L'Occitanie à Nice: manipulation culturelle au service de la France jacobine !

occitanie païs nissartLa « récupération » de Nice par la Provence, voulue par la France pour d’évidentes raisons politiques, a pris diverses formes ; la plus perverse fut le prétexte culturel. Sous couvert d’harmonisation on tenta en effet d’inféoder la culture et la langue niçoise au Félibrige provençal, l’unité par la langue étant la pierre angulaire du système idéologique jacobin.
Dans les faits, il n’y a aucun lien géographique, historique, culturel ou gastronomique entre un habitant du pays de Nice et un habitant de Pau ou de Bordeaux, pas plus qu’il y en a entre un peuple anglophone africain et un habitant du Yorkshire !


Pour rappel :

Dans le but d’assimiler tous les particularismes du Sud, une association fut créée le 21 mai 1854 par sept poètes provençaux, au « Castelet » de Font-Ségugne à Gadagne, près d’Avignon. Les autorités françaises ne furent pas étrangères à la mise en place du « Félibrige », mouvement culturel censé fédérer les pays du Sud autour de la Provence et donc de la France. S’étant étendu dans plusieurs provinces, le mouvement tenta son implantation à Nice en 1880.

 

mistralLe 5 mars 1882 la « Maintenance de Provence » tint son assemblée générale à Nice, fraichement annexée ; en présence de Frédéric Mistral Capouliè du félibrige, de Marius Bourrely, Syndic de la Maintenance et de centaines de « Félibres » provençaux, fut officiellement inaugurée l’Escola Bellanda. Mistral prononça un discours qui avait tout pour heurter les Niçois : « Qui m’aurait dit alors que, peut-être trente ans après en revenant à Nice, je la trouverai française et de plus en plus provençale, avec sa vaillante « Ecole de Bellande » qui arbore dans l’azur de votre golfe merveilleux, le gai drapeau du Félibrige… Que toujours, belle Nice tu t’épanouisses au soleil, pour l’honneur de la Provence, pour la gloire de la France… ».


Les admirateurs de Frédéric Mistral à Nice, grands diffuseurs officiels de la culture, ne peuvent ignorer la vision de leur mentor concernant le Pays de Nice.
La revendication culturelle occitane fit son chemin pendant une centaine d’années à laquelle sur quelques points, celle du Pays Niçois était lié il faut le reconnaître… Mais au début des années soixante, la culture occitane fut récupérée pour prendre un chemin beaucoup plus politisé, à l’extrême gauche de l’échiquier politique, qui lui est bien français.

carte de l'europe OccitanieFrançois Fontan né en 1929 dans une famille monarchiste d’origine gasconne, est la référence des occitanistes à Nice aujourd’hui.
Après s’être engagé en politique pour la première fois dans le Mouvement Socialiste Monarchiste, il abandonna vite le monarchisme pour adhérer aux idées anarchistes.
Il les quittera ensuite pour soutenir les trotskistes du groupe Socialisme ou Barbarie.
Il déménagea à Nice où il avait de la famille et fréquenta un temps le Parti communiste français (PCF).

 

pnoAu printemps 1959 il fonda le Parti nationaliste occitan à Nice.
Son ouvrage le plus connu et emblématique est Ethnisme en 1961.
Dans certains passages de son ouvrage, Fontan nous démontre, malgré lui, l’absurdité des théories linguistiques ayant pour but de créer des peuples, voir des nations !
Il remodèle le monde selon des langues supposées parlées… La Suisse disparaît et le IIIème Reich ressuscite grâce à l’unification des langues germaniques.
La Serbocroatie ou Yougoslavie (dont la langue unitaire créée était le serbocroate), chère à Tito, existe en tant que Peuple ( l’histoire a prouvé le contraire ), la Corse est coupée en deux… Pour la carte nord-africaine, il faut noter que Fontan s’est permis de décider, selon ses propres critères, de dessiner des frontières à la place des peuples autochtones.

le monde occitanDe plus, le Gourou des occitanistes créa un tableau des nations du monde, étayé toujours par une supposée unité par la langue.
Il y aurait les Catalans ( la version de Fontan bien évidemment, pas la vraie) qui regrouperaient les costa-ricains, les andorrans et les valenciens…
Les Corses du sud deviendraient Sardes renommés « oltramontani », les corses du nord renommés «  cismontani » deviendraient italiens en compagnie des siciliens, piémontais, istriens et des… italo-brésilien ! Mandolino-Samba !
Concernant le fameux peuple occitan, il est composé des provençaux, des auvergnats et des gascons… Point de Peuple Niçois, intégré dans la Provence selon le dogme Mistralien, bien évidemment… la Provence a constitué une entité politique jusqu’en 1486 et elle conserve depuis une forte individualité ; mais il est hors de question d’y incorporer la région niçoise, au motif d’une communauté de langue… le Pays de Nice a une culture, une histoire, un particularisme, une Identité spécifique ! La nature originale du Pays de Nice, sa faune, sa flore, le caractère de ses habitants sont bien particuliers et ne s’apparentent pas du tout à la Provence.

occitanieParmi les délires du fondateur de l'occitanisme politique, se trouve aussi son « programme internationaliste » où les règles ne sont plus dictées par le droit… mais par les langues:

 « une langue qui disparaît signifie la disparation de la nation qui va avec (!!!) si une nation n’a plus de territoire, son ancien pays lui sera rendu totalement ou partiellement selon « l’importance numérique des ethnies présentes » (donc si on redonne à une « ethnie » son pays proportionnellement au nombre de personnes parlant la langue d'Oc…. l’Occitanie tiendra probablement dans un quartier de Toulouse…

Une langue beaucoup parlée permettrait alors de créer une nation...

Imaginons un seul instant cette logique appliquée à ceux, venus d'afrique du nord, qui parlent leur langue d'origine ?

sans parler des divers trucs surréalistes comme la dissolution de toutes les armées et la destructions de toutes les armes…

 

Les Niçois savent qui ils sont...

inutile de venir leur expliquer d'outre-Var !

 

« Mes concitoyens ont toujours été en guerre avec les Français et les Provençaux ; aucun fait dans l’histoire niçoise ne montre qu’ils aient été d’accord avec la France et la Provence avec qui ils ont toujours été en guerre »

12 Avril 1860, déclaration de Garibaldi au Parlement de Turin


Pays Niçois et Occitano-provençaux : Mettons les pendules à l'heure !

« Mes concitoyens ont toujours été en guerre avec les Français et les Provençaux ; aucun fait dans l’histoire niçoise ne montre qu’ils aient été d’accord avec la France et la Provence avec qui ils ont toujours été en guerre »

Jousé Garibaldi le 12 Avril 1860 (Parlement de Turin)

 

drapeauOccitan100x138

Tentatives de récupération de l'identité niçoise aujourd'hui

Nice, Marseille et la Provence

Le prétendu lien féodal

Les tentatives d'assimilation par Mistral et le Félibrige

 

Henri Sappia 1996707571_4c4e44cbba

L'utilisation des morts Niçois

Résistance des intellectuels...

La lutte des intellectuels Niçois contre le clan des "Provençaux" au sein de l'Acadèmia

Conclusion

 

27 mars 2013

Sondage: Etes vous favorable à la sortie du Pays Niçois de la PACA ?

SONDAGE_PACALa soi-disant décentralisation orchestrée directement par Paris, n'a jamais été remise en cause par les élus locaux qu'ils soient de gauche/écolos ou de droite/extrême droite. Alors qu'un très grand nombre d'habitants du Pays de Nice revendique le droit historique et culturel à une région propre et débarrassée de la tutelle Marseillaise, on peut légitimement s'étonner qu'aucun média local n'ait jamais proposé un sondage afin de consulter les niçois à ce sujet !Cette injustice est désormais réparée. Grâce au Site PAÏS NISSART, les Médias Libres Niçois vous restituent une parole trop longtemps confisquée.

cliquez le lien (ICI) et exprimez vous librement !

« Du coté du peuple est la conscience du devoir, c'est cette résolution qui fait réussir les entreprises les plus difficiles ».
 Garibaldi.

 

 

25 avril 2010

Une tour Eiffel provençale pour fêter les 150 ans de l'annexion du pays de Nice !

monument_150eEn cette année 2010, la puissance annexante a décidé d'entériner l’édification du plus symbolique « monument » représentatif de l'annexion frauduleuse du pays de Nice il y a 150 ans, sous la houlette de celui qui se disait « niçois jusqu'au bout des ongles » lors de la campagne électorale de 2008 à Nice: Christian Estrosi.
Une structure Stalinienne métallique composée de barreaux de fer de 30 mètres de haut édifiée sur le parking Sulzer face à la mer. Ces barreaux de prison géants rappelant aussi la tour Eiffel sont une insulte aux Niçois ONU_1947_2010quand on sait qu'aujourd'hui le droit français ne s'applique plus en pays Niçois et en Savoie depuis la suspension du traité de Turin en 1940 et son abrogation en 1947...Afin que les Niçoises et les Niçois puissent clairement identifier les instigateurs de cette ignominie qui est la matérialisation de la pire des insultes à un peuple occupé :

La glorification de leur propre asservissement !
Nous portons à leur connaissance la liste des noms des élus municipaux qui l'ont cautionné ou qui se sont fait représenter lors de cette séance qui ne leur fait pas honneur, d’autant que le « cadeau » va coûter deux millions d’euros  d’argent public pour son « installation »... au moment où beaucoup de Niçois tirent le diable par la queue et comptent les pièces jaunes pour acheter de la nourriture.

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

SEANCE DU 26 MARS 2010

PRESIDENCE : Monsieur Christian ESTROSI, Maire

Cliquez pour agrandir:

d_lib_ration_35  d_lib_ration_35

 

d_lib_ration_35 d_lib_ration_35   

La LRLN avait mis en garde les Niçois en 2008 face au danger imminent que courrait l'identité niçoise si Christian Estrosi  et « sa cour » étaient élus. Aujourd'hui, leurs intentions sont parfaitement lisibles. Désormais, nous savons qui est niçois et qui ne l'est pas !

Posté par LIBERA NISSA à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 décembre 2009

Eric Besson et l'identité nationale: Qu'es aquo?

27 octobre 2009,

besson_calais_402Le ministre français de l'immigration, Eric Besson, a annoncé dimanche son "envie de lancer un grand débat sur ce qu'est être Français aujourd'hui". (L'EXPRESS.FR)
Cela devient une habitude, dès qu'un gouvernement est en difficulté à l'approche d'une élection, il nous ressort la vieille rengaine accompagnée d'un air d'accordéon: L'identité nationale française et la marseillaise (chant barbare et xénophobe) !
Cela convient peut-être à une catégorie minoritaire de français...
Mais concernant les Niçois et les Savoisiens, il faudrait nous expliquer à compter de quel moment de leur longue histoire, devraient-ils se sentir concernés par cette virtuelle identité française, eux qui selon le secrétariat des Nations Unis ne font même pas partis légalement de l'hexagone? Peut-on forcer un peuple annexé par la force à se sentir intégré à "l'identité nationale française"?
Nike___NiceLa France n'a jamais considéré les Niçois comme des français à part entière, pour la simple raison que les autochtones n'entrèrent jamais en compte, mais seulement la position stratégique du pays Niçois (bouclier militaire, puis pompe fiscale). Nous nous souvenons tous, à un moment ou un autre de notre vie, de ces réflexions imprégnées de dédain, avec un accent à couper au couteau, de ceux qui vivent chez nous tout en désignant les Niçois par le fameux "ici les gens".
"Ici les gens ceci" , "ici les gens cela", "la mentalité des gens d'ici"...etc... Et peut-être leur préférée:
"Ici les gens ne sont pas accueillants" !!
Barbets_pendus_par_les_fran_aisCherchez donc un seul peuple dans le monde qui accueillerait à bras ouvert un autre qui lui "cague" dessus, celui même qui pendant des siècles le martyrisa, le pilla, l'annexa par la fraude et la violence, instaura la dictature quand pacifiquement et par les urnes, il reconquit son droit à faire valoir sa souveraineté (1871). Cherchez bien, et si vous en trouvez un, contactez nous !
De plus et ce n'est plus un mystère pour personne, étant donné le simulacre de consultation pour le changement de nom de la région PACA, le nom de "Provence" arrive bien évidemment en tête et à point nommé pour le plus grand bonheur de nos gouvernants jacobins. La côte-d'azur était déjà un nom bien vague pour nous désigner, avec la  grande "Région Provence"c'est la négation totale et définitive de 25 siècles d'histoire du Pays de Nice   !
C'EST INADMISSIBLE !
impasseLe tout devrait bien évidemment se mettre en place pour 2010, associé au bouquet final des honteuses festivités organisés par Christian Estrosi et ses courtisans de tous bords, concernant les 150 ans de l'annexion scélérate de 1860. Jusqu'à présent, seule la L.R.L.N a tiré la sonnette d'alarme et nous pouvons constater que l'association Garibaldienne avait raison. Ils détruisent tout ce qui peut rappeler notre identité ! Il n'est pas trop tard, comme voudrait nous faire croire les représentants de la force occupante. Il y a beaucoup de moyens de nos jours pour se faire entendre et les faire reculer. PETITION , Sondage monopole de presse, forums, facebook, manifestations...
Pour revenir au  "grand débat sur ce qu'est être Français aujourd'hui" nous ne sommes pas dupes. Il n'aura tout simplement pas lieu. Toutes celles et ceux originaires des anciennes colonies françaises (dont ne fait pas partie l'Auvergne) connaissent trop bien la définition de "l'identité française". De par son histoire, l'identité Niçoise a le mérite d'être propre quand elle n'est pas salie par des  imposteurs...Français !

Posté par LIBERA NISSA à 19:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 juin 2009

Quel nom pour le boulet provençal nommé PACA ?

nice_enchain_Après "le Var ne doit plus être une frontière" , "marier Nice avec Marseille" voici que nos gouverneurs jacobins décident de changer le nom de l'ineptie qu'est la PACA (Vauzelle ou Estrosi, peu importe, quand on se souvient du consensus lors de la candidature aux JO)! La proximité des festivités concernant la célébration de l'ignoble forfaiture dont fut victime le Peuple Niçois en 1860, n'aurait elle pas un quelconque rapport avec cette soudaine envie de changer le nom d'une région faisant plus penser à la Yougoslavie sous Tito qu'à une région homogène que ce soit sur le plan historique, éthnique ou culturel?
Les Niçois ont toujours, au cours de leur longue histoire, rejeté la Provence et leurs alliés français!
Qu'ils nous appellent, français, provençaux, azuréens ou même Texans si celà les amuse, nous, les habitants du pays de Nice, resterons TOUJOURS: LES NICOIS !!
Nous invitons donc, toutes celles et ceux qui refusent ce mariage forcé jamais consommé, du pays de Nice avec la provence, à donner un nom sur leur Site:              Quel nom pour le boulet? .
Nous ne doutons pas de votre créativité, alors n'ayez pas peur de vous lacher !
NISSA E BASTA !

Posté par LIBERA NISSA à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,