10 août 2013

Estrosi: effaceur méthodique des symboles de l'identité niçoise !

 metropole_nice_estrosiOpportunisme, mensonge et amnésie sont les moteurs du carriériste politique Christian Estrosi  qui n'a jamais exercé une profession autre que celle de politicien ! Cautionné par son colistier Jean Marc Giaume (ancien président de la fédération des associations du Comté de Nice), celui qui se revendiquait durant la campagne des municipales de 2008 comme « niçois jusqu'au bout des ongles » a depuis sa prise de fonction:

  • juré de marier Nice avec la Provence en affirmant « le Var ne devait plus être une frontière »,
  • remplacé à la marie de Nice la très symbolique statue de Charles-Felix par le doigt (d'honneur) du sculpteur marseillais: César
  • organisé avec la complicité active ou silencieuse des associations culturelles complaisantes niçoises (prétendues apolitiques) les festivités pompeuses et négationnistes du cencinquantenaire de l'asservissement du Peuple Niçois
  • fait installer le tas de ferrailles stalinien financé par le contribuable niçois afin que tous voient, tel un phare, ce symbole de l'arrogance coloniale française
  • fait l'apologie de Napoléon III qui organisa l'annexion frauduleuse du Pays de Nice validé par un plébiscite truqué aujourd'hui largement démontré
  • fait l'apologie d'André Masséna qui non content d'avoir envahi le Pays Niçois en 1792 sous l’uniforme ennemi, à la tête d’un corps d'invasion, le pilla, martyrisa les habitants de la vallée de la Vésubie, de Levens, de Gilette et d’autres lieux. Il fit fusiller nombre de résistants Barbets et qualifia « d’esclaves » et de « brigands » les nombreux Niçois qui héroïquement défendirent leur sol occupé et soumis à une terrible dictature
  •  fait renommé Nice en NCA (Métropole Nice côte d'azur)et fait changé le blason de Nice en un symbole qui ne signifie rien pour les Niçois
  • donné arbitrairement le nom scandaleux au futur stade d'ALLIANZ RIVIERA quand on sait que le football est peut-être le dernier bastion visible de l'identité niçoise...

Ces attaques contre notre identité visent à effacer de notre vue tout ce qui symbolise ce nous sommes:
Un Peuple réel, fier et libre de droit !
La liste pourrait être encore très longue si nous ajoutions tous les autres méfaits intaurés par les intégristes jacobins occitanistes qu'ils soient de gauche comme de droite au Pays de Nice.

« Les chemins de la liberté passent nécessairement par le refus de la soumission, la remise en cause de l'ordre établi et la critique du pouvoir ».
Vincent de Gaulejac


24 septembre 2012

Naissance du Comté de Nice: Nissartitude et falsification historique vont de pair !

Affirmer que la Dédition de 1388 est l'acte fondateur du Comté de Nice, est quelque peu réducteur...
Selon ce raisonnement plus pervers qu'il n'y paraît, en supposant que le Comté de Nice soit né de la signature du traité conditionnel avec la Maison de Savoie en 1388, le 27 mars 1860, date de l'abrogation du même traité par Victor emmanuel II qui en déliant Nice de son serment de fidélité à sa personne et à sa dynastie deviendrait par voie de conséquence le jour de la mort du Comté de Nice en tant que pays laissant derrière lui seulement un folklore désuet ! Cette interprétation volontairement biaisée de notre histoire convient bien évidemment au falsificateurs de notre histoire...

La mort étant irréversible, il devient alors plus facile de faire accepter à un Peuple dépouillé de sa véritable nationalité (qui par défaut devient "français soit") l'annexion scélérate de 1860, la repression du soulèvement séparatiste de 1871 ainsi que ses droits inaliénables bafoués en 1947 révélés par la LRLN et superbement ignorés jusqu'à présent par certains soi-disant gardiens de l'identité niçoise...

La réalité historique et juridique est qu'à cette date, la charte de 1388 étant devenue caduque, le Pays de Nice retrouvait légalement son indépendance en même temps que sa pleine souveraineté ! Le traité signé en 1388 a été un tournant important dans l'histoire du Peuple Niçois, son abrogation du 27 mars 1860 l'a été encore plus étant donné qu'à cette date le Pays de Nice retrouvait légalement son entière souveraineté !


signature___St_Pons_1388_2003En 2003, Le président de la LRLN Alain Roullier-Laurens et le fondateur de la ligue Savoisienne Jean de Pingon (signataires de la Déclaration de Genève le 24 mars 2010) avaient symboliquement réédité la signature de la dédition de 1388 non pas dans un esprit folklorique et figé mais dans une démarche de Vérité historique, juridique et politique.


 

Alpes maritimaeEn 31 avant J-C, l'empire romain considérait déjà notre "province" comme une entité à part entière où vivait un Peuple clairement identifié au même titre que ceux des autres provinces romaines, bien avant 1388 les nombreux actes souverains montraient de façon éclatante que Nice et sa viguerie ( "Pays de Nice" ou  "Comté de Nice" peu importe comment on le nomme) existait bien avant le 28 septembre 1388 !

Il n'est point besoin de se justifier par la nissartitude quand on est vraiment Niçois, un Niçois se reconnait à sa mentalité pas à une supposée attitude...