Photos liées au tag 'pays niçois'

Voir toutes les photos

L'Occitanie à Nice: manipulation culturelle au service de la France jacobine !

occitanie païs nissartLa « récupération » de Nice par la Provence, voulue par la France pour d’évidentes raisons politiques, a pris diverses formes ; la plus perverse fut le prétexte culturel. Sous couvert d’harmonisation on tenta en effet d’inféoder la culture et la langue niçoise au Félibrige provençal, l’unité par la langue étant la pierre angulaire du système idéologique jacobin.
Dans les faits, il n’y a aucun lien géographique, historique, culturel ou gastronomique entre un habitant du pays de Nice et un habitant de Pau ou de Bordeaux, pas plus qu’il y en a entre un peuple anglophone africain et un habitant du Yorkshire !


Pour rappel :

Dans le but d’assimiler tous les particularismes du Sud, une association fut créée le 21 mai 1854 par sept poètes provençaux, au « Castelet » de Font-Ségugne à Gadagne, près d’Avignon. Les autorités françaises ne furent pas étrangères à la mise en place du « Félibrige », mouvement culturel censé fédérer les pays du Sud autour de la Provence et donc de la France. S’étant étendu dans plusieurs provinces, le mouvement tenta son implantation à Nice en 1880.

 

mistralLe 5 mars 1882 la « Maintenance de Provence » tint son assemblée générale à Nice, fraichement annexée ; en présence de Frédéric Mistral Capouliè du félibrige, de Marius Bourrely, Syndic de la Maintenance et de centaines de « Félibres » provençaux, fut officiellement inaugurée l’Escola Bellanda. Mistral prononça un discours qui avait tout pour heurter les Niçois : « Qui m’aurait dit alors que, peut-être trente ans après en revenant à Nice, je la trouverai française et de plus en plus provençale, avec sa vaillante « Ecole de Bellande » qui arbore dans l’azur de votre golfe merveilleux, le gai drapeau du Félibrige… Que toujours, belle Nice tu t’épanouisses au soleil, pour l’honneur de la Provence, pour la gloire de la France… ».


Les admirateurs de Frédéric Mistral à Nice, grands diffuseurs officiels de la culture, ne peuvent ignorer la vision de leur mentor concernant le Pays de Nice.
La revendication culturelle occitane fit son chemin pendant une centaine d’années à laquelle sur quelques points, celle du Pays Niçois était lié il faut le reconnaître… Mais au début des années soixante, la culture occitane fut récupérée pour prendre un chemin beaucoup plus politisé, à l’extrême gauche de l’échiquier politique, qui lui est bien français.

carte de l'europe OccitanieFrançois Fontan né en 1929 dans une famille monarchiste d’origine gasconne, est la référence des occitanistes à Nice aujourd’hui.
Après s’être engagé en politique pour la première fois dans le Mouvement Socialiste Monarchiste, il abandonna vite le monarchisme pour adhérer aux idées anarchistes.
Il les quittera ensuite pour soutenir les trotskistes du groupe Socialisme ou Barbarie.
Il déménagea à Nice où il avait de la famille et fréquenta un temps le Parti communiste français (PCF).

 

pnoAu printemps 1959 il fonda le Parti nationaliste occitan à Nice.
Son ouvrage le plus connu et emblématique est Ethnisme en 1961.
Dans certains passages de son ouvrage, Fontan nous démontre, malgré lui, l’absurdité des théories linguistiques ayant pour but de créer des peuples, voir des nations !
Il remodèle le monde selon des langues supposées parlées… La Suisse disparaît et le IIIème Reich ressuscite grâce à l’unification des langues germaniques.
La Serbocroatie ou Yougoslavie (dont la langue unitaire créée était le serbocroate), chère à Tito, existe en tant que Peuple ( l’histoire a prouvé le contraire ), la Corse est coupée en deux… Pour la carte nord-africaine, il faut noter que Fontan s’est permis de décider, selon ses propres critères, de dessiner des frontières à la place des peuples autochtones.

le monde occitanDe plus, le Gourou des occitanistes créa un tableau des nations du monde, étayé toujours par une supposée unité par la langue.
Il y aurait les Catalans ( la version de Fontan bien évidemment, pas la vraie) qui regrouperaient les costa-ricains, les andorrans et les valenciens…
Les Corses du sud deviendraient Sardes renommés « oltramontani », les corses du nord renommés «  cismontani » deviendraient italiens en compagnie des siciliens, piémontais, istriens et des… italo-brésilien ! Mandolino-Samba !
Concernant le fameux peuple occitan, il est composé des provençaux, des auvergnats et des gascons… Point de Peuple Niçois, intégré dans la Provence selon le dogme Mistralien, bien évidemment… la Provence a constitué une entité politique jusqu’en 1486 et elle conserve depuis une forte individualité ; mais il est hors de question d’y incorporer la région niçoise, au motif d’une communauté de langue… le Pays de Nice a une culture, une histoire, un particularisme, une Identité spécifique ! La nature originale du Pays de Nice, sa faune, sa flore, le caractère de ses habitants sont bien particuliers et ne s’apparentent pas du tout à la Provence.

occitanieParmi les délires du fondateur de l'occitanisme politique, se trouve aussi son « programme internationaliste » où les règles ne sont plus dictées par le droit… mais par les langues:

 « une langue qui disparaît signifie la disparation de la nation qui va avec (!!!) si une nation n’a plus de territoire, son ancien pays lui sera rendu totalement ou partiellement selon « l’importance numérique des ethnies présentes » (donc si on redonne à une « ethnie » son pays proportionnellement au nombre de personnes parlant la langue d'Oc…. l’Occitanie tiendra probablement dans un quartier de Toulouse…

Une langue beaucoup parlée permettrait alors de créer une nation...

Imaginons un seul instant cette logique appliquée à ceux, venus d'afrique du nord, qui parlent leur langue d'origine ?

sans parler des divers trucs surréalistes comme la dissolution de toutes les armées et la destructions de toutes les armes…

 

Les Niçois savent qui ils sont...

inutile de venir leur expliquer d'outre-Var !

 

« Mes concitoyens ont toujours été en guerre avec les Français et les Provençaux ; aucun fait dans l’histoire niçoise ne montre qu’ils aient été d’accord avec la France et la Provence avec qui ils ont toujours été en guerre »

12 Avril 1860, déclaration de Garibaldi au Parlement de Turin


Pays Niçois et Occitano-provençaux : Mettons les pendules à l'heure !

« Mes concitoyens ont toujours été en guerre avec les Français et les Provençaux ; aucun fait dans l’histoire niçoise ne montre qu’ils aient été d’accord avec la France et la Provence avec qui ils ont toujours été en guerre »

Jousé Garibaldi le 12 Avril 1860 (Parlement de Turin)

 

drapeauOccitan100x138

Tentatives de récupération de l'identité niçoise aujourd'hui

Nice, Marseille et la Provence

Le prétendu lien féodal

Les tentatives d'assimilation par Mistral et le Félibrige

 

Henri Sappia 1996707571_4c4e44cbba

L'utilisation des morts Niçois

Résistance des intellectuels...

La lutte des intellectuels Niçois contre le clan des "Provençaux" au sein de l'Acadèmia

Conclusion

 

Despotat de l'UE et la schizophrénie de la France jacobine !

Ah qu'elle a bon dos l'union européenne quand plus rien ne tourne rond !

Europe des PeuplesCertes il y a beaucoup à dire sur le fonctionnement de l'union européenne qui a été mis en place en grande partie, nous ne le rappellerons jamais assez, par l’un de ses principaux moteurs qui n’est autre que la France jacobine.

Selon les bons apôtres de Marianne, quand tout va bien c’est grâce à la politique intérieur française, quand rien ne va plus le bouc émissaire européen est très vite montré du doigt alors que la France est largement responsable de la situation dans laquelle se trouve l'union européenne.

19 milliards d'euros, voici le montant versé par la France au budget européen en 2011, dont 15,4 milliards de contribution directe et 2,7 milliards de recettes de TVA soit à peine 0,95% du PIB tricolore.
Pas besoin d'entrer dans les détails pour comprendre que les problèmes économiques et sociaux ne viennent pas uniquement de l'union européenne mais du modèle jacobin français défendu par la classe politique dans son ensemble.

Tout en accusant l’Europe de Bruxelles de Despotat,  l’Etat français s’en donne à cœur joie dans les frontières de son petit empire colonial.

Re-découpage ou fusion des territoires, impôts ou subventions, politique culturelle monolithique…  aucun pays européen n’est plus interventionniste sur le plan économique et sociétal que la France.

L’Etat français prétextant faire des économies en allégeant « le mille-feuilles » de son administration structurelle, a prévu de redécouper une fois de plus comme on le fait avec une tarte, les territoires comme il le fit en d’autres temps en Afrique avec le succès que l’on connaît.

Cette gestion territoriale absurde exclut bien évidemment la réunification revendiquée par les Peuples Breton et Savoisien qui sont des entités ethniques, historiques et culturelles bien définies.

Alors que les peuples européens (pas ceux inventés par les Etat-Nations artificiels) demandent de plus en plus de décentralisation et d’autonomie, les ayatollahs de la France jacobine continuent comme bon leur semble, à regrouper, découper, charcuter les divers territoires qu’elle administre plus ou moins légalement. Le refus inavoué de voir pour certains Peuples clairement identifiés  la possibilité d’administrer  leur territoire, même en tant que « région française »,  provoque des situations pour le moins ubuesques !

Le Pays-Basques «  français » qui est dissout dans le département des Pyrénées Atlantiques, lui-même dilué dans la région Aquitaine (sous la tutelle de Bordeaux), région qui se trouvera bientôt limitrophe de la  Bretagne…  du moins ce qu’il en reste !

Selon la logique jacobine, la Creuse et le Pays-Basques « français » doivent donc se retrouver unis dans la même grande région sud-ouest,  et le Pays de Nice avec  l’Hérault et le Gard qui pourraient rejoindre la Provence (il est de plus en plus difficile de nommer l’indéterminable PACA).

La France jacobine prend les populations pour du bétail, qu’on peut diriger ou parquer à sa guise de Paris, sans tenir compte des aspirations légitimes des Peuples concernés qu’elle administre.

La France jacobine dont les dogmes issus d’un autre temps refuse obstinément de regarder l’évolution civilisationnelle européenne en face. L’Europe des Peuples est en passe de prendre le dessus sur l’Europe des Etat-Nations artificiels dont l’apogée s’est située de la fin du XIXème siècle à celle du XXème siècle pour notre plus grand malheur (guerres mondiales et coloniales).

Catalogne, Ecosse, Flandre, Alsace, Pays-Basques, Corse, Bretagne, Savoie, Pays de Nice… l’Europe des Peuples est en marche, n’en déplaise à la très archaïque France jacobine qui refuse pour des raisons idéologiques d’écouter les Peuples qu’elle asservit depuis trop longtemps.

L’aveuglement de la France jacobine la mènera au même endroit que sans sœur nommée URSS en 1989, car rien ne peut arrêter la soif de liberté des Peuples.

 « L'utopie est la vérité de demain ».

Victor Hugo

31 janvier 2015

Commémoration du soulèvement séparatiste Niçois de 1871 !

1871_CANONSChaque année, les Niçois commémorent le soulèvement séparatiste réprimé violemment par la France, suite au déni de la réalité du scrutin pourtant limpide, des élections législatives du 8 février 1871…

En effet, lors des élections législatives du 8 février 1871 dans le pays de Nice, le raz-de-marée séparatiste emporta tout. A peine passés 10 ans d'annexion, la ville de Nice donna 16 514 voix aux quatre candidats séparatistes et seulement 900 au préfet Dufraisse candidat français qui malgré ses fraudes avérées et des moyens importants, fut littéralement balayé. Sur le territoire du Pays de Nice, Garibaldi obtint 13 984 voix sur 29 428 suffrages exprimés, soit 47,51 %, Piccon, Bergondi et Borriglione, autres candidats séparatistes, 12 550, soit 42,64 % alors que le préfet Dufraisse se contentait de 2894 voix, soit 9,83 % !
Le lendemain du vote, les dépouillements terminés, Joseph André titra dans le Dirrito: « Vive Nice !!! »; dans un long éditorial, il écrivait entre autre : « ...Nice a parlé ! Mais non la Nice des Piétri et des Pillet (Piétri envoyé par Napoléon III avait truqué le plébiscite de 1860 et Pillet, consul de France à Nice avait beaucoup intrigué à Nice pour favoriser l'annexion) mais la Nice de Ségurane et de Garibaldi ! Le citoyen Dufraisse a renié Garibaldi car il est le chef du parti séparatiste, Nice à l'unanimité a voté Garibaldi, donc, citoyen Dufraisse, et selon votre propre logique, Nice est séparatiste et ne reconnaît pas l'infamie de 1860 ! Ce vote magnifique est un plébiscite ! ».

Du 8 au 10 février, les Niçois se souviennent… de qui ils sont !

Du 8 au 10 février, les Niçois mettent en évidence le drapeau Niçois ou allument une bougie...

« Pour que le droit des gens ne soit pas une vaine parole... », comme le disait dans l'une de ses nombreuses protestations, le héros des deux mondes en 1860...

« J'ai toujours entendu dire par les républicains qu'ils étaient les défenseurs des droits de l'homme contre la tyrannie...Ceci soit dit pour la dernière fois à la confusion de ces doctrinaires qui veulent se faire un monopole de la conception républicaine comme s'ils en étaient les inventeurs, et comme si avant eux, il n'eût jamais existé de république ».

 Garibaldi

 

 

 

26 mai 2014

La Carta d'Identità Nissarda est en ligne !

 

Carte identité nicoiseAfin de faciliter l'acquisition de la Carta d'Identità Nissarda, dont le succés ne cesse de croître, la LRLN met désormais à votre disposition le formulaire téléchargeable et imprimable de la demande du plus grand symbole d'appartenance au  Peuple Niçois.

Loin d'être  folklorique, la  Carte d'Identité éditée par la LRLN symbolise avant tout la revendication et le partage de nos valeurs ancestrales basées sur la tolérance, la défense de notre culture, notre véritable histoire, notre liberté: l'authentique IDENTITE NICOISE ! 

Toutes celles et ceux qui partagent nos valeurs, qu'ils soient de souche ou d'adoption, se reconnaissent et portent sur eux fièrement la Carta d'Identità Nissarda !

20€ pour les adultes.

 15€ pour les moins de 18 ans et les étudiants (justificatif).

 Imprimez votre document, remplissez le et envoyez le avec 2 photographies, UN TIMBRE au tarif en vigueur (pour l'expédition) ainsi que votre règlement à la LRLN, 1 rue Caïs de Pierlas 06300-NISSA .

 Chèques à l'ordre de la LRLN.

 

La LRLN s'engage à garder vos données confidentielles.

 

 

 


30 juin 2013

Le 14 juillet n'est pas ma fête nationale, je sors mon Drapeau Niçois !

Non_franceComme c'est désormais le cas chaque année, nous invitons les Niçois à protester contre la déferlante bleu, blanc, rouge occasionnée par la fête national française le 14 juillet (symbole de la prise de la Bastille en 1789), en mettant en évidence le Drapeau Niçois !


r_volutionnaires_fran_aisHormis le fait que cette fête nationale ne soit pas la notre, il est utile de se souvenir des conséquences désastreuses que le Pays de Nice a subit, suite à la violente invasion révolutionnaire de 1792.
Les pillages et autres exactions en tout genre faites contre les Niçois provoquèrent même une enquête sollicitée par la Convention Nationale à Paris, c'est dire !

Les Résistants Niçois ( les Barbets ) qui rejetaient cette « ordre nouveaux » imposé par une force étrangère étaient cloués sur les portes et les habitants du Pays de Nice qui fuyaient la barbarie se voyaient traqués, comme ce fut rarement le cas dans l'histoire pour une population bien définie. Les émigrés Niçois étaient victimes de l'immense haine jacobine et de ce fait interdits sur tous les territoires occupés par la France républicaine. Pendant que leurs biens étaient pillés dans le Pays de Nice, les Niçois émigrés étaient obligés de errer sans répit chassés par la soldatesque révolutionnaire.

Sans_titre___CopieCette même France devenue impériale et si bien décrite par Victor Hugo dans « les  misérables » revint en 1860, mais cette fois par le biais d'une forfaiture désormais largement démontrée qui lui permit d'annexer le Peuple libre Niçois.

Toujours cette même France redevenue « républicaine », à l'occasion des élections législatives du 8 février 1871 et alors que le raz-de-marée séparatiste emportait tout, le préfet Dufraisse, refusant de tenir compte de la volonté 1871_CANONSpopulaire légalement exprimée par les urnes, décida le 10 février de suspendre le Dirrito ( journal séparatiste niçois ).
Cela provoqua plusieurs jours d'émeutes et la répression sanglante « des baïonnettes dans les torses niçois » dont témoigna Henri Sappia dans « NICE CONTEMPORAINE » ainsi que le journal Anglais « The Times ».

ONU_001___CopieSuivit l'abrogation du traité de turin par les instances internationales en 1947 qui était le seul lien juridique entre la France et le Pays de Nice.

Quel Niçois, qu'il soit de souche ou d'adoption et sachant désormais tout cela, pourrait encore prétendre célébrer la fête nationale française ?

Le 14 juillet, les Niçois honorent leurs ancêtres et mettent en évidence le seul drapeau légitime dans le Pays de Nice: le drapeau Niçois !

drapeau_ni_oisLe drapeau Niçois est disponible au siège de la L.R.L.N, 1 rue Caïs de Pierlas LRLN_porte_noire(porte verte foncé) mercredi et vendredi à partir de 16h (plan ).

18 janvier 2013

Particularismes et peuples annexés: la France applique la méthode "Houdini" !

Departement_AM_06Après l'annexion de la Savoie et du Pays de Nice en 1860 par la France, afin de rendre impossible toute revendication d'autonomie politique par la voie des urnes sur son territoire prétendu "un et indivisible", la France a créé le département des alpes maritimes et coupé en deux la Savoie en deux entités distincts !
Nous pouvons noter que pour dissoudre le pays de Nice la méthode "Houdini" utilisée prend tout son sens:
savoie_74_73Menotté, enchainé, enfermé dans un coffre, le tout plongé dans une piscine !
Département, Région, Etat français, Union Européenne !
Cette méthode fait aussi ses preuves avec le soi-disant département des Pyrénées atlantiques:
Pays Basque "français" unifié au Béarn (région gasconne), Aquitaine, tutelle de Bordeaux etc...etc...
D_partement_64La peur viscérale de la France jacobine du séparatisme Basque, Niçois et Savoisien, l'a poussé à éliminer tout risque de revendication démocratique par les urnes. La prise de contrôle d'un département est rendue impossible et le cas échéant où des séparatistes prendraient démocratiquement une ville, LE Département, LA Région et l'Etat français se chargeraient de rappeler à l'ordre la commune récalcitrante ! Subventions, sécurité, développement économique... un véritable embargo serait instauré et au bout du compte, découragés, les Peuples rebelles se rendraient à l'évidence que sans la France ils ne pourraient subvenir à leurs besoins... Cette manipulation n'est pas nouvelle car déjà dans d'autres circonstances et d'autres lieux cette manoeuvre a eu un succés qui peut sembler étonnant de nos jours, mais qui ne l'est pas en fait. Pendant la guerre de sécession aux Etats Unis, un grand nombre d'esclaves a pris les armes aux cotés de leurs maîtres contre les armées nordistes venues les libérer. Depuis leur plus jeune âge, leurs maîtres leur inculquaient que sans eux ils seraient incapables de subvenir à leurs besoins : Nourriture, vêtements, logement, travail... la manipulation mentale a permis aux asservis de s'autodénigrer et de défendre leurs "bienfaiteurs" qui étaient en réalité leurs tortionnaires ! La tutelle d'une grande ville française (courroie de transmission de l'Etat jacobin) permet d'anéantir toute velléité autonomiste par voie démocratique bien qu'elle soit légitime: Bordeaux pour les Basques, Marseille pour les Niçois et Lyon pour les Savoisiens !
Le département (sous la tutelle du préfet désigné directement par l'Elysée) est pour la France jacobine un symbole de l'identité locale, il suffit de se souvenir du tollé provoqué par le changement de plaque d'immatriculation automobile qui vit le numéro symbolique départemental disparaître. Beaucoup de citoyens de la France profonde (les franchouillards) y virent une atteinte à leur identité locale... ce ne fut pas le cas en Pays Basque, Pays de Nice et en Savoie où les populations sont bien conscientes que le numéro de département ne les identifie en aucun cas !
Les régions Rhône-Alpes, PACA ou Aquitaine ne signifient rien pour les savoisiens, les niçois et les basques étant donné que déjà leur soi-disant département n'a aucune signification "identitaire" !
Le salut des peuples asservis par la France jacobine passe par l'effondrement du pays archaïque qui les assujetti, et il semble que nous soyons sur la bonne voie !
Qui, avant 1989 aurait parié sur l'effondrement de l'union soviétique entraînant la désannexion des peuples de l'europe de l'est ? Quand on sait que ceux qui ont créé la structure de l'union sovietique ont pris pour modèle la France, cela permet d'avoir quelques espoirs concernant nos revendications à la souveraineté.
Certains signes ne trompent d'ailleurs pas...  l'inquiétude grandissande de la France jacobine devant un phénomène qui touche toute l'Europe occidentale nous conforte dans notre démarche juste et moderne. L'Europe de demain se fera avec les Peuples et plus avec des états nations qui ont fait tant de mal aux Peuples européens !

Comment imaginez vous l'avenir de Nice ?

SONDAGE

« Du coté du peuple est la conscience du devoir, c'est cette résolution qui fait réussir les entreprises les plus difficiles ».
 Garibaldi.

01 septembre 2012

Election cantonale partielle de Levens: des soutiens pas très niçois semblent se dévoiler !

soupe_au_porcSelon le blog dédié à l'antenne « niçoise » du bloc identitaire (nissa rebela), Mario Borghezio, député de la trés anti-garibaldienne ligue du nord plusieurs fois condamné pour violences, aurait annoncé « son soutien » au candidat d'extrême droite Benoît Vardon, à l'occasion de l’élection partielle des 9 et 16 septembre 2012 dans le canton de Levens. ...
Mario_BorghezioCe même Borghezio, dans le fameux documentaire de canal+ « Europe Ascenseur pour les fachos » expliquait aux identitaires du pays niçois comment faire oublier qu'ils sont des fascistes en se faisant passer pour des « régionalistes »... On pouvait y voir entre autres M. Plaquevent, plusieurs fois candidat identitaire à Nice, acquiesçer : « Il faut insister beaucoup sur le côté régionaliste de notre mouvement, c’est une bonne manière de ne pas être classé comme fasciste nostalgique, mais comme une nouvelle mouvance régionale, catholique, etc... mais dessous, nous sommes toujours les mêmes ».

Le journaliste résumait ainsi cette tactique « pénétrez partout où vous le pouvez et mentez pour faire oublier que vous êtes fascistes ».

 En juillet 2011, la ligue du nord a elle-même suspendu temporairement Borghezzio pour avoir glorifié plusieurs idées du manifeste d' Anders Behring Breivik , l'auteur du massacre en Norvège, c'est dire la personnalité de celui qui soutient le candidat du bloc identitaire ...

partit_nissart__Ni_oisNi de gauche, ni de droite, Le Parti Niçois - Partit Nissart est un mouvement régionaliste apolitique 100% Niçois et s'inscrit dans la continuité de nos ancêtres qui ont défendu becs et ongles la liberté du Pays de Nice comme le firent Segurana, Verani, Ribauda, les Barbets , Garibaldi, Arson, Sappia, André... et tant d'autres anonymes.


Depuis une dizaine d'années, un groupuscule d'extrême droite étranger dont le symbole est le sanglier gaulois parasite notreCatarina_Segurana Identité ...
et il est vraiment temps que cela cesse !
Pour défendre efficacement leurs intêrets, les Niçois doivent regarder notre société par le prisme Niçois et plus par un prisme français imposé par la force occupante...

Les Niçois sont ni de gauche, ni de droite: ils sont Niçois !

Catarina Segurana rende toujou pan per crissenssa.