famille et avec ses amis, pour protester par tous moyens opportuns, hors la violence qu’il convient de rejeter absolument. Nous y serons nous-mêmes  et conseillons à tous nos amis d’y participer très nombreux, car seul le nombre d’opposants sera significatif de la volonté populaire ».

« Il semble qu’une polémique soit née sur le web à propos d’une manifestation organisée par un « collectif » douteux initié par des personnages qui apparemment ne souhaitent pas apparaître au grand jour et se noient dans l’anonymat. Quelques personnes ont souhaité connaître notre position à ce propos ;  nous la donnons volontiers, car contrairement à certains nous n’avons jamais avancé masqués, le public sachant qui nous sommes, ce que nous voulons, pourquoi nous le voulons et ce que nous avons fait. Chacun sait également que certains des membres de notre direction, par de nombreuses études et publications ont rendu aux Niçois leur histoire occultée depuis un siècle et demi par l’occupant,  ce que personne n’avait eu le courage de  le faire avant eux ».

« Il était fatal que la commémoration du 150e anniversaire de l’annexion aiguise l’appétit des récupérateurs patentés de tout événement médiatique. Il était prévisible que les mêmes tentent de récupérer la juste colère des Niçois, afin de servir leurs intérêt en manipulant les personnes peu informées  ou de peu de caractère »

« A la question ; doit-on se rendre à la manifestions organisée par ce collectif fantôme, notre réponse est non. Nous n’avons pas à justifier notre position, mais là encore nous serons très clairs, car nous sommes toujours motivés par de saines et logiques raisons. Il y a tout lieu de penser que ce collectif a été initié par un groupuscule d’extrême droite, français qui sévit à Nice et se faufile derrière l’identité niçoise pour servir une idéologie et des intérêts qui lui sont contraires tous points, puisqu’elle est tricolore. Cette explication devrait suffire, mais la polémique pouvant prendre des proportions hors de mesure du fait de l’ignorance et de la désinformation, il convient d’être plus explicite. Le groupuscule national en question et ses succursales dans toute la France ont été créés par des membres dissidents de l’aile droite du Front National,  à savoir la mouvance Megretiste.  L’un des fondateurs et figure de proue  de ce mouvement dont la direction se trouve à Lyon et non pas à Nice a été condamné pour négationnisme et a récemment transformé son mouvement associatif en parti national français déclaré. Ce parti qui n’a rien de niçois, fait de la politique française comme nous avons pu le voir lors des dernières régionales, avec l’alliance avec  M. Bompard, ex-membre du Front National et maire d’Orange. Les membres de ce mouvement, et aujourd’hui de ce parti, plus  tricolores que le drapeau français ont pris pour symbole le sanglier gaulois, ce qui se passe de commentaires ;  bien sûr, l’on n’exhibe pas à Nice pour d’évidentes raisons, on le cache sous les jupons de Catherine Ségurane.... qui lutta contre les Français et leurs alliés Ottomans...  Les manipulateurs n’hésitant pas à multiplier les contradictions des plus grotesques, afin de mieux  désorienter l’opinion,  ont  même « honoré » le socialiste Blanqui, haï par l’extrême droite française ! Lequel se serait bien passé de leur « hommage » car il la combattit avec détermination  et le paya de nombreuses années de prison. Les membres de ce mouvement d’extrême droite français, alliés en Italie avec la Ligue du Nord, qui couvre Garibaldi d’injures et de boue ont osé à Nice, souiller la statue de notre héros en la voilant d’un drap noir, alors qu’ils présentent officiellement défendre notre identité.... Dans la librairie niçoise de l’un des dirigeants de ce parti français, l’on a reçu, pour une signature d’ouvrage un ancien de la division Charlemagne, composée de SS français, alors que Nice a eu à souffrir énormément de cette idéologie au nom de laquelle, entre autres, l’on a fusillé des jeunes niçois du Lycée Masséna.  Ratonnades, actions violentes, fêtes du solstice, symboles bruns à peine déguisés, complètent ce tableau qui est en totale contradiction avec l’identité niçoise et l’esprit niçois. Comment des ultra nationalistes français, héritiers de ceux qui ont envahi Nice en 1543, alliés aux Turcs,  en 1629, en 1691, en 1705, en 1744, en  1792, en  1860 et 1871, peuvent ils oser prétendre manifester contre l’annexion de Nice ? Qui peut le prétendre et qui peut croire, sinon quelques très jeunes Niçois non informés et manipulés ? Les partis nationalistes français sont par essence les pires ennemis de l’identité niçoise, qu’en l‘occurrence ils salissent pour mieux la détruire. Et en sus, ils se servent de jeunes niçois souvent de bonne foi, pour le faire. Rien de bon pour Nice ne peut venir de ce groupuscule français, tricolore, et fier de l’être qui ici prend un nom niçois, en Alsace une couleur alsacienne, en Bretagne une couleur bretonne etc. etc. En Corse ils ne prennent aucune couleur, car toute implantation leur est impossible.  Le but politique déclarés de ce parti nationaliste français est de s’implanter dans le paysage politique français, alors que ce système a toujours voulu  détruire notre identité  et qu’il est responsable de nos maux »

« La démocratie veut certes que chacun puisse défendre  l'idéologie qu’il veut, même quand elle est attentatoire la démocratie ; ce qui se passe ailleurs ne nous intéresse pas directement,  mais à Nice, adhérer, servir ou promouvoir de tels groupuscules, en toute connaissance de cause, ou même en étant trompé, car chacun aujourd’hui peut s’informer aisément de la réalité,  c’est trahir Nice et l’identité niçoise. Ce groupuscule en question est en fait un précieux auxiliaire de la puissance annexante, car il sème la trouble et la confusion, parmi les défenseurs de la cause niçoise et la dessert par des actions totalement contraires à l’esprit niçois.  Pour toutes ces raisons, clairement explicitées, la L.R.L.N. ne peut que mettre en garde ses adhérents et sympathisants, et leur demander de ne pas assister à une manifestation organisée par les représentants locaux d’un parti ultra tricolore français, par essence ennemi juré de l’identité niçoise ».   

« la L.R.L.N. agit sur un autre plan, bien au dessus de ces gesticulations politiques françaises dont le but évident est de diviser les forces vives niçoises afin de les rendre inopérantes. Elle a permis aux Niçois de se réapproprier leur histoire. Ses actions, comme la déclaration de Genève, ont une autre toute autre portée, que ces scories nuisibles à la cause de la souveraineté niçoise dont les pires ennemis sont les membres de l’extrême droite française ; les héritiers de ceux qui en 1871 insultaient Garibaldi à l’Assemblée nationale française de Bordeaux, se déguisent aujourd’hui en niçois afin d’enrayer le processus de libération de Nice, alors qu’en même temps ils voilent de  noirgaribaldi_voil_ la statue de notre héros.  Ces ex-frontistes tricolores honorent soi-disant Ségurane qui s’est battue contre les Français »

« Ceux qui, manipulés ou non,  par méconnaissance, ou attirés par  la violence,  se sont rapprochés du groupuscule en question, sont les alliés objectifs et actifs de l’extrême droite française, ennemie héréditaire et féroce des Niçois ; ils sont donc devenus eux mêmes, par le fait, des ennemis de Nice. Il convient donc, que chacun prenne ses responsabilités : où l’on sert l’Aigle de Nice, où l’on sert le sanglier gaulois,  les deux sont ennemis jurés, il faut choisir. Ceux qui choisiront le sanglier gaulois seront des ennemis de Nice et les vrais Niçois les traiterons comme tels ».

« La L.R.L.N. est le seul mouvement historique moderne, fondé pour soutenir les droits de Nice à la souveraineté ; forte de sa légitimité et de l’énorme travail accompli, elle poursuivra son but, sans se préoccuper des agitations insanes et inutiles qui ne pèsent pas une once dans le combat pour Nice, sinon pour l’affaiblir et le retarder : c’est le but des tricolores français déguisés en Niçois. Au moment où des avancées significatives dans les faits, le droit et l’opinion publique nous permettent d’augurer des succès majeurs, nous demandons aux Niçois  de ne pas s’égarer sur des chemins de traverse, mais de se rassembler. Nos efforts portent déjà leurs fruits, bientôt les Niçois reprendrons le pouvoir chez eux ; la France s’effondre sous le poids de la faillite et de l’immoralité, Nice marche inexorablement vers son destin, qui est la souveraineté.  Issa Nissa : » 


16 mars 2010

Annexion frauduleuse du Pays Niçois en 1860: Notre histoire parle d'elle même !

plaqueIl ne suffit que de regarder en face la période de 1792 à 1871 et observer les rapports entre les prétendues "mains amies" de la France et le Pays Niçois pour être convaincu de la forfaiture que fut l'annexion du Pays de Nice. La chronologie historique du Pays Niçois parle d'elle même! Quel peuple serait donc assez fou pour plébisciter l'annexion de son pays à celui de son bourreau séculaire?


ISTORIA DE NISSA ( Part III )
envoyé par NISSA_ISTORIA. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Posté par LIBERA NISSA à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 octobre 2009

Estrosi et napoléon III: VIGILANCE !

MOTOLEON_IIIQuand on observe la dérive bonapartiste de son ami et chef de l'état français, avec l'affaire de la tentative d'intronisation du "prince Jean" à la Défense, on comprend mieux l'affection particulière qu'a Mr Estrosi pour Napoléon le petit dont il demande la réhabilitation. Selon lui, il fut un très grand homme injustement décrié, en particulier par Victor Hugo!

Il est vrai que concernant les jeux de chaise musicale et l'interprétation bonapartiste de la démocratie, il est loin d'être le dernier.


Estrosi Vénère Napoléon le petit
envoyé par Henry_Sappia_1871. - L'actualité du moment en vidéo.

25 juin 2009

Estrosi ministre: L'opposition Niçoise fait un communiqué:

Communiqué LRLN:

3706054"Avant les élections municipales, M. Estrosi disait : "Je quitte le gouvernement pour me consacrer à ma ville". Un an plus tard, il quitte "sa" ville pour se consacrer au gouvernement. Ayant obtenu un poste de ministre délégué, Il déclare "je ne pouvais pas laisser passer une telle opportunité" et se qualifie ainsi, lui-même, d'opportuniste.

Il assure également "qu'il continuera à travailler sept jours sur sept, dix-huit heures par jour, pour sa ville et le département". Cela laisse entendre qu'il ne travaillera pas pour le ministère. Il semble que M. Estrosi n'ait pas conscience du fait qu'une petite majorité de Niçois l'a élu pour gérer la ville de Nice et non le département, dont il n'est plus en charge depuis sa démission du poste de conseiller général et par contre-coup de sa présidence du conseil général.

Et pour finir M. Estrosi, indique que son nouveau poste de ministre délégué au ministère de l'Industrie permettra d'aider le département "qui vit 55% de l'industrie et 45 % du tourisme". Nous apprenons avec surprise que le département, dont il n'est plus en charge, et la ville de Nice, qu'il est censé gérer, vivent à 55% de l'industrie !

Il apparaît que M. Estrosi a des ambitions nationales, et se préoccupe plus des ministères parisiens et du département que de la ville de Nice. Cette politique n'est ni saine ni sûre. Après les échecs retentissants des projets, des Balcons du Mercantour et des J.O d'hiver, de sa politique sécuritaire, laquelle se résume à des déclarations dans la presse et à la pose de caméras, de l'échec de sa politique de propreté de la ville, après son grotesque projet de "marier Nice avec Marseille", M. Estrosi après seulement quinze mois de mandat, a fait la preuve de sa totale incapacité à adopter une politique cohérente et efficace.

Si l'on compare le nombre de ses interventions dans la presse, et les résultats obtenus, l'on constate une affligeante carence, masquée par des effets d'annonce journaliers. Après sa nomination à Paris, l'on peut s'attendre à pire. En un peu plus d'un an à peine, M. Estrosi a usé le petit crédit dont il pouvait bénéficier du fait de son élection à Nice. Pour finir, M. Estrosi, sans considération pour les difficultés des niçoises et des niçois, durement frappés par la crise, a augmenté les impôts locaux, dont le taux était demeuré stable durant près de dix ans, de 15 % d’un coup. Hausse d’impôt qui s’ajoute à celle, similaire décidée par le président du Conseil Généra. Dans le même temps, l’argent public coule à flot, pour assurer la communication médiatique de M. Estrosi dans la presse. Cette « politique de paillettes et bulles de savon sera extrêmement préjudiciable à la ville, qui supporte déjà les énormes dettes des errances survenues dans les années 1990, alors que M. Estrosi était déjà au conseil municipal . Il convient donc, dès à présent, de rassembler et mettre en mouvement les forces démocratiques qui devront prendre la suite lors des prochaines élections municipales"

Posté par LIBERA NISSA à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 juin 2009

Boulegan Sian Nissart

Le système jacobin français a toujours voulu nous faire croire que les Niçois de souche étaient minoritaires dans le pays de Nice, sous prétexte que depuis l'annexion frauduleuse de 1860, beaucoup d'habitants étaient venus de France. Il occulte volontairement le fait, qu'au fil des générations, les immigrants se sont mariés et ont eu des enfants avec les Niçois de souche et  leurs descendants !
Une grande majorité de Niçois ignore donc, tout simplement, qu'elle a au moins un aïeul qui lui lègue ses droits inaliénables à reprendre en main son destin!
Les droits de nos aïeux sont au service de TOUS les Niçois !
Ne laissons pas passer cette chance pour notre avenir et celui de nos enfants en sachant que nos droits ont été dissimulés par 150 ans de mensonges !


LRLN per Liberà Nissa
envoyé par Tchoa_Fulconis. - L'info internationale vidéo.

Posté par LIBERA NISSA à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

05 mai 2009

Estrosi fête les 150 ans de l'annexion frauduleuse de Nice

La Vérité sur l'annexion de Nice il y a 150 ans !

couverture_verite_ En cette années du 150e anniversaire de l’annexion de Nice, cet ouvrage très documenté fait le point complet sur cet évenement capital et ses prolongements. Beaucoup de Niçois instruits par la tradition orale n’ont jamais cru à la version officielle du vote massif en faveur de l’annexion. Le résultat invraissemblable du plébiscite de 1860 et un trait caractéristique de toutes les dictatures. Mais la version officielle, véhiculée par l’université, les institutions et les historiens proches du pouvoir, occultait l’évidence ; le sujet n’était pas étudié, les pièces manquaient, dispersées ou volontairement retenues. Cependant, les ouvrages récemment parus dans la collection Les Cahiers de l'annexion , et la mise en lumière de documents irréfutables, ont totalement décrédibilisé la version officielle. Aujourd’hui, ouvertement ou à demi-mot, la fraude est largement admise. Seuls les hommes de parti ne peuvent reconnaitre une vérité qui les prive de toute légitimité à Nice.
LA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE de Alain Roullier-Laurens



Les mythomanes jacobins lancent les hostilités!
cage_joyauLe monopole de presse collaborationniste du 25/04/2009 nous annonce les grandes lignes concernant "la grande fête" que le maire a prévu pour les 150 ans de l'ANNEXION FRAUDULEUSE  du Pays Niçois par la France!
Pour cette occasion,Christian Estrosi a déclaré:

« Pouvoir dire que Nice est française, c'est une chance pour la France.
Ce n'est pas donné à tous les pays du monde de posséder un tel joyau.
Et d'ici l'année prochaine, on va rendre la France encore plus fière. »

"pouvoir dire que Nice est française" ne fait pas que "Nice EST française"!

"c'est une chance pour la France"
Pour la France sûrement (la France nous a toujours plus retiré que donné) mais ABSOLUMENT PAS pour les Niçois !

"Ce n'est pas donné à tous les pays du monde de posséder un tel joyau"
Des preuves irréfutables démontrent que ce qu'il appelle "Joyau"est un pays qui a été confisqué au peuple niçois grâce à la fraude et la violence. Nice n'est pas une paire de boucles d'oreilles volée à l'étalage!

"d'ici l'année prochaine, on va rendre la France encore plus fière"
Plus fière d'avoir envahi,rançonné,pillé,brulé,assassiné le Peuple Niçois au cour des siècles pour finalement, par une forfaiture innommable, annexer et dissoudre le Pays Niçois !

Quatre phrases et déjà quatre mensonges !
Quatre phrases et déjà quatre insultes !

Nous pouvons observer que pas une seule fois il ne dit que c'est une chance pour Nice et pour cause! Il suffit d'observer les petits états européens qui n'ont pas eu le malheur d'être forcés de devenir français !
Pas besoin d'aller loin,il suffit de ne faire que vingt petits kilomètres à l'est de Nice...

"Nissa es francèsa couma iéu sieu tartarou"
Jousé Garibaldi

Posté par LIBERA NISSA à 23:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,