26 mai 2014

La Carta d'Identità Nissarda est en ligne !

 

Carte identité nicoiseAfin de faciliter l'acquisition de la Carta d'Identità Nissarda, dont le succés ne cesse de croître, la LRLN met désormais à votre disposition le formulaire téléchargeable et imprimable de la demande du plus grand symbole d'appartenance au  Peuple Niçois.

Loin d'être  folklorique, la  Carte d'Identité éditée par la LRLN symbolise avant tout la revendication et le partage de nos valeurs ancestrales basées sur la tolérance, la défense de notre culture, notre véritable histoire, notre liberté: l'authentique IDENTITE NICOISE ! 

Toutes celles et ceux qui partagent nos valeurs, qu'ils soient de souche ou d'adoption, se reconnaissent et portent sur eux fièrement la Carta d'Identità Nissarda !

20€ pour les adultes.

 15€ pour les moins de 18 ans et les étudiants (justificatif).

 Imprimez votre document, remplissez le et envoyez le avec 2 photographies, UN TIMBRE au tarif en vigueur (pour l'expédition) ainsi que votre règlement à la LRLN, 1 rue Caïs de Pierlas 06300-NISSA .

 Chèques à l'ordre de la LRLN.

 

La LRLN s'engage à garder vos données confidentielles.

 

 

 


27 janvier 2013

Soulèvement séparatiste de 1871: le temps passe mais les Niçois n'oublient pas !

1871_CANONSDu 8 au 10 février les niçois commémorent le soulèvement séparatiste du Peuple Niçois suite à la spoliation dedrapeau_nissart l'écrasante victoire de la liste menée par Garibaldi aux élections législatives du 8 février 1871, soulèvement réprimé avec une grande violence par l'armée française !
Du 8 au 10 février, comme le firent nos insoumis ancêtres, les niçois mettront en évidence le Drapeau Niçois à leur fenêtre (ou par défaut une bougie) !

534685_502023229816962_2141637054_n

17 février 2012

Minoritaire dans son pays: quand l'arroseur devient l'arrosé !

fran_ais_de_souche Quand il s'agit de déterminer ce qui définit un Niçois, les pro-annexionistes à défaut d'exposer des arguments pertinents prennent un malin plaisir à faire remarquer qu'aujourd'hui, les Niçois pouvant se revendiquer « de souche » seraient minoritaires dans le pays de Nice. Un peu comme si cette « maladie locale » était sur le point d'être éradiquée grâce à l'apport conséquent du sang pur et civilisateur issu de cent cinquante ans de colonisation française !

Selon eux, pour pouvoir se définir comme étant Niçois il faudrait avoir cent pour cent d'aïeux issus du pays de Nice avant 1860. Imaginez un seul instant que nous transposions ce raisonnement à la France? Pierre et Marie Curie, Platini, Zidane, Rama Yade, Sarkozy, Estrosi ( fils d'immigrés italiens qui se revendiquait lors de la campagne des municipales de 2008 « être niçois jusqu'au bout des ongles ») et tant d'autres ! Comment les définiriez vous?

Vous conviendrez que cette façon d'aborder la question de l'identité d'un peuple est très caricaturale voire malsaine, c'est d'ailleurs l'argument phare des mouvements d'extrême droite. De toutes façons il est facile de démontrer que beaucoup de niçois qui ne se revendiquent pas forcement « de souche » le sont dans les faits. En 1860 vivaient dans le pays Niçois environ cent cinquante mille habitants. Ceux qui défendent la théorie du « dernier des Mohicans » occultent volontairement le fait, qu'au fil des générations, un grand nombre d' immigrés d'outre Var s'est marié et a eu des enfants avec des Niçois de souche, puis au cours des décennies avec leurs descendants ! Si nous ajoutons le grand nombre d'immigrants Italiens au cours du XXeme siècle et la nombreuse population d'origine Corse (que nous refuserons de qualifier de française)  qui vivent dans notre pays nous pouvons nous apercevoir que finalement les français sont largement minoritaires en Pays Niçois ! De toute manière comme le disait très justement l'intellectuel niçois Stéphane Bosio, « Ce qui crée l’individualité d’une population, c’est la somme de ses intérêts et de ses affections, déterminant en elle la volonté de former une commune, une province, un Etat, quelle que soit la langue qu’elle parle, quelle que soit la configuration géographique du pays qu’elle habite ».

La France considère comme français à part entière celui qui né sur le territoire français ( droit du sol ) et cela quelque soit son origine. Quand il s'agit du peuple Niçois, il faudrait qu'il se justifie d'un pédigrée millénaire irréprochable vis à vis de ceux, nous ne le rappellerons jamais assez, nous ont annexé frauduleusement et qui occupent toujours illégalement le pays de Nice. Le père de Garibaldi était d'origine Génoise et cela n'a pas empêché le Héros des Deux Mondes d'être le plus grand défenseur des droits du peuple Niçois . Des français, parmi lesquels se trouve un illustre romancier qui officie désormais dans le formol de l'académie française, disent même que Garibaldi était né français (période de l'occupation française de 1793 à 1814). Ils devraient nous éclairer sur le fait que Garibaldi fut invalidé après sa victoire aux législatives du 8 fevrier 1871 sous prétexte qu'il était... Italien !                                                     Français quand cela les arrange, Italien quand cela les dérange...
La réponse de Garibaldi était pourtant plus que claire : « Je suis ni français, ni Italien: je suis citoyen Niçois ». Le peuple Niçois s'est construit au cours des siècles grâce à l'apport d'immigrants qui se sont toujours parfaitement intégrés à la population autochtone et sont devenus naturellement Niçois de souche. Cette intégration fut malheureusement stoppée après l'annexion de 1860 et la volonté frénétique de la force Banlieue_police_insideoccupante de dénigrer et de détruire l'identité du peuple Niçois. Aujourd'hui, ceux qui avec un sourire en coin disaient que de toute façon les niçois étaient minoritaires commencent à voir, à leur plus grand désappointement, que cette théorie s'applique désormais et s'appliquera inexorablement dans un futur très proche à leur chère mère patrie !
Nous pourrions dire que c'est l'histoire de l'arroseur arrosé !

La jeunesse Niçoise issue de l'immigration française ne s'y trompe d'ailleurs pas. Quand il y a une trentaine d'années leurs prédécesseurs se revendiquaient « surtout pas niçois » bien que nés à Nice, la génération actuelle, devant l'effondrement des valeurs qui conduisent le pays de leurs ancêtres, sont désormais tous fiers de se raccrocher à une identité qui n'a pas de sang sur les mains et qui reste fidèle à ses principes !  Ils sont fiers d'être Niçois et le revendiquent haut et fort !

02 juin 2011

Les Niçois rejettent unanimement le monument du 150eme anniversaire de l'annexion !

Communiqué de la LRLN du 1er juin 2011.

Ferrailles« Un sondage initié par le monopole de presse niçois, connu pourtant pour ne pas être en délicatesse avec le maire de Nice, prouve sans équivoque que la quasi totalité des Niçoises et des Niçois désirent que soient retirées les ferrailles commémorant le cent cinquantenaire de l’annexion de Nice lesquelles défigurent la Vieille Ville et le front de mer. Ces ferrailles qui rappellent l’invasion militaire et le plébiscite truqué de 1860, sont censées représenter les « neuf vallées niçoises » qui n’ont historiquement jamais existé. Il semble que pour l’occasion l’on ait rajouté quelques vallées supplémentaires afin que « l’œuvre » qui dormait qui sait dans un fond de hangar de  l’artiste, corresponde à la destination officielle que lui a donné l’actuelle majorité municipale.

M. Estrosi s’est offert une page de publicité dans le monopole de presse, non pas pour prendre acte de la volonté exprimée par les Niçois, mais pour indiquer qu’elles ne seront pas retirées. Pensant habile de coller à l’actualité parisienne pour justifier le mauvais goût à Nice, il a indiqué qu’une « œuvre » de l’artiste est actuellement exposée devant le château de Versailles. Nous avons pu voir et entendre sur les chaînes télévisées ce qu’en pensaient les visiteurs horrifiés. Le grand sculpteur Sartorio, qui réalisa entre autre la façade du Palais de la Méditerranée, disait « qu’une belle façade est une politesse due aux passants », les ferrailles en question, sont à la fois une insulte à l’histoire de Nice, à la vérité historique et au bon goût des passants. Les Niçoises et les Niçois prendront acte du mépris que le maire de Nice montre pour leurs avis et volontés, d’autant qu’il ne les a nullement consultés pour installer cette chose, dont ils ont de surcroît payé la très coûteuse installation.

apollon_fontaine_mass_naPar ailleurs, l’on nous annonce le retour d’exil de l’Apollon qui devrait réintégrer prochainement la fontaine située place Masséna. D’aucuns, sentant se lever un vent mauvais, ont sans doute pensé qu’il serait peut-être temps de donner quelque satisfaction aux Niçois qui voient avec colère leur culture et leur identité foulées aux pieds depuis des années et plus particulièrement depuis trois ans... Mais il est hors de question que ces bons apôtres, récupèrent médiatiquement le retour de cette statue à son lieu d’origine. Nous rappelons donc que ce sont la LRLN et les Nouvelles Niçoises qui suscitèrent voila quelques années un grand mouvement à Nice et ailleurs, pour sauver les bronzes de la fontaine en question lesquels pourrissaient, oxydés par les embruns marins, à la station d’épuration des eaux usées de Nice. Plusieurs journaux et chaînes de télévision, ainsi que l’association Janniot (du nom de l’artiste qui avait réalisé cette fontaine) se mobilisèrent également et après un tollé général l’ancienne municipalité fut contrainte, sous la pression populaire, de faire restaurer ces bronzes et de les replacer dans la fontaine. Notre objectif, comme celui de l’association Janniot était de faire reconstituer l’œuvre d’origine dans son entier. Ce n’est donc pas à ceux qui, prenant le train en marche, ne font qu’achever le travail engagé par la LRLN, par l’association Janniot, et par les Niçois qui protestèrent en masse, de tirer parti médiatiquement et politiquement aujourd’hui d’une action initiée par d’autres qu’eux.

Les Niçois ne doivent qu’à eux-mêmes, la reconstitution de cette fontaine à laquelle ils sont attachés. Ils ont prouvé ainsi, à ceux qui aujourd’hui font mine d’en douter, qu’ils apprécient beaucoup l’Art, le vrai ; c’est précisément pour cette raison qu’ils rejettent les ferrailles en question qui ne sont « art » que dans un petit microcosme nombriliste mettant en pratique la théorie d’Andy Warhol, pape de l'art moderne : « Aujourd’hui l’art, c’est de faire de l’argent ».... De même des riverains se sont mobilisés pour refuser catégoriquement que soit placée une sculpture de Sosno sur une place de leur quartier. N’en déplaisent à l’ancien combattant de l’art moderne qui depuis quarante ans vend inlassablement ses intelligentes bafouilles déclinées en blanc sur fond noir : Tout n’est pas Art... comme il le prétend. Les niçoises et les niçois en ont assez que les deniers publics soient dilapidés en acquisitions d’inesthétiques témoignages de la déliquescence des temps actuels. Le maire de Nice a cru bon d’imposer arbitrairement les ferrailles de la honte aux Niçois qui n’en veulent absolument pas, ceux-ci lui resserviront les ferrailles sur un plateau lors des municipales de 2014 quand il les caressera dans le sens du poil pour tenter de se faire réélire. »

Fin de communiqué.

Posté par LIBERA NISSA à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

19 mars 2011

Le Blason Niçois édité par la LRLN détourné par le Front National à Nice !

vrai_drapeau_ni_oisDes sympathisants nous ont signalé que des tracts du Front National ont été distribué dans le 7eme canton portant le blason niçois édité par la LRLN ! La présidente du Front National, Mme Marine Le Pen avait indiqué qu'elle refuserait de signer la charte des langues régionales et l’un de ses candidats à Nice usurpe le blason Niçois portant la devise « Libera Nissa ! » ! Après les identitaires, c'est la " France accordéon " lepéniste qui cherche à détourner le symbole de Nice qui de plus est édité par la LRLN, Un comble !!! Cela pourrait se terminer en justice !  Méfiez vous des contrefaçons !

Dans le XIIe canton c’est encore le candidat lépéniste, Michel Cotta qui emploie sur son blog un MICHEL_COTTA_FRONT_NATIONAL_06blason niçois, celui utilisé par la mairie de Nice, cette fois ! Là encore cette usurpation peut conduire à une plainte ; M. Cotta, venu récemment au Front National, après avoir appartenu à d’autres formations est déjà bien malmené par la presse nationale (voir ci-joint le Canard enchaîné") et il risque de laisser un cuisant souvenir électoral à ses nouveaux amis. A force d’agacer l’Aigle Niçois, le coq gaulois risque de se faire plumer à Nice...


19 novembre 2010

Les festivités du 150eme anniversaire du "rattachement" de Nice à la France !


estrosi_150_ans

couverture_verite_

En cette années du 150e anniversaire de l’annexion de Nice, cet ouvrage très documenté fait le point complet sur cet évenement capital et ses prolongements. Beaucoup de Niçois instruits par la tradition orale n’ont jamais cru à la version officielle du vote massif en faveur de l’annexion. Le résultat invraissemblable du plébiscite de 1860 et un trait caractéristique de toutes les dictatures. Mais la version officielle, véhiculée par l’université, les institutions et les historiens proches du pouvoir, occultait l’évidence ; le sujet n’était pas étudié, les pièces manquaient, dispersées ou volontairement retenues. Cependant, les ouvrages récemment parus dans la collection Les Cahiers de l’annexion, et la mise en lumière de documents irréfutables, ont totalement décrédibilisé la version officielle. Aujourd’hui, ouvertement ou à demi-mot, la fraude est largement admise. Seuls les hommes de parti ne peuvent reconnaitre une vérité qui les prive de toute légitimité à Nice.
LA VERITE SUR L'ANNEXION DE NICE de Alain Roullier-Laurens

 

ciotti_150_ans

08 octobre 2009

LE VRAI DRAPEAU NICOIS

drapeau nissart classiqueLe « drapeau niçois » guignolesque qui flotte sur tous les bâtiments officiels à Nice, évoque pour les Niçois plus une poule mouillée sortie d'une essoreuse et coiffée d'une énorme couronne carnavalesque, que le fier blason de Nice.
C'est pour cela que la Ligue Niçoise (L.R.L.N) édite depuis 2009 ce drapeau Niçois plus en accord avec ce que l'on peut attendre de la représentation du premier symbole de la ville de Nice.

drapeau nicois série limité« Tout les niçois doivent pouvoir disposer du drapeau de leur pays. Ce drapeau populaire et conforme à nos traditions et au prix très abordable de 25 €. » Taille : 142cm X 98cm (avec ourlet pour insérer sur hampe).

<<< Il existe aussi un modèle en série limitée.

LRLN_porte_noire

 

Disponible pour 25 (par chèque ou espèce) au 1 rue Caïs de Pierlas le mardi, mercredi et vendredi de 16h à 20h. (plan ).

 

Pour l'option expédition précisez le modèle (classique ou série limitée) et envoyez un chèque à l'ordre de la LRLN au 1 rue Caïs de Pierlas 06300 Nice.

25€ - Envoi par lettre simple (nous déclinons toute responsabilité en cas de problème lié à la poste).

30€ (dont 5€ de frais d'envoi) - Envoi recommandé par Colissimo.

 

 

 

Posté par LIBERA NISSA à 06:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 juillet 2009

Jousé Garibaldi détourné par les imposteurs socialistes


Jous__GaribaldiLa gauche "niçoise" a trop souvent une fâcheuse tendance à détourner l'image du plus célèbre des héros niçois,en voulant faire croire qu'il avait des idées socialistes. Bien évidemment,un républicain, humaniste, se battant pour la liberté des peuples dans le monde entier, en occultant volontairement les épisodes dérangeant pour la France de 1860 et 1871, ne pouvait être que socialiste selon ces usurpateurs !
La gauche niçoise serait elle séparatiste?
Ou cela est il encore un moyen de falsifier l'histoire...
Les Garibaldiens ont toujours rejeté l'annexion frauduleuse du pays Niçois par la France !
Que pensez vous de: 
La lettre de protestation de Garibaldi/Laurenti-Roubaudi au parlement de Turin en 1860?
Le plébiscite truqué du 16 avril 1860 ?
L'élection du 8 février 1871 qui vit les séparatistes Garibaldiens élus à une écrasante majorité avec pour mandat l'abrogation immédiate du traité de Turin?
La dictature instaurée à Nice, par la IIIeme répuplique, suite à la révolte des Niçois due à l'invalidation de cette même élection?
Que pensez vous du Droit avéré à l'autodétermination du peuple Niçois?

Sérieusement,les seuls héritiers du Garibaldisme sont à la Ligue pour la Restauration des Libertés Niçoises (L.R.L.N) qui sont ,à notre connaissance,les seuls à défendre les droits légitimes et inaliénables des niçois à la souveraineté(ou au moins à une autonomie élargie) comme le fit le héros des deux mondes !
Les autres sont des IMPOSTEURS!
Le seul point en commun entre Marx et Garibaldi est la barbe !

Garibaldi_BicentenaireLe soir du 4 juillet 2007, le Comité populaire de la L.R.L.N avait reçu l’arrière-petit-fils de Garibaldi (unique descendant direct masculin à porter encore ce nom) conservateur de la maison-musée de Garibaldi à Caprera et le seul autorisé par l’Etat italien à y résider.
Président de l'Institut historique International des Etudes « Giueseppe Garibaldi »et le représentant officiel de Garibaldi en Italie et dans le monde.Il était présent pour l'hommage du bicentenaire avec la L.R.L.N avec laquelle il a des liens très étroits,en marge des ridicules et étranges festivités "officielles" françaises (une inconnue,venue de Bordeaux, soi-disant descendante du héros déposa une gerbe de fleurs (aux couleurs bleu,blanc,rouge),place Garibaldi devant trois pelés,et quatre tondus: TOUT UN SYMBOLE !.
Où étaient les représentants socialistes niçois Allemand et Duez en tête?
Nous ne nous souvenons pas les avoir vu!

Ils assimilent Jousé Garibaldi à Marx,Lénine,Guévara,Castro tout comme le font les jeunesses identitaires pour Ségurane à Hitler et Mussolini !

Ceci est tout simplement malhonnête...
Et les niçois ne sont pas dupes !
Liber__Nissa_2

VIVA GARIBALDI !!


LIBERA NISSA !!

Posté par LIBERA NISSA à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 juin 2009

Estrosi ministre: Retour à la case départ et "doigt d'honneur" aux Niçois !

ESTROSI_ET_LE_DOIGTAprès un peu plus d'un an de mandature de Christian Estrosi, et quelques simulacres de démocratie le constat est affligeant!
Il a berné les Niçois, dumoins les 25% d'électeurs inscrits qui ont voté pour lui au deuxième tour des municipales de 2008.
Christian Estrosi avait pour slogan "Je dis ce que je fais, je fait ce que je dis"...Il a omis de préciser la durée de validité de cette devise.Comme le disait un indéboulonnable homme politique de "Ma-reu-sseuai-illeu": Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent !
Hormis le fait qu'il ait troqué son mandat de président du conseil général du 06 contre celui de maire de Nice, nous pouvons constater que sa situation au niveau des mandats électoraux est identique à celle d'avant les élections municipales de 2008 avec en prime Eric Ciotti élu président du CG 06 suite à une cession de rattrapage six mois après sa déroute dans la première circonscription, et la ville de Nice dirigée par Benoît Kandel, premier adjoint et ex colonel de gendarmerie alsacien débarqué dans notre région depuis moins de 5 ans !
Ceux qui ont voté pour Christian Estrosi aux élections municipales l'auraient ils fait s'ils s'étaient imaginés la situation de Nice 15 mois plus tard?
On peut sérieusement en douter !
En tout cas celà ressemble vraiment à un "doigt d'honneur" fait à l'adresse de tous les Niçois !
Il faudra bien un jour en rendre compte...

Posté par LIBERA NISSA à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,