19 novembre 2009

La marche inéluctable du folklore Niçois vers les droits du peuple Nissart!

carte_republica Notre identité est appréciée et défendue par la très grande majorité des Niçois. Pour beaucoup, la sensation de ne pas entrer dans le stéréotype du français moyen, est une source de jubilation. Il n'y a qu'à voir notre défiance vis à vis des habitants de l'arrondissement de Grasse (qui est réciproque) et la très provençale région PACA . Cette identité, aussi appelée "particularisme niçois" a toujours été le ciment social, qui nous apporte, à juste titre, le sentiment d'appartenir à une communauté à part et bien définie. Peu importe qu'on soit "de souche", patron, ouvrier ou chômeur... On est Niçois! Il n'y a qu'à voir avec quelle ferveur, les soirs de match, toutes les tribunes du Ray se lèvent comme un seul homme pour saluer l'Hymne du Pays de Nice: Nissa la bella.
Combien de Niçois,au moment de s'émanciper de la tutelle parentale, ont-ils cherché leur premier logement dans le Pays Niçois sans imaginer un seul instant aller vivre sur l'autre rive du Var?
Combien ont-ils quitté Nice pour des raisons professionnelles et vite compris que leur avenir ne pouvait se dissocier du Pays Niçois?
Combien ont-ils eu l'impression (pas forcement dérangeante) de ne pas être français à part entière?
La réponse est assurément un très grand nombre...

Suite à la demande grandissante des Niçois à vivre dans leur culture, la langue qui fut interdite par la France jacobine reprend ses droits et permet à bon nombre de nos jeunes compatriotes d'apprendre le langage de leurs ancêtres. Mais que l'on ne s'y trompe pas, si les piliers du "système autoritaire centralisé" nous autorisent à reparler la langue de nos anciens, ou installer quelques panneaux en "Nissart", c'est seulement parce qu'ils s'imaginent que cela ne comporte plus aucun danger pour ledit système. Pour eux, la structure est en place et rien ne pourra contrarier cet état de fait... Mais ils n'avaient pas songé qu'en soufflant sur les braises, le feu reprendrait. "Les gens d'ici" qui auparavant feignaient de ne pas entendre certains "gens de là-bas" cracher leur venin sur les Niçois relèvent la tête et ne craignent plus de dire certaines vérités trop longtemps contenues. Prenant conscience de la richesse de leur patrimoine culturel et historique, qui sont indissociables, le peuple Niçois s'émancipe de plus en plus de la tutelle intellectuelle française. Ce peuple à qui on avait presque réussi à faire croire qu'il avait définitivement disparu, se rend compte en fait, qu'il n'a jamais autant existé. Beaucoup de jeunes issus de familles "d'adoption" se revendiquent "Nissart" alors que cela était impensable il y a seulement une vingtaine d'années...Les révélations faites par la L.R.L.N (Site: LES CAHIERS DE L'ANNEXION) concernant les conditions de l'annexion du pays de Nice par la France ainsi que nos droits inaliénables ne feront dans l'avenir, que cimenter un peu plus le peuple Niçois actuel.
frontiereCela est inéluctable ! Même les plus septiques se souviennent qu'ils n'auraient jamais imaginé la carte de l'Europe actuelle avec tous ces nouveaux pays avant 1989. Certains indices nous révèlent que cette nouvelle donne inquiète nos gouvernants. "le Var ne doit plus être une frontière", redécoupage des cantons pour 2012, "marier Nice avec marseille", changement du nom de la région PACA afin de trouver une dénomination commune aux Niçois et Provençaux, sans parler des festivités prévues pour 2010 qui feront penser à "la marche des orangistes" en Irlande du nord! Ils savent bien que le folklore ne suffit plus aux Niçois! A un moment que tous savent proche, les Niçois réclameront leur droit légitime à choisir leur destin.

 

Posté par LIBERA NISSA à 06:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


08 octobre 2009

LE VRAI DRAPEAU NICOIS

drapeau nissart classiqueLe « drapeau niçois » guignolesque qui flotte sur tous les bâtiments officiels à Nice, évoque pour les Niçois plus une poule mouillée sortie d'une essoreuse et coiffée d'une énorme couronne carnavalesque, que le fier blason de Nice.
C'est pour cela que la Ligue Niçoise (L.R.L.N) édite depuis 2009 ce drapeau Niçois plus en accord avec ce que l'on peut attendre de la représentation du premier symbole de la ville de Nice.

drapeau nicois série limité« Tout les niçois doivent pouvoir disposer du drapeau de leur pays. Ce drapeau populaire et conforme à nos traditions et au prix très abordable de 25 €. » Taille : 142cm X 98cm (avec ourlet pour insérer sur hampe).

<<< Il existe aussi un modèle en série limitée.

LRLN_porte_noire

 

Disponible pour 25 (par chèque ou espèce) au 1 rue Caïs de Pierlas le mardi, mercredi et vendredi de 16h à 20h. (plan ).

 

Pour l'option expédition précisez le modèle (classique ou série limitée) et envoyez un chèque à l'ordre de la LRLN au 1 rue Caïs de Pierlas 06300 Nice.

25€ - Envoi par lettre simple (nous déclinons toute responsabilité en cas de problème lié à la poste).

30€ (dont 5€ de frais d'envoi) - Envoi recommandé par Colissimo.

 

 

 

Posté par LIBERA NISSA à 06:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 septembre 2009

Acharnement judiciaire systématique contre les supporters Niçois !

56624217Etant donné l'acharnement systématique et la répression dont sont victimes les supporters Niçois ( acharnement condamné même par les "ennemis héréditaires" Stéphanois, voir ci-contre), nous avons décidé de rompre le silence concernant la Brigade Sud Nice.

Jugé en comparution immédiate après un jet de projectile sur le trajet menant au stade, un jeune Niçois de 24 ans a été condamné à six mois de prison ferme en plus de trois ans d’interdiction de stade. Une peine très lourde pour ce genre de faits divers.

Le supporter Niçois avait jeté, depuis l’une des vitres cassées du bus qui les menait à Geoffroy Guichard, un projectile fait d’un conglomérat de scotch et de verre pilé qui traversait le pare-brise arrière d’une voiture avant de frapper la nuque d’un jeune homme, blessé par ailleurs d’éclats à divers endroits du corps.

Un autre Niçois a été condamné à dix-huit mois d’interdiction de stade pour avoir allumé un fumigène !
Un stéphanois avait également été jugé pour jet de pierre en état d’ébriété sur une voiture de police mais il a été condamné à six mois avec sursis sans amende.

ultra_liberiLa justice française poursuit sa ferme politique de répression à l’encontre des supporters Niçois, mais sans excuser aucun de ces actes idiots (le fumigène mis à part), il semble qu’il soit mieux toléré de s’imbiber d’alcool et de s’attaquer aux forces de l’ordre que d’être Niçois et de s’en prendre à un véhicule commun.

COMMUNIQUE OFFICIEL DE LA BRIGADE SUD

Pétition contre les festivités concernant les 150 ans de mensonges (annexion scélérate)

petition

Posté par LIBERA NISSA à 18:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 juillet 2009

Pétition contre les festivités des 150 ans de falsification historique à Nice !

petition  Afin de protester contre l'éternelle falsification historique concernant l'annexion du Pays Niçois il y a 150 ans, pour celles et ceux qui rejettent la politique du fait accompli, du mensonge et de la provocation orchestrée par le maire de Nice Christian Estrosi , qui à longueur de coûteux papier glacé, nous ressert la vieille soupe périmée cuisinée par la IIIeme république:
L'adhésion unanime du peuple Niçois à l'annexion par la France !
Nous vous invitons à signer cette PETITION, qui plus qu'une doléance, est le refus de voir fêter, une forfaiture démontrée qui provoqua l'annexion forcée du peuple Niçois !

Posté par LIBERA NISSA à 17:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juillet 2009

Vardon vs Mauro: Quand Alzheimer devient schizophrénie!

Quand la manipulation et l'incohérence atteignent leur paroxysme !

Sans_titreDepuis quelques temps, nous pouvions observer par l'intermédiaire de liens Internet des jeunesses identitaires aussi appelés "Nissa rebela", toujours en quête de respectabilité, une démarche qui consistait à courtiser l'association para-municipale de "Sian d'aqui"!
Nous  pouvions lire des choses du genre "nous approuvons le fait de mettre des panneaux en Niçois", "Nous approuvons tout ce qui peut promouvoir l'identité Niçoise" etc.. etc..
Et maintenant ! Oh surprise ! Voila que Philippe Vardon, semblant en proie à une énième crise de mégalomanie, se lance dans la publication d'une lettre ouverte au président de Sian d'aqui, Fabrice Mauro.
En gros, Nissa rebela promouvrait et défendrait l'identité Niçoise et serait ,à tort, accusé d'avoir une idéologie néo-nazie ! Philippe Vardon semble être frappé d'amnésie foudroyante oubliant le mouvement dont il est le porte parole...
Oublié que les Identitaires sont nés lors de la réunion à Salon-de-Provence les 29 et 30 août 2002 d’une quinzaine de militants ex-Unité Radicale (UR), ex- MNR et Front National (qui sont comme on le sait des mouvements grands défenseurs du droit des peuples à disposer d'eux mêmes... !). Parmi ces 15 figurent  Fabrice Robert , condamné à Nice et à Aix pour négationnisme, Philippe Vardon, condamné plus tard pour diverses actions musclées, Guillaume Luyt mais aussi André-Yves Beck , les Roudier père et fils ainsi que des militants extérieurs de passage comme d’anciens « gudards » (très connus pour leur nissartitude !). Sort de cette réunion le projet des Jeunesses Identitaires (JI) confié à Philippe Vardon et officiellement lancée le 19 septembre 2002 ainsi qu’une association n’ayant pas vocation organisationnelle : « les Identitaires », décliné en « Bloc identitaire » et diverses « sous-marques » afin de brouiller les cartes . L’accent est alors mis sur l’absence de participation de Robert et Luyt aux « JI » pour éviter une procédure pour reconstitution de ligue dissoute, menace latente suite à la dissolution d’Unité Radicale, après que l’un de ses membres ou sympathisant ait tiré sur Chirac.
Oubliée la séance de dédicaces d'anciens de la Waffen-SS (ceux dont les amis politiques firent supplicier et pendre les résistants Niçois, Max Barel, Torrin et Grassi , les jeunes du lycée masséna et tant d'autres...), la stigmatisation systématique des gens de couleur, les discours prenant racines à Nuremberg et sûrement pas à Coaraze!

Oubliés les soupçons de tentative de récupération de l'image de la Brigade Sud avec apparitions de croix celtiques et de drapeaux confédérés, qui comme nous le savons tous, sont des symboles de l'identité Niçoise reconnus dans le monde entier!

Oublié le 14 octobre 2007, la réunion de Nissa rebela en présence de Mario Borghezio ( député européen de la Ligue du Nord ),et de Fabrice Robert (président du Bloc Identitaire).
Mais le plus hallucinant reste à venir: La conclusion de la fameuse lettre ouverte à Fabrice Mauro.
"Dans quelques mois Christian Estrosi (celui que tu insultais naguère et voudrais séduire aujourd’hui ?) entend fêter les 150 ans du « rattachement » à la France, il sera alors toujours temps de voir qui sera présent pour dénoncer cette escroquerie historique et rappeler ce que furent les événements de 1860".

Là ! On tombe sur le cul  !

Nous allons donc rappeler à Philippe Vardon la devise de son propre mouvement:
"Niçois (lien charnel), Français (lien historique), Européen (lien civilisationnel)" le toutGaribaldi_voil_ plus blanc que blanc!
soupe_au_porcLes Niçois seraient donc Français pour des raisons historiques?
ENORME!!!
<< Les identitaires alliés de la ligue du nord (violemment anti-garibaldiens et qui traînent notre héros dans la boue), qui mirent un voile noir sur la statue de Jousé Garibaldi (à droite), seraient présents pour dénoncer l'annexion frauduleuse de 1860 ?
En se basant sur quoi? La protestation officielle de Jousé Garibaldi?
Les preuves irréfutables déclinées dans les ouvrages écrits par le président Garibaldien de la Ligue Niçoise: Alain Roullier-Laurens ?
Leurs alliés identitaires français du "pays d'Aix", de Normandie, d'Alsace, seraient-ils présents?
Alzheimer devient schizophrénie!!
La Ligue Niçoise et la Ligue Savoisienne n'ont pas attendu Philippe Vardon pour dénoncer l'annexion du Pays Niçois et de la Savoie, par le pays dont les identitaires  se sentent  « identitairement rattaché historiquement » ! Il faut comprendre que celles et ceux qui se promènent avec des sacs "Louis Vitton" achetés au marché de Vintimille sont autant crédibles que Vardon en dénonciateur de la forfaiture de 1860 ! C'est de la contrefaçon de très mauvaise facture !
Sur ce coup là, la seule erreur faite par Fabrice Mauro, serait d'avoir dit à Philippe Vardon qu'entre niçois on se tutoyait, et de lui avoir dit "tu"(c'est du moins ce que prétend Vardon, mais bon...Il prétend tellement de choses...) !


Posté par LIBERA NISSA à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


01 juillet 2009

Amalgames L.R.L.N et IDENTITAIRES : AHURA BASTA !

Des esprits malveillants pensent opportun de faire des amalgames entre la Ligue niçoise (L.R.L.N) et le groupuscule d'extrême droite du "bloc identitaire", "jeunesses identitaires" ou "nissa rebela ".

Voici huit principes fondamentaux qui séparent ces deux mouvements pour ceux qui en douteraient encore...

lrln_vs_identitaires

Posté par LIBERA NISSA à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 juin 2009

Estrosi ministre: Retour à la case départ et "doigt d'honneur" aux Niçois !

ESTROSI_ET_LE_DOIGTAprès un peu plus d'un an de mandature de Christian Estrosi, et quelques simulacres de démocratie le constat est affligeant!
Il a berné les Niçois, dumoins les 25% d'électeurs inscrits qui ont voté pour lui au deuxième tour des municipales de 2008.
Christian Estrosi avait pour slogan "Je dis ce que je fais, je fait ce que je dis"...Il a omis de préciser la durée de validité de cette devise.Comme le disait un indéboulonnable homme politique de "Ma-reu-sseuai-illeu": Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent !
Hormis le fait qu'il ait troqué son mandat de président du conseil général du 06 contre celui de maire de Nice, nous pouvons constater que sa situation au niveau des mandats électoraux est identique à celle d'avant les élections municipales de 2008 avec en prime Eric Ciotti élu président du CG 06 suite à une cession de rattrapage six mois après sa déroute dans la première circonscription, et la ville de Nice dirigée par Benoît Kandel, premier adjoint et ex colonel de gendarmerie alsacien débarqué dans notre région depuis moins de 5 ans !
Ceux qui ont voté pour Christian Estrosi aux élections municipales l'auraient ils fait s'ils s'étaient imaginés la situation de Nice 15 mois plus tard?
On peut sérieusement en douter !
En tout cas celà ressemble vraiment à un "doigt d'honneur" fait à l'adresse de tous les Niçois !
Il faudra bien un jour en rendre compte...

Posté par LIBERA NISSA à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 juin 2009

Estrosi ministre: L'opposition Niçoise fait un communiqué:

Communiqué LRLN:

3706054"Avant les élections municipales, M. Estrosi disait : "Je quitte le gouvernement pour me consacrer à ma ville". Un an plus tard, il quitte "sa" ville pour se consacrer au gouvernement. Ayant obtenu un poste de ministre délégué, Il déclare "je ne pouvais pas laisser passer une telle opportunité" et se qualifie ainsi, lui-même, d'opportuniste.

Il assure également "qu'il continuera à travailler sept jours sur sept, dix-huit heures par jour, pour sa ville et le département". Cela laisse entendre qu'il ne travaillera pas pour le ministère. Il semble que M. Estrosi n'ait pas conscience du fait qu'une petite majorité de Niçois l'a élu pour gérer la ville de Nice et non le département, dont il n'est plus en charge depuis sa démission du poste de conseiller général et par contre-coup de sa présidence du conseil général.

Et pour finir M. Estrosi, indique que son nouveau poste de ministre délégué au ministère de l'Industrie permettra d'aider le département "qui vit 55% de l'industrie et 45 % du tourisme". Nous apprenons avec surprise que le département, dont il n'est plus en charge, et la ville de Nice, qu'il est censé gérer, vivent à 55% de l'industrie !

Il apparaît que M. Estrosi a des ambitions nationales, et se préoccupe plus des ministères parisiens et du département que de la ville de Nice. Cette politique n'est ni saine ni sûre. Après les échecs retentissants des projets, des Balcons du Mercantour et des J.O d'hiver, de sa politique sécuritaire, laquelle se résume à des déclarations dans la presse et à la pose de caméras, de l'échec de sa politique de propreté de la ville, après son grotesque projet de "marier Nice avec Marseille", M. Estrosi après seulement quinze mois de mandat, a fait la preuve de sa totale incapacité à adopter une politique cohérente et efficace.

Si l'on compare le nombre de ses interventions dans la presse, et les résultats obtenus, l'on constate une affligeante carence, masquée par des effets d'annonce journaliers. Après sa nomination à Paris, l'on peut s'attendre à pire. En un peu plus d'un an à peine, M. Estrosi a usé le petit crédit dont il pouvait bénéficier du fait de son élection à Nice. Pour finir, M. Estrosi, sans considération pour les difficultés des niçoises et des niçois, durement frappés par la crise, a augmenté les impôts locaux, dont le taux était demeuré stable durant près de dix ans, de 15 % d’un coup. Hausse d’impôt qui s’ajoute à celle, similaire décidée par le président du Conseil Généra. Dans le même temps, l’argent public coule à flot, pour assurer la communication médiatique de M. Estrosi dans la presse. Cette « politique de paillettes et bulles de savon sera extrêmement préjudiciable à la ville, qui supporte déjà les énormes dettes des errances survenues dans les années 1990, alors que M. Estrosi était déjà au conseil municipal . Il convient donc, dès à présent, de rassembler et mettre en mouvement les forces démocratiques qui devront prendre la suite lors des prochaines élections municipales"

Posté par LIBERA NISSA à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 juin 2009

Quel nom pour le boulet provençal nommé PACA ?

nice_enchain_Après "le Var ne doit plus être une frontière" , "marier Nice avec Marseille" voici que nos gouverneurs jacobins décident de changer le nom de l'ineptie qu'est la PACA (Vauzelle ou Estrosi, peu importe, quand on se souvient du consensus lors de la candidature aux JO)! La proximité des festivités concernant la célébration de l'ignoble forfaiture dont fut victime le Peuple Niçois en 1860, n'aurait elle pas un quelconque rapport avec cette soudaine envie de changer le nom d'une région faisant plus penser à la Yougoslavie sous Tito qu'à une région homogène que ce soit sur le plan historique, éthnique ou culturel?
Les Niçois ont toujours, au cours de leur longue histoire, rejeté la Provence et leurs alliés français!
Qu'ils nous appellent, français, provençaux, azuréens ou même Texans si celà les amuse, nous, les habitants du pays de Nice, resterons TOUJOURS: LES NICOIS !!
Nous invitons donc, toutes celles et ceux qui refusent ce mariage forcé jamais consommé, du pays de Nice avec la provence, à donner un nom sur leur Site:              Quel nom pour le boulet? .
Nous ne doutons pas de votre créativité, alors n'ayez pas peur de vous lacher !
NISSA E BASTA !

Posté par LIBERA NISSA à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,